DIFFUSION DE LA TORAH

Soutenir les actions du Rav Ron Chaya et acquérir un mérite éternel dans la diffusion de la Torah francophone* :

  • Plus de 80 nouveaux cours diffusés chaque mois

  • Plus de 1000 questions personnelles répondues chaque mois

  • plusieurs dizaines de milliers d’abonnés sur tous nos supports

⇒  Tout cela grâce à vous ! Aidez-nous à développer cette diffusion

  • Reçu cerfa et Seif 46 pour défiscaliser jusqu'à 66% 

 

RAV RON CHAYA

 

+ d'infos : Pour plus d'informations, vous pouvez m'appeler l'après-midi au 00972.2.586.84.90 

Défiscalisation en France : 66 % du montant de votre don peuvent être déduits de votre impôt sur le revenu (dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable). L’excédent net éventuel peut être reporté sur les 5 années suivantes. 

 


Question de Anon du Samedi 06 janvier 2007

J'ai un désir sincère de me convertir mais mes amis pensent que je déraille et essaient de m'en dissuader avec des citations du Talmud que je vous retransmets... Comment leur expliquer ?
,

Bonjour Rav,

J'ai un désir sincère de me convertir au judaïsme, non pas parce que suis en amour avec une juive mais, pour combler un besoin interne que moi-même j'ai de la difficulté a expliquer, que doit je faire pour avoir une vraie conversion valide et orthodoxe.

Certain de mes copains trouvent que je déraille et ils ont attirés mon attention à cet extrait du talmud (désolé pour l'anglais).

Let us now continue with quoting from the Talmud.
Here are a few more random quotes that had not been included in the last section.

  • Sanhedrin (57a).
    When a Jew murders a gentile ("Cuthean"), there will be no death penalty.
    What a Jew steals from a gentile he may keep.

  • Baba Kamma (37b)
    The gentiles are outside the protection of the law and God has "exposed their money to Israel."

  • Yebamoth (98a)
    All gentile children are animals.

  • Abhodah Zarah (36b)
    Gentile girls are in a state of niddah (filth) from birth.

  • Abhodah Zarah (22a-22b)
    Gentiles prefer sex with cows.

  • Gittin (70a)
    The Rabbis taught :
    "On coming from a privy (outdoor toilet) a man should not have sexual intercourse till he has waited long enough to walk half a mile, because the demon of the privy is with him for that time; if he does, his children will be epileptic."

Comment puis-je leurs répliquer ?
Très sincèrement

,

Mon cher Ami,

Pour faire une vraie conversion valide et orthodoxe, il faut que tu t'adresses au rabbinat orthodoxe de ta ville, et ils t'exposeront comment agir.
Bonne chance dans ta démarche.

Il est normal que tes copains trouvent que tu dérailles, car effectivement il s'agit d'une pulsion irrationnelle provenant certainement d'une étincelle juive que tu as dans ton âme, et qu'ils ne partagent pas, donc il est légitime qu'ils ne comprennent pas ta démarche.
Néanmoins, il est dommage qu'ils essaient de te dissuader en utilisant de façon pas tout à fait honnête des textes du Talmud.
Je dis « pas honnête » car ils prennent certains extraits du Talmud sans prendre en considération les commentaires de ces extraits.
Or nous savons très bien que toute notre Torah est une Torah orale, et sans explications orales ni commentaires on peut arriver à toutes sortes d'aberrations.
Par exemple, il est marqué dans la Torah :

« Œil  pour  œildent  pour  dent »
(talion),

Or chaque enfant juif sait très bien que la loi orale dit qu'il ne faut jamais, à D. ne plaise, crever l'œil de quelqu'un qui a crevé un œil, simplement il devra payer le dommage, la valeur d'un œil (le Talmud expose aussi comment juger de la valeur d'un œil ou de tout autre membre).

