DIFFUSION DE LA TORAH

Soutenir les actions du Rav Ron Chaya et acquérir un mérite éternel dans la diffusion de la Torah francophone* :

  • Plus de 80 nouveaux cours diffusés chaque mois

  • Plus de 1000 questions personnelles répondues chaque mois

  • plusieurs dizaines de milliers d’abonnés sur tous nos supports

⇒  Tout cela grâce à vous ! Aidez-nous à développer cette diffusion

  • Reçu cerfa et Seif 46 pour défiscaliser jusqu'à 66% 

 

RAV RON CHAYA

 

+ d'infos : Pour plus d'informations, vous pouvez m'appeler l'après-midi au 00972.2.586.84.90 

Défiscalisation en France : 66 % du montant de votre don peuvent être déduits de votre impôt sur le revenu (dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable). L’excédent net éventuel peut être reporté sur les 5 années suivantes. 

 


Question de Marie Caroline du Vendredi 08 février 2019

Mais quelle est la clé pour vivre une vie d'obéissance parfaite à D.ieu ?
,

Bonjour,

Questions que soulève la pratique de la loi ; la lecture de la loi soulève plusieurs remarques et sa pratique plusieurs questions :

  1. La loi est bonne, elle nous apprend à vivre, elle encadre notre liberté et définit le standard que tout être humain devrait atteindre.

  2. Elle rend les crimes entre individus doublement condamnables entre les hommes et aussi envers D.ieu qui les a ordonnés à tous.

Hachem nous dit Lévitique 18:5

  • « Vous observerez mes lois et mes ordonnances:
  • L'homme qui les mettra en pratique vivra par elles.
  • Je suis l’Éternel »

En effet, Moïse définit ainsi la justice qui vient de la loi:

  • L'homme qui mettra ces choses en pratique vivra par elles.

Mettre en pratique la Parole de Dieu nous rend sages et nous assure le succès. Mais quelle est la clé pour vivre une vie d'obéissance parfaite à Dieu ?

Deutéronome 27:26

  • « Maudit soit celui qui n'accomplit point les paroles de cette loi, et qui ne les met point en pratique!
  • Et tout le peuple dira: Amen! » ;

Moise définit la justice qui vient de la loi « Car quiconque observe toute la loi, mais pèche contre un seul commandement, devient coupable de tous ». Si ma compréhension du judaïsme n’est pas bonne vous me corrigez ; dans le judaïsme :

  1. Si j’observe toute la loi j’ai droit au salut et j’irai au Ciel

  2. Si je n’observe pas toute la loi, j’ai besoin de sacrifice, parce que j’ai fait le sacrifice, je suis pardonné, je me remets dans le peuple, parce que je suis du peuple je vais au Temple, j’ai l’assurance d’une vie après la mort.
    S’il n’y a pas de temple je fais techouva et j’aurai part au monde futur

Au quotidien, l’application est difficile à mettre en œuvre ; personne ne peut véritablement suivre toute la loi de D.ieu sans fauter et spécialement le premier commandement car aimer D.ieu de tout son cœur c’est d’abandonner toute autre forme d’espérance et ne faire confiance qu’en ce que Dieu va faire pour moi. Même si la connaissance de la loi freine le mal qui est en nous, personne ne peut authentiquement et honnêtement être capable de faire tout le bien qui est exigé par les 613 mitsvot.

La loi met en lumière les conséquences du yetser hara en nous, elle fait un diagnostic de notre cœur en expose les problèmes mais elle ne va pas résoudre ce problème en ce sens qu’elle ne nous donne pas la capacité de refuser le mal que l’on ne veut pas faire et faire le bien qu’on voudrait toujours faire.
Alors qui peut MÉRITER la vie éternelle dans ces conditions-là et comment l’obtenir ?

