DIFFUSION DE LA TORAH

Soutenir les actions du Rav Ron Chaya et acquérir un mérite éternel dans la diffusion de la Torah francophone* :

  • Plus de 80 nouveaux cours diffusés chaque mois

  • Plus de 1000 questions personnelles répondues chaque mois

  • plusieurs dizaines de milliers d’abonnés sur tous nos supports

⇒  Tout cela grâce à vous ! Aidez-nous à développer cette diffusion

  • Reçu cerfa et Seif 46 pour défiscaliser jusqu'à 66% 

 

RAV RON CHAYA

 

+ d'infos : Pour plus d'informations, vous pouvez m'appeler l'après-midi au 00972.2.586.84.90 

Défiscalisation en France : 66 % du montant de votre don peuvent être déduits de votre impôt sur le revenu (dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable). L’excédent net éventuel peut être reporté sur les 5 années suivantes. 

 


Question de Lychnis du Mardi 02 juillet 2019

Je peux vous dire que contrairement à l’idée reçue, le Chabbat peut être très bien perçu en entreprise suivant la façon qu’on a de l’amener...
,

Mé'hila kvod haRav,

Je souhaitais vous faire part de mon expérience personnelle en relation avec vos derniers cours sur la « magouille ».

  • J’ai travaillé dans de nombreuses entreprises américaines cotées en bourse situées a Paris et je peux vous dire que je vous rejoins totalement sur le vol et les lois de 'hochen michpat.

    • C’est incroyable a quel point le vol est érigée en norme afin de realiser du commerce.

      • Dissimulation de closes spécifiques,
      • marges réalisées à la tête du client selon la taille de l’entreprise et l’interlocuteur
      • etc.
      • etc.

    • Hormis le commerçant qui marge sur un produit et vend au même prix a tous ses clients (type supérette) je ne vois pas une entreprise qui prospère et réalise des bénéfices de façon honnête d’après la Torah.

  • Par contre un point que je souhaitais apporter sur mon expérience personnelle qui peut servir à des jeunes de votre Yéchiva qui souhaitent concilier Torah et vie en entreprise,

    Je peux vous dire que contrairement à l’idée reçue, le Chabbat peut être très bien perçu en entreprise suivant la façon qu’on a de l’amener
    .

Je m’explique :

  • J’ai toujours posé comme condition de mon embauche que Chabbat et Yom Tov me soient accordés.

    • Certains rentrent dans une entreprise et trichent
      • en partant plus tôt,
      • en prétextant un rdv client
      • ou bien un rdv médical
      • etc etc.

    • pour moi cette démarche est a proscrire ;

      • elle engendrera du stress,
      • un manque de confiance de l’employeur si il le découvre,
      • un 'hilloul Hachem si il assimile juif a menteur et dissimulateur et voleur
        • car il lui vole du temps de travail effectif.

  • Pour toutes ces raisons ma démarche est la suivante :

    • Je prends mon nouveau job en général a partir de mars (ne jamais prendre un nouveau job quand il va tout de suite falloir partir à des heures avancées le vendredi).

    • A la fin de l’entretien lorsque la personne est ok pour m’embaucher, je lui explique que j’ai une condition qui est indépendante de ma volonté en ce sens ou elle n’est pas négociable et que je comprendrais tout a fait si elle était un frein a mon embauche.

      • Pour des raisons religieuses (dans ce cas précis je préfère dire raison religieuse que raison personnelle) pendant 6 mois environ (suivant la distance du travail et de mon domicile) dans l’année je ne peux malheureusement pas finir a 17h30-18h car je ne peux plus travailler a partir de ces horaires.

        • Il faut savoir que la majorité des employeurs en région parisienne ont un jour été confrontés à cette question.

      • Je leur explique ensuite que je comprendrais tout a fait si en terme d’égalité entre les équipes et de équitabilité cela poserait un problème
        mais j’ai des convictions plus fortes que l’argent et plus forte que tout ce qu’on pourrait me proposer.

        • Je pourrais me démener sans dormir pour signer un contrat a 1 million d’euro, mais le même contrat qui me serait proposé a 20h pendant la période ou je ne peux pas travailler (je ne mentionne que rarement le terme de Chabbat) je devrais le refuser.

        • Je leur explique que mes convictions religieuses sont un choix personnel et que je suis très discret la dessus et je ne souhaite pas que mes convictions personnelles soit étalées en entreprise
          • (je ne porte pas la kippa).

Voici mon ressenti :

  • Je n’ai jamais eu de refus et même jetais le seul à pouvoir partir avant dans toutes les entreprises ou je suis allé.

    • Avant de me donner leur accord les directeurs ont toujours discutés entre eux mais j’ai le sentiment que dans un monde sans conviction un candidat ayant une conviction plus forte que l’argent est reconnu comme quelqu’un en qui l’on peut plus faire confiance qu’une personne sans foi ni loi.

  • Ensuite étant donné que je postule en mars généralement et qu’en avril mai je commence a travailler la question du Chabbat ne se posera pas avant plusieurs mois et ce qui permet pendant la période d’essai a l’employeur d’évaluer les compétences et de se dire si oui ou non il est capable d’accepter ce « sacrifice » pour garder un élément indispensable.

kol touv

,

Chalom,

Merci beaucoup beaucoup pour cette réflexion super précieuse que je publie et garde au chaud pour la transmettre à tous ceux qui en auront besoin !

