Dédier de l'étude de Torah avec MyLeava et Le Rav Ron Chaya / campagne d'urgence

Dédier de l’étude de Torah, est l'un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Chers internautes et amis

Tout au long de l’année, chacun d’entre-nous a plusieurs occasions pour tourner son coeur vers Hachem afin de lui faire une demande particulière.
L'anniversaire du décès d'un très proche, la recherche de son futur Mazal, la réussite d’un enfant, la guérison, l’alya en Israël  ou bien  la parnassa, autant de causes qui nous tiennent à coeur et dont l'on comprend bien que la réussite est avant tout dans les mains d’Hachem.

Des fois, pour être reçue, la prière doit être accompagnée d’un mérite.
Dédier de l’étude de Torah, est un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Comme vous le savez surement, la raison d'être de Leava est de diffuser l'étude de Torah pour les francophones à travers le site myleava.fr et les réseaux sociaux :

  • Plus de 80 nouveaux cours édités chaque mois
  • Plus de 1000 questions personnelles répondues par note vocale chaque mois
  • Plusieurs dizaines de milliers d'abonnés sur tous nos supports (3 Sites internet - FB Twitter Youtube Whatsapp Instagram Newsletter)
  • Une chaîne Youtube avec déjà près de 3 millions de vues depuis janvier 2020
  • Une web-radio 24/24
  • Un service d'étude de Torah en Havrouta visio-conférence individuelle - 200 inscrits
  • Un site de prières partagées "prie pour moi"
  • L'installation de filtres pour appareils numériques
  • et depuis quelques mois un troisième site internet Leava pour vos yeux

 

L'ADN de Leava est "la gratuité de ces services" pour éliminer résolument un des moyens préférés du Yetser Hara pour refroidir un juif dans sa relation avec Hachem.

Le cadre de Leava, c'est une yéchiva au cœur de Jérusalem, qui accueille, chaque année, plusieurs dizaines d'étudiants francophones mais aussi des étudiants mariés (Avrekh) qui se consacrent pleinement à l'étude de la Torah.

De nombreux Rabbanim les encadrent sous la direction du Rav Ron Chaya.

Pourquoi cette campagne ?

Aujourd'hui, Je dois à nouveau vous solliciter pour prendre une part active à nos actions.
Les besoins sont tellement plus importants alors que l'on vit une crise jamais vue à ce jour. 
Et quoi de mieux que de vous proposer un projet gagnant-gagnant pour subventionner l'étude de Torah.
Vous gravez votre dédicace pour l’éternité et vous permettez à d'autres, qui n'ont peut-être pas encore pu le faire , de commencer ou de renforcer leur étude de Torah et de se rapprocher d’Hachem.
Certains reçoivent, parce que d’autres qui étaient receveurs, deviennent à leur tour des donneurs.
C'est le cycle de la vie qui mène notre monde vers la délivrance finale.

A quoi servira l'argent collecté ?

Tout simplement à continuer et augmenter nos actions de rapprochement dans le monde entier.
Plus de dépenses techniques, dépenses marketing et dépenses d'enseignement pour permettre de créer et diffuser plus de cours, répondre à plus de questions, offrir plus de cours particuliers ... diffuser la Torah francophone aux quatre coins du monde.

Vous pouvez devenir nos associés dans ce grand projet à travers plusieurs formules.
Les sommes récoltées seront consacrées à la diffusion de l'étude de Torah, en votre nom et pour votre mérite éternel.
Bien sûr, si vous êtes en France, vous pouvez recevoir un reçu Cerfa qui vous permettra de déduire jusqu'à 66% de votre don. Si vous êtes en Israël, vous pouvez recevoir un reçu fiscal de type 46.

Le mot du Rav

Aidez-nous, aidez Leava, aidez nos frères et sœurs qui n'ont pas eu encore la chance de se rapprocher d’Hachem.
Sans votre soutien, je ne peux rien faire. Vous êtes l'élément clé du succès de notre action.
Le temps presse et nous devons consacrer toutes nos forces et tous nos moyens à la diffusion du nom d’Hachem dans le monde.
Je bénis que vous puissiez multiplier à l’infini ces mitsvot et vos mérites, dans une vie de bonheur, de santé, et de Torah, qu’Hachem vous bénisse, vous et vos proches, avec toutes Ses berakhot dans toutes vos entreprises, qu’Il réalise tous vos souhaits pour le bien, qu'Il permette à ceux qui sont encore à l'étranger de faire leur Alya et qu’Il vous octroie Sa grande proximité, en espérant l’avènement du Machia’h biméra béyaménou, Amen !

Rav Ron Chaya

Rav Ron Chaya
 
 

33

Jours restants

Question de Marie Caroline du Vendredi 08 février 2019

Mais quelle est la clé pour vivre une vie d'obéissance parfaite à D.ieu ?
,

Bonjour,

Questions que soulève la pratique de la loi ; la lecture de la loi soulève plusieurs remarques et sa pratique plusieurs questions :

  1. La loi est bonne, elle nous apprend à vivre, elle encadre notre liberté et définit le standard que tout être humain devrait atteindre.