L’énoncé de la loi montre bien que « il n’y a pas de juste même pas un seul » face à l’universalité du péché chez le juif comme chez le non-juif

En écoutant la loi, on devrait normalement pleurer parce que même si la loi est bonne elle signe aussi notre arrêt de mort, elle valide que nous sommes coupables envers notre créateur et justifie que nous soyons en exil de sa présence ; donc par la loi Dieu a déjà jugé ce monde ;

La loi devrait nous emmener à désespérer de nous-mêmes et à reconnaître qu’on est des brebis perdues, à désespérer de tous les moyens de salut qu’on s’est donné politique éducatif social religieux parce ça ne règle pas le problème de la culpabilité de l’homme avec Hachem

Quelle est donc la réponse finale de Hachem à notre plus grand besoin : vivre une vie dans un corps dénué de yetser hara et sans culpabilité envers Hachem ?

En résumé :

  1. Mais quelle est la clé pour vivre une vie d'obéissance parfaite à D.ieu ?

  2. Qui peut MÉRITER la vie éternelle dans ces conditions-là et l’obtenir ?

  3. Quelle est donc la réponse finale de Hachem à notre plus grand besoin :
    Vivre une vie dans un corps dénué de yetser hara et sans culpabilité envers Hachem ?

Merci pour vos réponses

,

Bonjour Marie-Caroline,

Hachem est miséricordieux.
Il sait à quel point le yétser hara est puissant, Il tient compte de l’époque à laquelle on vit et sait combien il est difficile de suivre Ses lois.
Dès lors, Il prendra en considération toutes les circonstances atténuantes liées à notre background éducatif, social, etc., ainsi que la qualité de notre âme.

De plus, il existe différents niveaux de fautes :

  • Un péché volontaire,
  • Involontaire,
  • Commis par rébellion,
  • Ou encore un péché dû à un yétser hara presque irrésistible etc.

Et comme vous l’avez vous-même écrit, la téchouva répare tout.

Or, faire téchouva est très facile, il suffit de reconnaître son péché devant Hachem, de le regretter et de s’engager à ne plus fauter à l’avenir.
Même si on récidive par la suite mais que notre téchouva était sincère, alors celle-ci reste valable.

Évidemment, il faudra à nouveau faire téchouva pour le péché qui vient d’être commis.

Lorsque Moïse maudit celui qui n’observe pas toutes les lois de la Torah, cela concerne quelqu’un qui affirme qu’il est prêt à tout pratiquer à l’exception d’une certaine chose.
Par contre, si quelqu’un affirme sincèrement qu’il veut pratiquer toutes les lois de la Torah et qu’il n’y parvient pas, c’est totalement différent et Hachem comprend très bien cela puisqu’Il sait pertinemment que nous ne sommes pas parfaits et qu’il nous est impossible d’atteindre la perfection.

Donc au contraire, la lecture de la Torah est source d’espoir pour nous car non seulement elle nous indique la marche à suivre afin d’accéder au olam haba, mais elle nous permet en plus de corriger nos erreurs.
On mérite déjà la vie éternelle ne serait-ce que pour une seule mitsvot réalisée convenablement, donc a fortiori pour les centaines de milliers de mitsvot qu’on accomplit chaque année.

Néanmoins, nous devons nous battre contre le yétser hara, et la meilleure arme qui est à notre disposition pour lutter efficacement dans ce combat est l’étude du moussar.

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur Mais quelle est la clé pour vivre une vie d'obéissance

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Maurus vogelii, Vendredi 13 juillet 2018

Bonjour rav. votre dernière vidéo entre en résonance avec une question que je me suis posé récemment: "Pourquoi le olam haba ?" Etre et kiffer à l'infini ? Merci pour vos vidéos !...

Lutin des tourbières, Jeudi 28 juin 2018

Shalom Rav! Quand quelqu'un meurt, nous faisons le kaddish.  Je comprends que des enfants puissent encore donner des mérites à leurs parents car ceux ci ont eu le mérite de les mettre au monde.  Par contre je ne comprends pas comment quelqu'un qui n'est pas de la famille du défunt peut accorder des mérites à celui ci, en faisant le kaddish.  Il en va de même quand nous faisons une étude de Torah pour ...

