Dédier de l'étude de Torah avec MyLeava et Le Rav Ron Chaya / campagne d'urgence

Dédier de l’étude de Torah, est l'un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Chers internautes et amis

Tout au long de l’année, chacun d’entre-nous a plusieurs occasions pour tourner son coeur vers Hachem afin de lui faire une demande particulière.
L'anniversaire du décès d'un très proche, la recherche de son futur Mazal, la réussite d’un enfant, la guérison, l’alya en Israël  ou bien  la parnassa, autant de causes qui nous tiennent à coeur et dont l'on comprend bien que la réussite est avant tout dans les mains d’Hachem.

Des fois, pour être reçue, la prière doit être accompagnée d’un mérite.
Dédier de l’étude de Torah, est un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Comme vous le savez surement, la raison d'être de Leava est de diffuser l'étude de Torah pour les francophones à travers le site myleava.fr et les réseaux sociaux :

  • Plus de 80 nouveaux cours édités chaque mois
  • Plus de 1000 questions personnelles répondues par note vocale chaque mois
  • Plusieurs dizaines de milliers d'abonnés sur tous nos supports (3 Sites internet - FB Twitter Youtube Whatsapp Instagram Newsletter)
  • Une chaîne Youtube avec déjà près de 3 millions de vues depuis janvier 2020
  • Une web-radio 24/24
  • Un service d'étude de Torah en Havrouta visio-conférence individuelle - 200 inscrits
  • Un site de prières partagées "prie pour moi"
  • L'installation de filtres pour appareils numériques
  • et depuis quelques mois un troisième site internet Leava pour vos yeux

 

L'ADN de Leava est "la gratuité de ces services" pour éliminer résolument un des moyens préférés du Yetser Hara pour refroidir un juif dans sa relation avec Hachem.

Le cadre de Leava, c'est une yéchiva au cœur de Jérusalem, qui accueille, chaque année, plusieurs dizaines d'étudiants francophones mais aussi des étudiants mariés (Avrekh) qui se consacrent pleinement à l'étude de la Torah.

De nombreux Rabbanim les encadrent sous la direction du Rav Ron Chaya.

Pourquoi cette campagne ?

Aujourd'hui, Je dois à nouveau vous solliciter pour prendre une part active à nos actions.
Les besoins sont tellement plus importants alors que l'on vit une crise jamais vue à ce jour. 
Et quoi de mieux que de vous proposer un projet gagnant-gagnant pour subventionner l'étude de Torah.
Vous gravez votre dédicace pour l’éternité et vous permettez à d'autres, qui n'ont peut-être pas encore pu le faire , de commencer ou de renforcer leur étude de Torah et de se rapprocher d’Hachem.
Certains reçoivent, parce que d’autres qui étaient receveurs, deviennent à leur tour des donneurs.
C'est le cycle de la vie qui mène notre monde vers la délivrance finale.

A quoi servira l'argent collecté ?

Tout simplement à continuer et augmenter nos actions de rapprochement dans le monde entier.
Plus de dépenses techniques, dépenses marketing et dépenses d'enseignement pour permettre de créer et diffuser plus de cours, répondre à plus de questions, offrir plus de cours particuliers ... diffuser la Torah francophone aux quatre coins du monde.

Vous pouvez devenir nos associés dans ce grand projet à travers plusieurs formules.
Les sommes récoltées seront consacrées à la diffusion de l'étude de Torah, en votre nom et pour votre mérite éternel.
Bien sûr, si vous êtes en France, vous pouvez recevoir un reçu Cerfa qui vous permettra de déduire jusqu'à 66% de votre don. Si vous êtes en Israël, vous pouvez recevoir un reçu fiscal de type 46.

Le mot du Rav

Aidez-nous, aidez Leava, aidez nos frères et sœurs qui n'ont pas eu encore la chance de se rapprocher d’Hachem.
Sans votre soutien, je ne peux rien faire. Vous êtes l'élément clé du succès de notre action.
Le temps presse et nous devons consacrer toutes nos forces et tous nos moyens à la diffusion du nom d’Hachem dans le monde.
Je bénis que vous puissiez multiplier à l’infini ces mitsvot et vos mérites, dans une vie de bonheur, de santé, et de Torah, qu’Hachem vous bénisse, vous et vos proches, avec toutes Ses berakhot dans toutes vos entreprises, qu’Il réalise tous vos souhaits pour le bien, qu'Il permette à ceux qui sont encore à l'étranger de faire leur Alya et qu’Il vous octroie Sa grande proximité, en espérant l’avènement du Machia’h biméra béyaménou, Amen !

Rav Ron Chaya

Rav Ron Chaya
 
 

73

Jours restants

Question de Everes comyntas du Lundi 30 avril 2018

J'ai entendu parler de la "pensée positive", et j'aimerai savoir ce qu'il en est dans la Torah...
,

Chavoua tov Rav,

J'ai entendu parler de la "pensée positive", et j'aimerai savoir ce qu'il en est dans la Torah...
Y a-t-il vraiment une force de la pensée ?
Et si c'est le cas, pouvez-vous me l'expliquer ?

Merci beaucoup
Kol touv

,

Chalom,

Effectivement, il y a une telle notion dans le judaïsme.
La plupart du temps, nous agissons en fonction des pensées qui proviennent de notre cœur ; elles sont donc sentimentales et influencées par beaucoup de paramètres qui ne sont pas liés à la vérité.

