DIFFUSION DE LA TORAH

Soutenir les actions du Rav Ron Chaya et acquérir un mérite éternel dans la diffusion de la Torah francophone* :

  • Plus de 80 nouveaux cours diffusés chaque mois

  • Plus de 1000 questions personnelles répondues chaque mois

  • plusieurs dizaines de milliers d’abonnés sur tous nos supports

⇒  Tout cela grâce à vous ! Aidez-nous à développer cette diffusion

* Reçu cerfa et Seif 56 pour défiscaliser jusqu'à 66% 


Question de Manu du Lundi 04 décembre 2006

Comment conserver le kiboud av vaèm dans des situations nuancées ?
,

Chalom,

Le blog sur le respect des parents nous montre l'importance de cette mitsva.
Cependant, j'imagine que beaucoup de baalé techouva sont confrontés à un problème à ce propos.

Nous savons que la halakha passe avant le respect des parents, mais il y a de nombreuses situations ou le problème est plus nuancé ; ce n'est pas du ressort de la halakha, mais du derekh.

Quelques exemples :

  • Une mère ne veut pas que son fils porte le chapeau (par peur d' antisémitisme, mais surtout par esprit anti orthodoxe), on fait quoi ?
    Le chapeau n' est pas une obligation, mais une marque d' identité...

  • Un père profite du fait que sa fille soit religieuse pour lui demander tout et n’importe quoi, s'en foutant de la religion mais ne se privant pas au moindre faux pas du "c'est ça les religieux ?" !

  • Un père critiquant les rabanim, les religieux en général,... on se tait ( = approuver) ? , ou on répond (quitte à ce que cela dégénère en une dispute)

Déjà que quand une réaction qu'on doit avoir de manière certaine d' après la Torah, on doit faire de grands efforts pour se contrôler soit même, alors quand cela dépend aussi de personnes ne voyant pas la nécessité de faire des efforts, et que la réaction est nuancée....
On ne sait plus très bien ou on habite ;-(

Tous les parents ne sont pas compréhensifs, respectueux, etc... quand on est plus dans un domaine de permis /interdit... mais de froum/ fraï, on fait quoi ?
Le problème est que selon les parents , et selon les enfants , cela peut vite dégénérer, mais la culpabilité n'est que dans un sens.
Car cela influe aussi dans le chemin qu' on veut prendre une fois marié... alors doit-on prendre cela aussi en compte ?

,

Chalom Manu,

La halakha de kiboud av vaèm est extrêmement grave, et, comme n’importe quel domaine de la halakha, elle est nuancée, et la halakha tranche dans ces nuances.

Je te la résume brièvement :

  • Si la demande des parents touche à leur kiboud av vaèm, c'est-à-dire qu’ils demandent de les habiller, les nourrir, les accompagner à la synagogue, ou toutes les choses nécessaires à cela (les achats de vêtements, de nourriture…), les enfants sont obligés de leur obéir, même si ça leur est très pénible.

Par contre, si les parents demandent quelque chose qui n’est pas de ce ressort et qui ne les concerne pas, mais qui concerne l’enfant lui même (par exemple une demande que le fils s’habille bien, qu’il n’exerce pas un certain métier, ou ne fasse pas un certain achat), il y a makhloket :

  • La majorité des décisionnaires disent que les enfants doivent obéir,

  • Le Rav Ovadia Yossef Zatsal les en dispense.

Mais tous sont d’accord que si cela occasionne une perte financière ou un problème de chalom bayit, l’enfant n’est pas obligé d’écouter ses parents.

  • Chaque fois que les parents demandent une chose contraire à la Torah ou à un coutume ayant force de halakha, les enfants ne doivent pas obéir.

    S’il s’agit d’une ‘houmra – une volonté de faire plus que la halakha – ou d’une coutume non obligatoire, on doit obéir aux parents, et cela à la condition de le faire pour les honorer (pour les habiller, les nourrir…).

    Mais si les parents demandent d’annuler une ‘houmra ou une coutume personnelle pour d’autres raisons que celles susmentionnées (c'est-à-dire ne les concernant pas directement), là tout dépend si la raison avancée par les parents est valable (par exemple, le fils veut faire le brit de son petit dernier tôt le matin, comme cela est conseillé d’après le Choulkhan Aroukh, et les parents ne veulent pas car cela sera compliqué pour toute la famille d’être disponible à ces heures-là : le fils devra les écouter). 

Si la raison n’est pas valable ou va contre la Torah, on pourra leur désobéir.

D’après ces critères, voici les réponses à tes questions :

  • Si une mère ne veut pas que son fils porte le chapeau :
    A mon humble avis, le port du chapeau est aujourd’hui une coutume juive ayant valeur de halakha.
    L’enfant est donc dispensé d’écouter sa mère.
    Et même si cela n’a pas valeur de halakha, le fils sera dispensé d’obéir tant que sa mère n’apporte pas d’argument valable.

  • Un père qui profite de sa fille religieuse pour lui demander tout et n’importe quoi :
    La fille ne devra lui obéir que selon les critères susmentionnés.

  • Dans tous les cas où les parents critiquent la religion, les rabbins… :
    Le mieux est de se taire, sans que cela veuille dire qu’on approuve.