Phalène hiémale, Mercredi 30 mai 2018

Kvod Harav, Voici une question que je me permets de vous poser, en vous remerciant pour le temps passer à la lire et à y répondre !! Le Guehinam (l'enfer) dure au plus pour un juif : 12 mois, sauf erreur de ma part bien sur !! Nos proches qui ont quitté ce monde depuis plus de 12 mois, pouvons nous être assuré que le Guehinam (enfer) est terminé pour eux et qu'ils/elles se trouvent à n'en point douter, désormais au Gan Eden (Paradis)...

Myrtil de Zeller, Vendredi 25 mai 2018

Chalom Rav, On dit que les juifs morts pendant la Shoa auront accès au niveau le plus élevé dans le monde futur. N' y aura t-il pas néanmoins une distinction entre le religieux juif et l'impie juif morts pendant la shoa ? Est-ce que les juifs qui meurent aujourd'hui pour des raison antisémites auront la même justice que les juifs de la Shoa dans le monde à venir ? Toda...

David, Mercredi 23 mai 2018

Bonjour Rav, J'aimerai vous poser une question... Pourquoi l'étude de Torah est-elle la plus grande mitsva de la Torah ? Pourquoi ça nous rapproche tant d'Hachem le fait de lire pour Hachem n'a pas préféré autre chose pour se rapprocher beaucoup de Lui comme faire des mitvot, mais dans le sens faire des bonne action ? Pourquoi l’étude de la Torah passe devant tout ? Est-ce que lorsqu'une personne ne se sent pas bien dans ça vie pour ...

Sphecodina abbottii, Jeudi 17 mai 2018

Bonsoir Le juif est traditionnellement représenté dans les caricatures avec un couteau que dissimule pour mieux poignarder quelqu'un dans le dos, qui n'est pas juif. Les légendes urbaines font état d'une maladie d'hyper-traîtrise qui distinguerait le juif des autres peuples, principalement la différence qu on dira culturelle s articule autour du fait que le juif est dit ne pas disposer de la loyauté, ce qui ouvre toutes portes sur toutes les ...

Lasiommata paramegaera, Mercredi 02 mai 2018

Bonjour Rav Concernant ce que vous avez dit (à propos de Baba Salé) qu'au Maroc il n’y a pas eu de camp de concentration parce que dans les synagogues, les gens ne parlaient pas... Cela fait réagir beaucoup de personnes dans ma communauté dans ma famille qu’il me dise à l’inverse est-ce que c’est parce que les ashkénazes parlaient dans leurs synagogues qu’ils ont subi la Shoah ? Je sais qu’il existe dans les textes ...

Argema mittrei, Mardi 10 avril 2018

Bonjour, Ma grand mère maternelle est née juive au Portugal, mais n'a jamais rien dit a ses descendants, et a épousée un catholique, mon grand père. Mon grand père est décédée il y a quelque mois et la vérité est ressortie. Suis je juif ? Comment me documenter sur ce point ? Y a-t-il un endroit ou je puisse communiquer avec un rabbin pour comprendre et échanger sur le judaïsme car je n ai aucune ...

Frédéric, Vendredi 16 mars 2018

Bonjour Rav, Bien entendu, toutes les mitsvot et halakhot sont importantes, et un Juif doit s'efforcer de les respecter toutes autant que possible. Néanmoins, je voudrais savoir s'il y a des priorités dans les mitsvot et les halakhot (en dehors de la différence entre Déoraita et dérabanan). Par exemple et pour prendre un cas extrême, quelqu'un qui respecte scrupuleusement la règle de "batel beshishim", ne doit-il pas d'abord être Chomer ...

Stéphane, Mardi 27 février 2018

Chalom Rav, Comment comprendre l'histoire rapportée dans la Massekhet Haguiga daf dalet amoud bet (5 lignes avant la fin) où le malakh hamavet raconte à rav Bibi fils de Abayé qu'il s'est trompé et a prit la néchama de la mauvaise Myriam ? De plus l'histoire rapporte qu'ils n'ont pas voulu rendre sa nechama et ont donné ses années qui lui aurait resté à vivre à un jeune Talmid (tsourva merabanan). L'erreur ...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Une personne humble parle avec douceur, évite les querelles et c’est un plaisir d’être en sa compagnie" "

(Ram’hal (Rabbi Moché Luzzatto) dans Messilat Yécharim)