DIFFUSION DE LA TORAH

Soutenir les actions du Rav Ron Chaya et acquérir un mérite éternel dans la diffusion de la Torah francophone* :

  • Plus de 80 nouveaux cours diffusés chaque mois

  • Plus de 1000 questions personnelles répondues chaque mois

  • plusieurs dizaines de milliers d’abonnés sur tous nos supports

⇒  Tout cela grâce à vous ! Aidez-nous à développer cette diffusion

* Reçu cerfa et Seif 56 pour défiscaliser jusqu'à 66% 


Question de Lychnis du Mardi 02 juillet 2019

Je peux vous dire que contrairement à l’idée reçue, le Chabbat peut être très bien perçu en entreprise suivant la façon qu’on a de l’amener...
,

Mé'hila kvod haRav,

Je souhaitais vous faire part de mon expérience personnelle en relation avec vos derniers cours sur la « magouille ».

  • J’ai travaillé dans de nombreuses entreprises américaines cotées en bourse situées a Paris et je peux vous dire que je vous rejoins totalement sur le vol et les lois de 'hochen michpat.

    • C’est incroyable a quel point le vol est érigée en norme afin de realiser du commerce.

      • Dissimulation de closes spécifiques,
      • marges réalisées à la tête du client selon la taille de l’entreprise et l’interlocuteur
      • etc.
      • etc.

    • Hormis le commerçant qui marge sur un produit et vend au même prix a tous ses clients (type supérette) je ne vois pas une entreprise qui prospère et réalise des bénéfices de façon honnête d’après la Torah.

  • Par contre un point que je souhaitais apporter sur mon expérience personnelle qui peut servir à des jeunes de votre Yéchiva qui souhaitent concilier Torah et vie en entreprise,

    Je peux vous dire que contrairement à l’idée reçue, le Chabbat peut être très bien perçu en entreprise suivant la façon qu’on a de l’amener
    .

Je m’explique :

  • J’ai toujours posé comme condition de mon embauche que Chabbat et Yom Tov me soient accordés.

    • Certains rentrent dans une entreprise et trichent
      • en partant plus tôt,
      • en prétextant un rdv client
      • ou bien un rdv médical
      • etc etc.

    • pour moi cette démarche est a proscrire ;

      • elle engendrera du stress,
      • un manque de confiance de l’employeur si il le découvre,
      • un 'hilloul Hachem si il assimile juif a menteur et dissimulateur et voleur
        • car il lui vole du temps de travail effectif.

  • Pour toutes ces raisons ma démarche est la suivante :

    • Je prends mon nouveau job en général a partir de mars (ne jamais prendre un nouveau job quand il va tout de suite falloir partir à des heures avancées le vendredi).

    • A la fin de l’entretien lorsque la personne est ok pour m’embaucher, je lui explique que j’ai une condition qui est indépendante de ma volonté en ce sens ou elle n’est pas négociable et que je comprendrais tout a fait si elle était un frein a mon embauche.

      • Pour des raisons religieuses (dans ce cas précis je préfère dire raison religieuse que raison personnelle) pendant 6 mois environ (suivant la distance du travail et de mon domicile) dans l’année je ne peux malheureusement pas finir a 17h30-18h car je ne peux plus travailler a partir de ces horaires.

        • Il faut savoir que la majorité des employeurs en région parisienne ont un jour été confrontés à cette question.

      • Je leur explique ensuite que je comprendrais tout a fait si en terme d’égalité entre les équipes et de équitabilité cela poserait un problème
        mais j’ai des convictions plus fortes que l’argent et plus forte que tout ce qu’on pourrait me proposer.

        • Je pourrais me démener sans dormir pour signer un contrat a 1 million d’euro, mais le même contrat qui me serait proposé a 20h pendant la période ou je ne peux pas travailler (je ne mentionne que rarement le terme de Chabbat) je devrais le refuser.

        • Je leur explique que mes convictions religieuses sont un choix personnel et que je suis très discret la dessus et je ne souhaite pas que mes convictions personnelles soit étalées en entreprise
          • (je ne porte pas la kippa).

Voici mon ressenti :

  • Je n’ai jamais eu de refus et même jetais le seul à pouvoir partir avant dans toutes les entreprises ou je suis allé.

    • Avant de me donner leur accord les directeurs ont toujours discutés entre eux mais j’ai le sentiment que dans un monde sans conviction un candidat ayant une conviction plus forte que l’argent est reconnu comme quelqu’un en qui l’on peut plus faire confiance qu’une personne sans foi ni loi.

  • Ensuite étant donné que je postule en mars généralement et qu’en avril mai je commence a travailler la question du Chabbat ne se posera pas avant plusieurs mois et ce qui permet pendant la période d’essai a l’employeur d’évaluer les compétences et de se dire si oui ou non il est capable d’accepter ce « sacrifice » pour garder un élément indispensable.

kol touv

,

Chalom,

Merci beaucoup beaucoup pour cette réflexion super précieuse que je publie et garde au chaud pour la transmettre à tous ceux qui en auront besoin !

Bonne continuation, et merci.

