DIFFUSION DE LA TORAH

Soutenir les actions du Rav Ron Chaya et acquérir un mérite éternel dans la diffusion de la Torah francophone* :

  • Plus de 80 nouveaux cours diffusés chaque mois

  • Plus de 1000 questions personnelles répondues chaque mois

  • plusieurs dizaines de milliers d’abonnés sur tous nos supports

⇒  Tout cela grâce à vous ! Aidez-nous à développer cette diffusion

  • Reçu cerfa et Seif 46 pour défiscaliser jusqu'à 66% 

 

RAV RON CHAYA

 

+ d'infos : Pour plus d'informations, vous pouvez m'appeler l'après-midi au 00972.2.586.84.90 

Défiscalisation en France : 66 % du montant de votre don peuvent être déduits de votre impôt sur le revenu (dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable). L’excédent net éventuel peut être reporté sur les 5 années suivantes. 

 


Question de Michel du Jeudi 19 octobre 2006

J'ai plusieurs questions sur la réprimande, le port de la kippa, la cacherout, la souffrance du juste...
,

Cher Rav,

  1. Dans le cours sur la gaypride, vous citiez la guemara Chabbat ou on raconte l'histoire de gens qui aurait du réprimander les réchaim, même si c'est certain qu'il n'aurait pas écouter.
    Sinon, on a part à leur faute.
    Mais ailleurs, on nous dit qu'il vaut mieux que quelqu'un transgresse bechogueg que bemezid...
    Finalement, si je vois des gens qui fautent , je leur dit ou pas que c'est péché ?

  2. Je suis étudiant à l’hôpital, je soigne des gens, et c'est l’hôpital public ou on ne peut pas avoir une kippa.
    Je peux mettre une charlotte bleu de chirurgien; mais c'est un peu ridicule, et je pense que les professeurs me regarderont mal.
    Une fille musulmane mettait ça pour ses cheveux, mais elle a redoublé.
    Je ne sais pas si ça a joué...
    Que faire ?

  3. Est-il permis de manger un repas chez quelqu'un mangeant cacher mais qui n'est pas chomer Chabbat ?

  4. Est-il permis de porter le talith katan sur les vêtements à l'extérieur au toilette ?

  5. Pourquoi dans le triaté Nida, on dit que l'embryon jure de se considérer comme un racha même si tous lui disent qu'il est tsadik, alors que dans Avoth, on dit "ne sois pas à tes yeux comme un racha" ?
    C'est contradictoire ?

  6. A propos de la souffrance du tsadik, on dit qu'il paye pour nos fautes.
    Mais dans berakhot ,on dit que c'est quand le tsadik est fils de racha, c'est à dire qu'il était racha dans une vie antérieur.
    Finalement pourquoi ?

Merci beaucoup.
Si Internet n'avait été créé que pour votre site, c'eut été suffisant !

,

Cher Michel,

  1. Les lois de tokhékha, c'est-à-dire les façons de corriger un juif qui se conduit mal, sont décrites dans le chapitre 608 du Choulkhan Aroukh tome Or Hah'aïm.

    En voici le résumé :

    • Nous sommes exemptés de faire le mitsva de tokhékha à notre prochain si les deux conditions suivantes sont remplies :

      1. Si nous sommes certains qu'il ne va pas nous écouter
        (mais si on a un doute on devra le corriger).

      2. Si ce pourquoi nous voulons le corriger n'est pas mentionné clairement dans la Torah écrite.

        • Sans ces deux conditions réunies, il y a alors une mitsva de corriger la personne.

    • Tout cela n'est valable que si le personne transgresse béchogueg, mais si c'est bémezid, alors dans tous les cas il faudra la corriger.

      • Si le péché a été fait de façon privée, on corrigera en privé et avec douceur.

      • Si c'est fait en public, on pourra le corriger en public pour éviter le 'hilloul Hachem.

    • Combien de fois faut-il corriger ?

      • S'il y a un doute que la personne va changer après la correction,
        • on doit le faire jusqu'à ce qu'elle change.

      • Si on est certain qu'on ne sera pas écouté (soit la personne est mezid, soit elle est chogueg mais pour une chose clairement marquée dans la Torah),

        • S'il s'agit d'un public,
          on ne fera qu'une seule correction,

        • Si c'est une personne privée,
          on la corrigera jusqu'à ce qu'elle nous blâme.

  2. Pour la kippa à l'hôpital, la meilleure solution serait la perruque.

  3. Il est permis de manger chez quelqu'un qui mange cacher mais qui n'est pas chomer Chabbat.

  4. Le Ben Ich 'Haï interdit de porter le talith katan sur les vêtements dans les toilettes
    (même les fils de tsitsit devront être cachés).

  5. Le commentaire du Maharcha sur la Guémara dans Nidda que tu cites (page 30b) prouve, du fait que la Guémara apprend que le bébé jure dans le ventre à à partir d'un verset de Isaïe, où l'on mentionne la mort avant la naissance, qu'il s'agit ici d'une âme réincarnée, qu'on a fait jurer avant de renaître.

    Vu qu'il se peut que chaque être humain soit une âme réincarnée qui se comporte désormais comme un Tsaddik contrairement à sa vie précédente, on lui dit :

    Ne te prends pas pour un Tsaddik, peut être étais-tu un racha dans ta réincarnation passée.

    La Michna dans Avot parle du présent.
    Bien qu'ayant péché, personne ne doit se voir comme un racha et perdre espoir.
    On peut toujours faire techouva, D. aime tous les juifs, où qu'ils se trouvent dans leur niveau spirituel.
    Se considérer comme un racha ne peut que nous déprimer et nous rendre encore plus racha.