  2. Elle rend les crimes entre individus doublement condamnables entre les hommes et aussi envers D.ieu qui les a ordonnés à tous.

Hachem nous dit Lévitique 18:5

  • « Vous observerez mes lois et mes ordonnances:
  • L'homme qui les mettra en pratique vivra par elles.
  • Je suis l’Éternel »

En effet, Moïse définit ainsi la justice qui vient de la loi:

  • L'homme qui mettra ces choses en pratique vivra par elles.

Mettre en pratique la Parole de Dieu nous rend sages et nous assure le succès. Mais quelle est la clé pour vivre une vie d'obéissance parfaite à Dieu ?

Deutéronome 27:26

  • « Maudit soit celui qui n'accomplit point les paroles de cette loi, et qui ne les met point en pratique!
  • Et tout le peuple dira: Amen! » ;

Moise définit la justice qui vient de la loi « Car quiconque observe toute la loi, mais pèche contre un seul commandement, devient coupable de tous ». Si ma compréhension du judaïsme n’est pas bonne vous me corrigez ; dans le judaïsme :

  1. Si j’observe toute la loi j’ai droit au salut et j’irai au Ciel

  2. Si je n’observe pas toute la loi, j’ai besoin de sacrifice, parce que j’ai fait le sacrifice, je suis pardonné, je me remets dans le peuple, parce que je suis du peuple je vais au Temple, j’ai l’assurance d’une vie après la mort.
    S’il n’y a pas de temple je fais techouva et j’aurai part au monde futur

Au quotidien, l’application est difficile à mettre en œuvre ; personne ne peut véritablement suivre toute la loi de D.ieu sans fauter et spécialement le premier commandement car aimer D.ieu de tout son cœur c’est d’abandonner toute autre forme d’espérance et ne faire confiance qu’en ce que Dieu va faire pour moi. Même si la connaissance de la loi freine le mal qui est en nous, personne ne peut authentiquement et honnêtement être capable de faire tout le bien qui est exigé par les 613 mitsvot.

La loi met en lumière les conséquences du yetser hara en nous, elle fait un diagnostic de notre cœur en expose les problèmes mais elle ne va pas résoudre ce problème en ce sens qu’elle ne nous donne pas la capacité de refuser le mal que l’on ne veut pas faire et faire le bien qu’on voudrait toujours faire.
Alors qui peut MÉRITER la vie éternelle dans ces conditions-là et comment l’obtenir ?

L’énoncé de la loi montre bien que « il n’y a pas de juste même pas un seul » face à l’universalité du péché chez le juif comme chez le non-juif

En écoutant la loi, on devrait normalement pleurer parce que même si la loi est bonne elle signe aussi notre arrêt de mort, elle valide que nous sommes coupables envers notre créateur et justifie que nous soyons en exil de sa présence ; donc par la loi Dieu a déjà jugé ce monde ;

La loi devrait nous emmener à désespérer de nous-mêmes et à reconnaître qu’on est des brebis perdues, à désespérer de tous les moyens de salut qu’on s’est donné politique éducatif social religieux parce ça ne règle pas le problème de la culpabilité de l’homme avec Hachem

Quelle est donc la réponse finale de Hachem à notre plus grand besoin : vivre une vie dans un corps dénué de yetser hara et sans culpabilité envers Hachem ?

En résumé :

  1. Mais quelle est la clé pour vivre une vie d'obéissance parfaite à D.ieu ?

  2. Qui peut MÉRITER la vie éternelle dans ces conditions-là et l’obtenir ?

  3. Quelle est donc la réponse finale de Hachem à notre plus grand besoin :
    Vivre une vie dans un corps dénué de yetser hara et sans culpabilité envers Hachem ?

Merci pour vos réponses

,

Bonjour Marie-Caroline,

Hachem est miséricordieux.
Il sait à quel point le yétser hara est puissant, Il tient compte de l’époque à laquelle on vit et sait combien il est difficile de suivre Ses lois.
Dès lors, Il prendra en considération toutes les circonstances atténuantes liées à notre background éducatif, social, etc., ainsi que la qualité de notre âme.

De plus, il existe différents niveaux de fautes :

  • Un péché volontaire,
  • Involontaire,
  • Commis par rébellion,
  • Ou encore un péché dû à un yétser hara presque irrésistible etc.

Et comme vous l’avez vous-même écrit, la téchouva répare tout.

Or, faire téchouva est très facile, il suffit de reconnaître son péché devant Hachem, de le regretter et de s’engager à ne plus fauter à l’avenir.
Même si on récidive par la suite mais que notre téchouva était sincère, alors celle-ci reste valable.

Évidemment, il faudra à nouveau faire téchouva pour le péché qui vient d’être commis.

Lorsque Moïse maudit celui qui n’observe pas toutes les lois de la Torah, cela concerne quelqu’un qui affirme qu’il est prêt à tout pratiquer à l’exception d’une certaine chose.
Par contre, si quelqu’un affirme sincèrement qu’il veut pratiquer toutes les lois de la Torah et qu’il n’y parvient pas, c’est totalement différent et Hachem comprend très bien cela puisqu’Il sait pertinemment que nous ne sommes pas parfaits et qu’il nous est impossible d’atteindre la perfection.