En second préambule, comme tout le monde le sait, le Talmud donne différents avis sur différentes choses.
Les discussions s'étendent parfois sur quelque pages et finalement le Talmud conclut comment est statuée la halakha, et il est malhonnête de prendre un seul avis sans prendre en considération le deuxième, surtout si le premier n'est pas retenu dans la loi et que le deuxième l'est.
Il s'agit simplement d'une discussion rhétorique, et lorsqu'un avis sera nié par des preuves à l'appui, il est absurde de le retenir, car il n'existe plus.
Or tes amis, dans les extraits ramenés, citent des exemples de ce type.

Maintenant je vais commenter chacun des extraits du talmud que tu m'as envoyés :

  • Sanhedrin (57a) :
    « Quand un juif tue un Kouti (peuplade non juive d'il y a 2000 ans), il n'y a pas de peine de mort. ».
    Cela est vrai, mais cela signifie-t-il que c'est permis ?

    Absolument pas, le Talmud dit bien sur place que c'est interdit, on n'a pas le droit de tuer qui que ce soit, simplement il n'y aura pas de peine de mort, comme c'est le cas aujourd'hui dans beaucoup de pays.

  • « Quand un juif vole un non juif, il peut garder l'objet du vol ».
    Il s'agit ici d'une discussion (dont la source se trouve dans le traité Baba Kama 113) pour savoir si on a le droit ou non de voler un non juif.
    Un avis dit que oui, l'autre que non.

    Mais même l'avis qui dit oui reconnait que ce n'est qu'au niveau de la loi écrite, mais que certainement la loi orale l'a interdit, donc de toute façon c'est interdit.

    De plus, il faut savoir qu'au niveau de la halakha (la loi), c'est-à-dire la conclusion du Talmud, cet avis qui permet selon la Torah écrite mais interdit selon la Torah orale n'est pas retenu.

    En conclusion, il n'y a aucune différence entre voler un non juif et un juif, dans tous les cas il s'agit d'un interdit de la Torah, donc grave, comme c'est écrit très clairement au début des lois de vol dans le Choulkhan Aroukh (code des lois juives rédigé il y a environ 500 ans – chap 348 tome ‘Hochen Michpat alinéa 2).

  • Baba Kama (la référence est fausse, il s'agit de 38a) :
    Le cas parle du bœuf d'un juif qui aurait encorné celui d'un cananéen (il n'est pas marqué un non juif mais un cananéen précisément).
    Le juif est désengagé d'un dédommagement envers le cananéen.

    Le Talmud argumente et dit que lorsque D. a vu que les fils de Noé n'avait pas respecté les 7 lois noahides, D. a autorisé leurs biens aux juifs.

    Sur la même page du Talmud, il y a deux commentaires, cités par le Chita Mékoubetset (livre écrit au moyen âge), qui ramène lui même deux commentaires de rabbins du moyen âge :

    - Le Méïri dit que cela ne concerne que l'époque d'il y a 2000 ans et plus, où les peuples n'étaient pas gérés par des lois, aujourd'hui (il parle du moyen âge, donc à plus forte raison aujourd’hui) cela n'est plus actuel ;

    - Rabbi Yehonathan (autre grande figure du moyen âge) dit que ce passage ne s'applique qu'aux cananéens et aux 7 peuples qui habitaient la terre de Canaan à l'époque de Josué, il y a 3200 ans !

  • Yébamoth 98a :
    Cette citation est tout simplement un mensonge, il n'y aucun passage du Talmud qui dise une telle chose, il est seulement dit là bas que la filiation des non-juifs ne passent pas par le père mais par la mère.

    Je m'explique:
    Dans le cadre du peuple juif, on est juif par sa mère mais on appartient à sa tribu par le père (il y avait 12 tribus dans le peuple juif).
    Cette notion d'appartenance à une tribu qui sera définie par le père n'existera pas chez les goyim (d'après le Talmud).

  • Avoda zara 36b :
    Le Talmud dit que ‘Hazal (nos sages de mémoire bénie) ont fait un décret d'interdire le pain des non juifs de peur qu'on soit amené à boire de leur vin et celui-ci a été interdit, de peur qu'on soit amené à avoir des relations avec leurs filles et celles-ci ont été interdites, de peur qu'on fasse avoda zara (l'idolâtrie).