    Mais si nous savons que nous avons été racha dans une vie passée et que nous sommes désormais comme des Tsaddikim, il n'y a pas de source plus grande de bonheur car nous sommes en train de tout réparer.

  6. En ce qui concerne ta dernière question, il y a plusieurs raisons pour lesquelles un Tsaddik peut souffrir, et on ne peut jamais savoir laquelle est vraie dans un cas précis, on ne connaît que les cadres généraux :

    • Il paie pour les fautes du peuple d'Israël

    • C'est un Tsaddik fils de racha

      • Dans ce cas pourquoi paie-t-il pour les fautes de son père ?
        La Torah ne dit-elle pas « Un homme mourra pour sa faute » ?

        • 'Hazal déduisent :
          Pour sa faute et non celle de ses parents.

      • La mystique juive explique que lorsque nous parlons d'un Tsaddik fils de racha, c'est de la même personne qu'il s'agit, le fils est la réincarnation de sa vie précédente, que l'on appelle « son père ».

        • Celui-ci est le père dans la mesure où, par sa vie précédente, il a produit la vie présente, son fils.
          Il paie donc pour ses propres fautes, celles de sa vie passée.

    • Il s'agit de souffrances d'amour. 
      • Les souffrances donnent beaucoup de mérites et D. lui en envoie pour lui donner plus de mérites.

    • A voir aussi ...

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur J'ai plusieurs questions sur la réprimande, le port de la

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Annaelle, Vendredi 22 décembre 2017

Chalom rav, Très affectée par la famille aux USA qui a péri brûlée, j ai appris que c'est la 'Hanoukkia qui avait mis le feu... Alors comment une mitsva peut être à l'origine d'une telle tragédie ? Avez vous l avis de guedolim sur ce malheur ? Merci rav...

Didier, Lundi 18 décembre 2017

Shalom Rav Merci pour votre réponse. Donc si j'ai bien compris, le fait de dormir avec une écharpe enroulée autour de la tête (dans le but de couvrir les yeux de la lumière), ne pose aucun problème concernant l'interdit de dormir avec la tête sur un vêtement, même si la tête repose sur l'écharpe durant le sommeil. Ce qui serait un soucis c'est si on se sert de l'écharpe comme oreiller uniquement c'est ça ? ...

Yossef, Jeudi 07 décembre 2017

Chalom, J'ai lu qu'il fallait toujours être joyeux, que c'était même une mitsva, et tout prendre du bon côté ! Mais d'un autre côté... On m'a dit que les prières qui sont faite en pleurant sont sûr d'être écouté par Hachem... Mais pour avoir envie de vraiment pleurer pour certaines personnes, ça doit passer par la tristesse, alors comment comprendre ceux-la ? Merci...

Écaille du séneçon, Dimanche 03 décembre 2017

Chalom, Chimon haTsadik a dit que le monde tiens sur 3 choses : Torah Avoda et Guemilout hassadim Ma question est que si un instant il n'y a pas de Torah est-ce que le monde peut tenir avec les autres critères ? Merci Kol touv...

Zygaena lonicerae, Mercredi 22 novembre 2017

Bonjour, Comptez-vous faire une conférence à Paris dans les temps à venir ? Merci...

Tircis madérois, Vendredi 17 novembre 2017

Chalom très cher Rav, Est-il permis, selon la Torah, de qualifier des rechaim tels que les terroristes du Hamas d' "animaux à forme humaine" puisque ceux-ci ne représentent aucunement les valeurs humaines véhiculées dans la Torah et qu'ils sont des ennemis du peuple d'Israël ? Merci à vous!...

Olivier, Jeudi 09 novembre 2017

Bonjour, Pouvez-vous dire au monde entier qu'il n'est pas donné a tous le monde de pouvoir louer D.... Typiquement les anges en crèvent et attendent de réaliser une action pour avoir le privilège de chanter à Hadadoch Baroukh Hou. Il faut dire au monde entier  : Quel bonheur, quelle chance de pouvoir dire le kaddich, Quel bonheur, quelle chance de pouvoir monter à la Torah et qu'il faut toujours se proposer. Le chant pour D... devrait être ...

Cumulus humilis, Mercredi 08 novembre 2017

​Boker tov Rav J'ai une question qui me trotte dans la tête depuis longtemps : Si D.ieu a créé l'homme, pourquoi parler de goy et ne pas dire que ce sont des juifs qui se sont perdus au fil du temps ? Merci de votre réponse...

Lutin grisâtre, Lundi 06 novembre 2017

Chalom rav, Concernant les personnes qui racontent avoir vécu le jugement céleste suite à une mort clinique, si l'on compare par exemple la vidéo du Rav Anova et la vidéo du sceau de la vérité, pourquoi avons nous deux versions différentes du jugement ?  Cela ne signifie t-il pas qu'au moins une des deux versions est fausse ? Respectueusement,...

Entonnoir nuageux, Jeudi 19 octobre 2017

Réaction à Si les juifs ont une mauvaise opinions des chrétiens, quelle est leurs opinions sur les musulmans ? Chalom, Oui, je descends bien d'une famille juive d'origine anglaise par ma mère ; vue que je descends d'Abraham, je suis apparenté au peuple d Israël ? Merci  ...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Si je ne suis pas pour moi, qui le sera? Et si je suis pour moi, qui suis-je? Et si ce n'est maintenant, quand ce sera?" "

(Pirke Avoth (1-14))