Au revoir,
Rav Ron Chaya  

Réagir sur Je peux vous dire que contrairement à l’idée reçue, le

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Maurus vogelii, Vendredi 13 juillet 2018

Bonjour rav. votre dernière vidéo entre en résonance avec une question que je me suis posé récemment: "Pourquoi le olam haba ?" Etre et kiffer à l'infini ? Merci pour vos vidéos !...

Lutin des tourbières, Jeudi 28 juin 2018

Shalom Rav! Quand quelqu'un meurt, nous faisons le kaddish.  Je comprends que des enfants puissent encore donner des mérites à leurs parents car ceux ci ont eu le mérite de les mettre au monde.  Par contre je ne comprends pas comment quelqu'un qui n'est pas de la famille du défunt peut accorder des mérites à celui ci, en faisant le kaddish.  Il en va de même quand nous faisons une étude de Torah pour ...

Phalène hiémale, Mercredi 30 mai 2018

Kvod Harav, Voici une question que je me permets de vous poser, en vous remerciant pour le temps passer à la lire et à y répondre !! Le Guehinam (l'enfer) dure au plus pour un juif : 12 mois, sauf erreur de ma part bien sur !! Nos proches qui ont quitté ce monde depuis plus de 12 mois, pouvons nous être assuré que le Guehinam (enfer) est terminé pour eux et qu'ils/elles se trouvent à n'en point douter, désormais au Gan Eden (Paradis)...

Myrtil de Zeller, Vendredi 25 mai 2018

Chalom Rav, On dit que les juifs morts pendant la Shoa auront accès au niveau le plus élevé dans le monde futur. N' y aura t-il pas néanmoins une distinction entre le religieux juif et l'impie juif morts pendant la shoa ? Est-ce que les juifs qui meurent aujourd'hui pour des raison antisémites auront la même justice que les juifs de la Shoa dans le monde à venir ? Toda...

David, Mercredi 23 mai 2018

Bonjour Rav, J'aimerai vous poser une question... Pourquoi l'étude de Torah est-elle la plus grande mitsva de la Torah ? Pourquoi ça nous rapproche tant d'Hachem le fait de lire pour Hachem n'a pas préféré autre chose pour se rapprocher beaucoup de Lui comme faire des mitvot, mais dans le sens faire des bonne action ? Pourquoi l’étude de la Torah passe devant tout ? Est-ce que lorsqu'une personne ne se sent pas bien dans ça vie pour ...

Sphecodina abbottii, Jeudi 17 mai 2018

Bonsoir Le juif est traditionnellement représenté dans les caricatures avec un couteau que dissimule pour mieux poignarder quelqu'un dans le dos, qui n'est pas juif. Les légendes urbaines font état d'une maladie d'hyper-traîtrise qui distinguerait le juif des autres peuples, principalement la différence qu on dira culturelle s articule autour du fait que le juif est dit ne pas disposer de la loyauté, ce qui ouvre toutes portes sur toutes les ...

Lasiommata paramegaera, Mercredi 02 mai 2018

Bonjour Rav Concernant ce que vous avez dit (à propos de Baba Salé) qu'au Maroc il n’y a pas eu de camp de concentration parce que dans les synagogues, les gens ne parlaient pas... Cela fait réagir beaucoup de personnes dans ma communauté dans ma famille qu’il me dise à l’inverse est-ce que c’est parce que les ashkénazes parlaient dans leurs synagogues qu’ils ont subi la Shoah ? Je sais qu’il existe dans les textes ...

Argema mittrei, Mardi 10 avril 2018

Bonjour, Ma grand mère maternelle est née juive au Portugal, mais n'a jamais rien dit a ses descendants, et a épousée un catholique, mon grand père. Mon grand père est décédée il y a quelque mois et la vérité est ressortie. Suis je juif ? Comment me documenter sur ce point ? Y a-t-il un endroit ou je puisse communiquer avec un rabbin pour comprendre et échanger sur le judaïsme car je n ai aucune ...

Frédéric, Vendredi 16 mars 2018

Bonjour Rav, Bien entendu, toutes les mitsvot et halakhot sont importantes, et un Juif doit s'efforcer de les respecter toutes autant que possible. Néanmoins, je voudrais savoir s'il y a des priorités dans les mitsvot et les halakhot (en dehors de la différence entre Déoraita et dérabanan). Par exemple et pour prendre un cas extrême, quelqu'un qui respecte scrupuleusement la règle de "batel beshishim", ne doit-il pas d'abord être Chomer ...

Stéphane, Mardi 27 février 2018

Chalom Rav, Comment comprendre l'histoire rapportée dans la Massekhet Haguiga daf dalet amoud bet (5 lignes avant la fin) où le malakh hamavet raconte à rav Bibi fils de Abayé qu'il s'est trompé et a prit la néchama de la mauvaise Myriam ? De plus l'histoire rapporte qu'ils n'ont pas voulu rendre sa nechama et ont donné ses années qui lui aurait resté à vivre à un jeune Talmid (tsourva merabanan). L'erreur ...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg
/files/img/Blog/que-nous-reserve-le-daech-les-jours-a-venir.jpg
/files/img/2016/GEOPO1.png

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""L'homme ne peut acquérir la Torah que lorsqu'il trébuche." "

(Traité Guitin 43a)