    En ce qui concerne la crainte qu'on ait des relations avec leurs filles, cela est permis du point de vue de la Torah écrite (s'il s'agit d'une relation occasionnelle, mais le mariage est de toute façon interdit par la Torah écrite), c'est un interdit dérabanan ; les sages ont fait un décret que cette fille est considérée comme une femme nida pour que les juifs ne s'approchent pas d'elle et soient ensuite amenés à faire de la avoda zara.
    Cela ne signifie en rien que de façon intrinsèque elle soit impure.

  • Avoda zara 22a-22b :
    Le Talmud commente une mitsva qui dit qu'on n'a pas le droit de laisser son bétail chez les non juifs car ceux-ci sont suspectés d'avoir des relations avec.

    Déjà dans le Tour (œuvre majeure de halakha, écrit au moyen âge) est mentionné l'avis de Rabbénou Tam qui dit que cela est permis.

    Et dans le Choulkhan Aroukh (nec plus ultra de la loi juive écrit il y a environ 500 ans comme susmentionné) au chapitre 153 de Yoré Déa (relatif à cette loi concernant le bétail chez un non juif) il y a marqué une note disant la chose suivante :
    Toutes les lois de ce chapitre ne sont effectives qu'a l'époque du Talmud où les idolâtres étaient sauvages et faisaient des abominations ; aujourd'hui que ce genre de péchés n'est plus répandu dans la majorité des états du monde, ces lois n'ont plus de valeur effective ».
    C'est clair.

  • La citation de Guittin 70a est exacte ; néanmoins elle concerne les toilettes de l'époque qui étaient des endroits où tous les excréments demeuraient, et d'après la mystique juive l'excrément est extrêmement impur, et effectivement il existe des réalités spirituelles négatives près de ces lieux.
    Et lorsque l'homme va avoir une relation avec sa femme, qui peut permettre la création d'un enfant, s'il n'y a pas un certain temps écoulé entre les deux (18 minutes) alors ces réalités mauvaises peuvent influer en mal sur l'enfant.
    L'enfant ne sera pas épileptique à 100%, c'est clair, mais il y a peut être une chance sur 100 ou sur 1000, cela est suffisant pour ne pas prendre de risques.

    Je ne comprends pas où est le problème avec cette citation, aujourd'hui la médecine reconnait que la majorité si pas toutes les maladies sont d'origine psychosomatique, donc elle reconnait que le physique (soma) n'est que l'expression d'un symptôme d'une source provenant de la psyché (âme en grec).
    Or, les sages du Talmud, qui sont des spécialistes de l'âme, nous disent qu'effectivement il y a des forces négatives qui peuvent agir en mal sur la création d'un enfant (le soma).

    Nous savons à quel point l'embryon est extrêmement délicat et sujet même aux sautes d'humeur de sa mère, à plus forte raison aux influences spirituelles négatives.

En plus de ces réponses, il faudrait que tu disent à tes amis que si on a un minimum d'honnêteté intellectuelle, on reconnaîtra qu'un des seuls peuples au monde qui n'a pas fait des génocides au nom de sa religion et qui est foncièrement humain et non raciste est le peuple juif.
Et bien au contraire, c'est lui qui, de tous temps et jusqu'aujourd'hui, est la cible de tous les racistes du monde (dont je me demande si tes amis ne font pas partie).

A ce que je sache, il n'y a pas de problèmes pour un franc-maçon à se convertir, mais je ne m'y connais pas suffisamment bien, il faut que tu vérifies toi-même si dans la « Bible » franc- maçonne il n'y a rien qui soit incompatible avec la Torah.

Au revoir et bonne chance,
Rav Ron Chaya

Et à voir aussi agav ...