Bonne continuation, et merci.

Au revoir,
Rav Ron Chaya  

Réagir sur Je peux vous dire que contrairement à l’idée reçue, le

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

David, Lundi 20 avril 2015

Chalom Rav Chaya, Comment peut-on dire que l'étude de la Torah, dans notre monde, n'a pas de fin (''ène sof"), sachant que nous l'abordons dans un monde fini ? Par exemple, lorsqu'on étudie Baba Kama, j'imagine qu'il y a une limite dans l'analyse de la Guémara, car le nombre d'aspects, de facettes concernant ce sujet est limité ? De plus, est-il possible qu'on apporte des 'hidouchim dans la Torah [autrement dit, qu'on dévoile des choses de la Torah que ...

Kevin, Mardi 24 février 2015

Chalom Rav, Ma question concerne les preuves s'appuyant sur les prophéties. Une théorie de physique soumet qu'il existerait une infinité de réalité, et qu'il existe d'autres versions de l'histoire, ou par exemple les nazis ont gagné la guerre etc. Dans ce cas, il existe peut-être bien des réalités ou le peuple juif a disparu ? Dans ce cas, nous ne serions que la version de l'histoire ou les événements se sont corrélé aux prophéties, parmi des milliard de possibilités qui ont lieu ...

Mathieu, Lundi 05 janvier 2015

Bonjour Rav, J'ai une remarque sur le 'hilloul Hachem lié aux signes distinctifs que vous évoquez dans votre dernier cours. (exemple du chapeau borsalino). Potentiellement si chaque juif préfère se faire tuer en portant le signe distinctif, il pourrait ne plus y avoir du tout de juif sur Terre pour faire rayonner la vérité...et donc la Torah...ce qui a mon avis est encore plus grave puisque la puissance anti-Torah aura atteint son objectif a travers l ...

Michael, Lundi 29 décembre 2014

Chalom rav Quelle est la récompense pour mettre les tefilines aux autres : amis et collègues de bureau ? Je leurs fais réciter les 2 premières phrases du chema (Chema Israël et baroud chem kevod...) et certaines fois quand nous avons le temps le 1 er paragraphe du chema. Cette récompense est-elle dans ce monde ci ou dans le Olam haba ? Merci...

Anonyme, Lundi 18 août 2014

Bonjour RAV, J'ai un problème, je ne me souviens plus si j'avais pris le neder sur moi de ne plus faire zera lévatala, car malheureusement je suis retombé... Je sais que dans le safeque, safeque d'éorayta lahoumra. Voila je me retrouve face à 2 averots ENORMES ! Ayant vu vos chiourim je sais quoi faire pour zera levatala mais pas pour le neder... Pouvez-vous m'éclairer svp ?...

Thuya, Mercredi 23 juillet 2014

Chalom Rav, N'y a-t-il pas un problème de kavod (kavod personnel et kavod de la Torah) de voir des avrekhim, des gens capables, intelligents, et qui plus est, représentants de la hoh'mat haTorah, exercer des petits métiers non ou très qualifiés comme jardinier ou plombier ? les métiers les plus bas de l’échelle sociale ? S'il s'agit d'un Maguid shiour, n'est-il pas honteux de voir son maitre faire un métier basique, a quatre pattes ...

Noisetier de byzance, Jeudi 03 juillet 2014

Shalom, On m'a fait un mal occulte et j'aimerais savoir qui me le fait, et dans quel but, sans passer par des charlatans et sorciers car la Torah l'interdit. J'aimerais contacter des grands rabanims qui ont le don de voir ce genre de chose à vu d’œil et qui pourrait m'aider. Je commence à perdre la foi en Hachem, ce mal se manifeste et me bloque dans ma vie. Et des preuves appuyées me laisse penser que des proches par envie et jalousie en sont à ...

John, Mardi 08 avril 2014

Bonjour Est-ce que l'on doit faire le vidouy dans le keriat chema chel amita motsae chabat? Merci...

Efraim, Dimanche 23 février 2014

Bonsoir Rav Ron Chaya, J'ai quelques questions à vous poser ; merci de bien vouloir y prêter attention : Peut-on mettre un tsitsit katan en coton, et par dessus un tsitsit katan en laine pour pas qu'il ne touche la peau ? Ou est-ce qu'on n'a pas le droit de mettre deux tsitsit ? Lorsque je sors de la douche et que je mets un tsitsit en coton, doit je faire la berakha "al mitzva tsitsit" si c'est le même tsitsit que je remets, ou faut-il mettre un tsitsit nouveau pour faire ...

David, Mercredi 19 février 2014

Chalom Rav J'ai lu une de vos réponses concernant la techouva, vous dites que la personne qui fait techouva par amour, alors tout ses péchés se transforment en mistvot. Mais qu'en est il de celui qui fait techouva simplement parce qu'il est dans une épreuve. Ou techouva car il sait que ce qui lui arrive est la conséquence de ses péchés et il fait techouva pour obtenir quelque chose. Qu'en est il de ses pêchés puisque ce n'est plus une techouva par amour mais plutôt par "interet"? ...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Tous les débuts sont difficiles" , "כל התחלות קשות" "

(Mekhilta Yitro)