Donc au contraire, la lecture de la Torah est source d’espoir pour nous car non seulement elle nous indique la marche à suivre afin d’accéder au olam haba, mais elle nous permet en plus de corriger nos erreurs.
On mérite déjà la vie éternelle ne serait-ce que pour une seule mitsvot réalisée convenablement, donc a fortiori pour les centaines de milliers de mitsvot qu’on accomplit chaque année.

Néanmoins, nous devons nous battre contre le yétser hara, et la meilleure arme qui est à notre disposition pour lutter efficacement dans ce combat est l’étude du moussar.

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur Mais quelle est la clé pour vivre une vie d'obéissance

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Lychnis, Mardi 02 juillet 2019

Mé'hila kvod haRav, Je souhaitais vous faire part de mon expérience personnelle en relation avec vos derniers cours sur la « magouille ». J’ai travaillé dans de nombreuses entreprises américaines cotées en bourse situées a Paris et je peux vous dire que je vous rejoins totalement sur le vol et les lois de 'hochen michpat. C’est incroyable a quel point le vol est érigée en norme afin de realiser du commerce....

Stellaire, Mercredi 19 juin 2019

Bonjour Rav Ron CHAYA, Je suis français chrétien [catholique]. Ma famille du côté de mon père est italien catholique et la famille du côté de ma mère est russe orthodoxe et anglais juive et le père de ma grand-maternel (qui était juive) a épousé une non-juive [chrétienne] Alors voici les questions que je me pose Est-ce que j'appartiens au peuple juif ? Même si je suis pas juif, car je sais que ...

Eriophorum angustifolium, Dimanche 19 mai 2019

Chalom Rav, Je vous remercie pour votre réponse à ma dernière question :  Auriez-vous aussi des exemples de versets issus de la Michna concernant l'embryon et le sperme de la fécondation ? En vous remerciant, Chabbat Chalom...

Pivoine, Lundi 13 mai 2019

Chalom Rav, J'ai quelques questions à propos du traité Berakhot page 43b. Rav Papa "se trompe" lors de l'ordre quant à la bénédiction sur l'huile et le Myrte. Il déclare ensuite suivre l'opinion de Rava, et plus loin on nous dit : "il n'en est pas ainsi. (Rav Papa) a fait ainsi (pour) se dégager (d'une situation embarrassante). Comment un grand Maître tel que Rav Papa peut mentir ? C'est impossible à accepter. Plus loin dans...

Genêt, Mercredi 08 mai 2019

Chalom Rav, Il est vrai que j’ai pas l’habitude d’écrire des mails pour poser des questions mais j’aimerais avoir votre avis et des conseils.... Je suis passé dans votre Yechiva, Baroukh Hachem il y a quelques mois. Venons en au fait : J’ai toujours été assez absorbé et j’aime beaucoup étudier, mais malheureusement, je n’ai pas été éduqué dans une famille ou l’on faisait Chabbat,...

Eva, Mardi 12 mars 2019

Bonjour, Une question me tracasse beaucoup depuis quelques temps. Comment peut-on croire encore en D,ieu après cette barbarie humaine qu’à constitué le politique nazi et la Shoah ? Où était D. a ce moment là ? A-t-Il abandonné l’humanité ? Tout simplement : Pourquoi ? Et j’ai beaucoup de peine en posant cette question.. J’ai quand même essayé de trouver des explications sur internet. J’ai ...

Cayrel, Vendredi 15 février 2019

Chalom, Je ne comprends pas... Nous serions plusieurs personnes en une ? Merci...

Thierry, Mardi 12 février 2019

Chalom Rav CHAYA, Je voulais vous poser une question d'ordre purement spirituel. Plus j'avance dans l'age, et plus je considère et ressent que le Chabbat, c'est mon monde, c'est mon environnement... J'ai un plaisir qui est impossible à échanger avec quoi que ce soit de ce monde. Ce plaisir perdure après Chabbat, et parfois, ma sensibilité me permet de sentir quand le Chabbat est parti, après 2 ou 3 heures. Le retour à "la vie terrestre", la ...

Marie Caroline, Vendredi 08 février 2019

Bonjour, Questions que soulève la pratique de la loi ; la lecture de la loi soulève plusieurs remarques et sa pratique plusieurs questions : La loi est bonne, elle nous apprend à vivre, elle encadre notre liberté et définit le standard que tout être humain devrait atteindre. Elle rend les crimes entre individus doublement condamnables entre les hommes et aussi envers D.ieu qui les a ordonnés à tous. Hachem nous dit Lévitique ...

Édelweiss, Lundi 14 janvier 2019

Lettre de renforcement aux femmes d'Israël......

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Vois, J'ai placé devant toi la vie et la mort....choisis la vie afin que tu vives" "

((Deutéronome 30-19))