Réagir sur J'ai un désir sincère de me convertir mais mes amis

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Lychnis, Mardi 02 juillet 2019

Mé'hila kvod haRav, Je souhaitais vous faire part de mon expérience personnelle en relation avec vos derniers cours sur la « magouille ». J’ai travaillé dans de nombreuses entreprises américaines cotées en bourse situées a Paris et je peux vous dire que je vous rejoins totalement sur le vol et les lois de 'hochen michpat. C’est incroyable a quel point le vol est érigée en norme afin de realiser du commerce....

Stellaire, Mercredi 19 juin 2019

Bonjour Rav Ron CHAYA, Je suis français chrétien [catholique]. Ma famille du côté de mon père est italien catholique et la famille du côté de ma mère est russe orthodoxe et anglais juive et le père de ma grand-maternel (qui était juive) a épousé une non-juive [chrétienne] Alors voici les questions que je me pose Est-ce que j'appartiens au peuple juif ? Même si je suis pas juif, car je sais que ...

Eriophorum angustifolium, Dimanche 19 mai 2019

Chalom Rav, Je vous remercie pour votre réponse à ma dernière question :  Auriez-vous aussi des exemples de versets issus de la Michna concernant l'embryon et le sperme de la fécondation ? En vous remerciant, Chabbat Chalom...

Pivoine, Lundi 13 mai 2019

Chalom Rav, J'ai quelques questions à propos du traité Berakhot page 43b. Rav Papa "se trompe" lors de l'ordre quant à la bénédiction sur l'huile et le Myrte. Il déclare ensuite suivre l'opinion de Rava, et plus loin on nous dit : "il n'en est pas ainsi. (Rav Papa) a fait ainsi (pour) se dégager (d'une situation embarrassante). Comment un grand Maître tel que Rav Papa peut mentir ? C'est impossible à accepter. Plus loin dans...

Genêt, Mercredi 08 mai 2019

Chalom Rav, Il est vrai que j’ai pas l’habitude d’écrire des mails pour poser des questions mais j’aimerais avoir votre avis et des conseils.... Je suis passé dans votre Yechiva, Baroukh Hachem il y a quelques mois. Venons en au fait : J’ai toujours été assez absorbé et j’aime beaucoup étudier, mais malheureusement, je n’ai pas été éduqué dans une famille ou l’on faisait Chabbat,...

Eva, Mardi 12 mars 2019

Bonjour, Une question me tracasse beaucoup depuis quelques temps. Comment peut-on croire encore en D,ieu après cette barbarie humaine qu’à constitué le politique nazi et la Shoah ? Où était D. a ce moment là ? A-t-Il abandonné l’humanité ? Tout simplement : Pourquoi ? Et j’ai beaucoup de peine en posant cette question.. J’ai quand même essayé de trouver des explications sur internet. J’ai ...

Cayrel, Vendredi 15 février 2019

Chalom, Je ne comprends pas... Nous serions plusieurs personnes en une ? Merci...

Thierry, Mardi 12 février 2019

Chalom Rav CHAYA, Je voulais vous poser une question d'ordre purement spirituel. Plus j'avance dans l'age, et plus je considère et ressent que le Chabbat, c'est mon monde, c'est mon environnement... J'ai un plaisir qui est impossible à échanger avec quoi que ce soit de ce monde. Ce plaisir perdure après Chabbat, et parfois, ma sensibilité me permet de sentir quand le Chabbat est parti, après 2 ou 3 heures. Le retour à "la vie terrestre", la ...

Marie Caroline, Vendredi 08 février 2019

Bonjour, Questions que soulève la pratique de la loi ; la lecture de la loi soulève plusieurs remarques et sa pratique plusieurs questions : La loi est bonne, elle nous apprend à vivre, elle encadre notre liberté et définit le standard que tout être humain devrait atteindre. Elle rend les crimes entre individus doublement condamnables entre les hommes et aussi envers D.ieu qui les a ordonnés à tous. Hachem nous dit Lévitique ...

Édelweiss, Lundi 14 janvier 2019

Lettre de renforcement aux femmes d'Israël......

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

"Celui qui juge son prochain avec bienveillance sera jugé lui-même avec bienveillance. "

(Chabbat 127b)