C’est la raison pour laquelle les gens sont parfois angoissés, fâchés, jaloux, anxieux, tristes, etc. ; toute sorte de réactions qui ne sont pas à leur place.

Or, un principe nous dit : 

« Moa’h cholèt al halèv
-
La pensée rationnelle (le cerveau) maîtrise le cœur
(donc ses pensées non-rationnelles) ».

Par conséquent, si le cerveau n’envoie aucune pensée au cœur, ce dernier pensera ce qu’il veut, et en général, il se trompe.

Que doit-on faire ?

Tout d’abord prendre conscience qu’on se trompe, qu’il y a un problème, et en fonction de celui-ci, envoyer des messages de notre cerveau à notre cœur en répétant sans cesse la pensée juste.

Par exemple, si quelqu’un est souvent assailli par des peurs, alors il se répètera constamment des phrases exprimant l’erreur d’être dans la peur, qu’il faut avoir confiance en Hachem, qu’Il peut le sauver etc.
Il faudra répéter ces phrases plusieurs centaines voire milliers de fois par jour, et au bout d’un moment, grâce au principe selon lequel le cerveau domine le cœur, ce dernier commencera à changer et finira par penser comme le cerveau le souhaite. 

Ainsi, il fera la réparation de sa mauvaise pensée.

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Agav

Réagir sur J'ai entendu parler de la "pensée positive", et j'aimerai

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Stéphane, Mardi 03 septembre 2019

Cher Rav, Je parlais avec un collègue non-juif qui s’intéresse beaucoup aux religions et particulièrement au judaïsme ; il me pose beaucoup de question. La dernière fois, il m'a demandé : Comment pouvez-vous dire que D. vous aime après avoir vécu la Shoah ? Je lui ai dit que c'était une grande question et qu'on en rediscutera cette semaine. Si je lui dit qu'Hachem punit Son peuple comme un père puni son fils, la ...

Jean-Claude, Lundi 02 septembre 2019

Chalom Rav J’ai suivi avec attention vos cours sur l’origine du monde et j’ai une question sur interprétation à donner aux actes de création posés par Hachem. Si j’ai bien compris vos leçons, hormis le libre arbitre laisséà l’homme, l’ensemble du monde matériel est régi par les lois de la nature fixées par Hachem, notamment les 4 forces fondamentales ainsi que toutes les conditions ...

Digitale, Mercredi 28 août 2019

Chalom Rav, Que faut-il penser avant de réciter une berakha sur un aliment ? Que faut-il penser en faisant une berakha sur une odeur ? Que faut-il penser en faisant la berakha acher yatsar ? Merci...

Epiaire, Lundi 26 août 2019

Bonsoir Rav, Un homme possède 100.000$ qu'il doit distribuer. Il y a 100'000 personnes pauvres. Est-il préférable de : Verser 1$ à chaque personne sachant qu'ils ne pourront pas en faire chose, ou Verser 100$ à 1000 personnes, car cela sera bien plus bénéfiques au moins à eux. Merci pour votre explication....

Benjamin, Lundi 19 août 2019

Chalom, D'où sait on que la prière a un impact sur la réalité si ce n'est de modifier notre conscience ? Seul Hachem sait ce qui est bon pour nous tous. Comment pourrait on demander une modification de cette perfection ? C'est illogique. Merci...

Chicorée, Mercredi 14 août 2019

Chalom Rav, Je ne sais pas comment je dois faire pour me débarrasser des pensées indésirables ! Je suis très fatiguer je n'arrive même pas a étudier... J'ai des milliers de pensées qui ne servent à rien et qui me fatigue. Je voudrais vider mon esprit de toutes ses mauvaises pensées, mais comment faire ? Merci...

Muscari, Jeudi 01 août 2019

Chalom Rav, Pouvez-vous m'expliquer d'où vient la volonté propre à chacun ? La volonté est-elle influencée ou autonome ? Si la volonté est influencée alors nous n'avons plus le droit de reprendre notre prochain s'il dit des choses fausses et qu'il en est persuadé, s'il a un train de vie qui lui convient mais qu'on sait mauvais ? La volonté c'est le prolongement de la connaissance ? Donc si une personne ne sait pas les bonnes ...

Kalmie, Mercredi 31 juillet 2019

Bonjour Rav, Vous dites dans un cours que Chabtaï Tsvi ou d'autres grands (j'ai pensé à Kora'h par exemple) ont dévié du Emet par le haut... Mais cela est effrayant car ça aurait pu arrivé à toute personne qui essaie d'être dans le Emet , étant donné que personne n'est parfait ? Faudrait-il alors ne pas vouloir aller trop loin dans la avodat Hachem ? Comment se fait il qu'ils soient autant descendus , alors qu'ils ...

Epiaire, Dimanche 21 juillet 2019

Chalom Rav Pouvez-vous svp rappeler les kavanot à avoir relatives aux interdits auxquelles on fait attention en se coupant les cheveux et en se rasant la barbe ? Je crois qu'il y en a 15 mais je ne suis plus sûr... En vous remerciant par avance Chavoua tov...

Samuel, Dimanche 21 juillet 2019

Chalom Rav, A propos des kavanot lors d'une bénédiction, est-il mieux de penser dans sa tête en hébreu ou en français ou est-ce pareil ? Exemple : Pour Le Tétragramme, penser : Maître de tout , ou Adon Hakol Il était, est et sera ou plutôt  ou haya ové véyié ? Merci...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Tous les débuts sont difficiles" , "כל התחלות קשות" "

(Mekhilta Yitro)