Bonne chance et courage pour cette valeureuse mitsva,

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Agav à voir sur les beaux-parents

Cours sur le sujet :

Réagir sur Comment conserver le kiboud av vaèm dans des situations

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Cassis royal de Naple, Mardi 30 mai 2017

Rav Ron Chaya bonjour, Depuis mon plus jeune âge, je crois en D. Cela s’est imposé à moi, quand je n’avais que trois ans.  Ma foi, est irréductible ; elle est venue à moi sans que dans ma famille il y ait quelque influence pour ou contre.  J’ai eu une enfance très difficile ; ma mère m’a abandonnée, battue, maltraitée, vendue. J’ai perdu mon père très jeune, et ...

Ulmus americana, Dimanche 21 mai 2017

Bonjour Rav, Je suis étudiante en fin de cursus maintenant bzH. Je vous avais écrit il y a quelques temps à propos de problèmes que je rencontrais face à mes professeurs lors des fêtes religieuses, Chabbat etc, afin que vous m'aidiez à trouver des arguments pour qu'ils cessent de s'acharner sur moi. Barouch Hashem je n'ai plus eu de soucis par la suite. Aujourd'hui je vous écris non pas pour vous poser une question mais pour vous ...

Platycladus orientalis, Jeudi 18 mai 2017

Chalom Rav, En complément à ceci, est-ce que si je dis que mon étude sois dédié pour l'élévation de l'âme..., est ce que le mérite de mon étude sera partager avec ceux pour qui j'étudie ou bien chacun d'entre nous auront le même salaire que si j'aurais étudier que pour moi ? Si la réponse est que chacun aura le meme mérite que si j'aurais étudier que pour moi, cela veut il dire que si je...

Chimonanthe precoce, Jeudi 18 mai 2017

Chalom, J'aurais une question à formuler concernant les bébés : Tant d'enseignants croient à tort que les bébés à leur décès sont perdus. Puis-je obtenir une de vos leçons qui explique ce qui arrive aux bébés ou poupons... qui meurent ? Merci encore...

Eucalyptus arc en ciel, Lundi 08 mai 2017

Bonjour Rav, Qu'elle preuve a-t-on qu'Hakadoch Baroukh Hou s'occupe encore de notre monde après la création ? Qu'elle preuve y a-t-il qu'il y a hachga'ha pratit ? Cordialement...

Bambou sasa palmata, Jeudi 04 mai 2017

Chalom Rav, Je voudrais savoir s il n y aurait pas une contradiction : Scientifiquement, on a montré que le genre du bébé est déterminé au moment de la conception. si les gènes sont XX c'est une fille, si c'est XY c'est un garçon. Dès lors, comment peut-on dire que c'est déterminé à 40 jours et qu on peut prier jusqu'à cette date si on a une préférence ? La berakha des enfants que l on fait le ...

Pterocaryer du caucase, Mercredi 03 mai 2017

Après avoir vu vos cours Le plaisir de la Torah et Bonheur sans Torah ?, j'estime que c'est n'importe quoi parce que c'est que du dogme, on croit qu'une chose est réelle parce qu'elle est écrite sur un livre qui vient soit disant de D.ieu. Et encore... Dans ce cas-la, je parlerais plutôt de livres qui ne viennent même pas de D.ieu , mais des hommes qui ont construit autour des traités théologiques et philosophiques. Vous commencez ...

Bonzaï Ulmus Parviflora, Mardi 02 mai 2017

Chalom Rav, Je reviens vers vous car je vous avais écris y a quelques mois où je vous disais que je m'éloignais du Chabbat. Dans votre mail, vous m'aviez dit de revenir vers vous si cela ne s'arrangeait pas. Je reviens vers vous car malheureusement et j'ai encore plus chuté qu'auparavant, je ne fais plus du tout Chabbat et je mets rarement les tefillins, alors qu'avant c'était tous les jours. Je suis tout le temps en colère pour tout et n'importe ...

Frêne à manne, Dimanche 30 avril 2017

Chalom Rav... Je me pose beaucoup de questions actuellement sur ma façon de voir les choses et ce qui m'arrive. En effet, j'ai l'impression de tout faire pour que tout aille pour le mieux, mais plus je fais en sorte que ça aille, plus les problèmes s'accumulent, j'essaie de faire au mieux dans tout ce que j'entreprends, mais semble ne jamais y arriver. je ne me sens pas au mieux dans ma tête, je fais beaucoup de crises d'angoisses, et a souvent des maux limites ...

Tilleul à petites feuilles, Vendredi 07 avril 2017

Bonjour Rav,  Je voulais vous poser une question qui concerne les réserves de gaz découvertes en Israël . Et si les bénéfices de leur exploitation servaient à rémunérer "honorablement" les avrehims d'Israël ? Seriez vous pour ou contre ? Pouvez-vous expliquer les raisons de votre réponse ? Merci ...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg
/files/img/Blog/que-nous-reserve-le-daech-les-jours-a-venir.jpg
/files/img/2016/GEOPO1.png

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Dix mesures de beauté sont descendues dans le monde, neuf ont été pour Jérusalem et une pour le monde entier" "

(Kidouchin 49b)