DIFFUSION DE LA TORAH

Soutenir les actions du Rav Ron Chaya et acquérir un mérite éternel dans la diffusion de la Torah francophone* :

  • Plus de 80 nouveaux cours diffusés chaque mois

  • Plus de 1000 questions personnelles répondues chaque mois

  • plusieurs dizaines de milliers d’abonnés sur tous nos supports

⇒  Tout cela grâce à vous ! Aidez-nous à développer cette diffusion

* Reçu cerfa et Seif 56 pour défiscaliser jusqu'à 66% 


Question de Maurice du Lundi 23 novembre 2009

Les enfants morts dans la Choa n'ont bien sûr pas commis de péchés, alors pourquoi ces crimes ?
,

Bonjour,

  • Les enfants morts pendant la Shoa ont-ils commis des péchés ?

    • Bien sur que non !!, alors pourquoi ces crimes ??

      • Je suis fils de déporté.

...

,

Chalom Maurice,

Tu comprends bien qu'un sujet aussi difficile et aussi douloureux que la Choa ne peut pas être traité par un aussi court mail.

La Choa est un sujet que j'aime traiter, je ne le fuis pas, je le traite dans le cadre de mes séminaires, j'en ai donné quelques petits aperçus sur internet, mais pas suffisamment.

Je vais essayer de te donner ici quelques brèves réponses :

D'abord, en préambule :

  • Il faut savoir qu'en aucun cas, la réponse, quelle qu'elle soit, que nous pourrions dire pourrait étouffer la douleur.
    • La douleur est dans le domaine du sentimental, et les raisons sont dans le domaine de l'intellect.
    • Or l'intellect, avec toutes les bonnes raisons, ne pourra jamais calmer la douleur.

  • Ceci dit, nous ne pouvons pas connaître les raisons de la Choa, nous ne pouvons que donner des cadres très généraux d'éventuelles raisons sans pouvoir jamais mettre le doigt avec certitude et dire :

    • Voici la raison qui a fait que.

  • De plus, il y a beaucoup de raisons qui ont provoqué la Choa et il est clair que nous en méconnaissons une grande partie.
    • Néanmoins, il y a une petite partie que nous pouvons plus ou moins discerner.

      • Tu me parles des enfants qui n'ont pas commis de péchés, sous-entendu si c'étaient des adultes qui avaient péché, pourrions-nous légitimer la Choa?
        Je pense que non.

    • Ce n'est pas parce que quelqu'un se comporte mal qu'il doit finir dans les fourneaux ou être torturé par les nazis.

    • Donc il est clair qu'on ne peut pas réduire la Choa et dire on s'est mal comporté alors « pan-pan ».

  • Je pense que la Choa a à voir avec les derniers soubresauts du mal avant la venue du Machia'h que nous sentons très très proche.

    • Avant que le mal soit éradiqué une fois pour toute, il aura essayé de toutes ses forces d'annihiler celui qui sera l'auteur de sa disparition
      (je veux dire qu'Israël sera la cause de la disparition du mal, donc pour éviter cela, du point de vue mystique, en tant qu'inconscient collectif, le côté du mal sentant que bientôt sa fin approche, veut tout faire pour détruire la cause de sa propre fin).

  • Il est clair que ce n'est pas pour rien que la Choa est arrivée justement au début du sionisme.
    • Le côté négatif sait que le jour où Israël reviendra sur sa terre, alors sa fin sera proche.
    • Car dans tous les textes de la Torah, il apparaît clairement qu'à la fin, Israël reviendra sur sa terre et alors viendra la guéoula.

Deuxièmement :

  • La notion de réincarnation, bien qu'elle ait été fustigée par les médias, est néanmoins vraie.

    • Encore une fois, on ne peut imputer la Choa qu'à une seule raison.
      Et parmi les 1000 raisons qui l'ont provoquée, il y a aussi la notion de réincarnation qui est présente.

  • Donc il se peut que parmi les victimes de la Choa il y eût d'anciens tortionnaires de l'inquisition, qui étaient des juifs qui s'étaient convertis au christianisme, ou d'autres responsables de crimes atroces contre 'Am Israel et l'humanité, et dans cette mesure, D., par amour, leur a fait réparer leur péchés
    • (je ne pourrai pas, dans le cadre de ce bref mail, expliquer comment la souffrance est une réparation des péchés, mais j'en parle abondamment dans mes cours-vidéo).

Troisièmement :

  • Une raison qui n'est certainement pas une bonne raison pour amener la Choa, mais a posteriori, il est clair que beaucoup de juifs qui sont extrêmement éloignés de tout sentiment d'appartenance au judaïsme se souviennent qu'ils sont juifs à cause de/grâce à la Choa.

    • Quand ils voient un film sur la Choa, ils se sentent touchés et cela réveille leur identité juive.

  • Encore une fois, je le re-répète: nous ne venons pas maintenant légitimer la Choa, nous venons amener quelques petites raisons parmi des milliers que nous ne connaissons pas, qui peuvent nous donner une petite direction.

Quatrièmement :

  • Bien qu'on ne puisse pas réduire la Choa à dire que le mauvais comportement des juifs à l'époque en était la cause, et bien que nous pensions qu'il est intolérable de penser cela, il est néanmoins tout aussi intolérable de faire de la Choa un phénomène tout à fait non lié à ce mauvais comportement.

    • La Torah parle abondamment des malheurs conséquents au mauvais comportement de Am Israël.

      • Dire que c'est cela qui a provoqué la Choa est intolérable, je le répète.

      • Mais dire que la Choa n'est pas, au moins dans une petite partie, aussi une conséquence de cela est tout aussi intolérable.

    • Nous ne connaissons pas les raison qui ont provoqué la Choa, mais parmi toutes ces raisons, il y en a quelques unes que nous n'avons pas le droit de ne pas comprendre :

      • Dans cette mesure, il est clair que l'immense démission du peuple juif de son rôle, le fait que des millions de juifs qui avaient été éduqués dans la religion ont, du jour au lendemain, complètement quitté la Torah, ça aussi, dans une certaine mesure qui nous est inconnue, a contribué à la Choa.

    • Réduire la Choa à cette relation de cause à effet n'est pas acceptable, mais réduire la Choa à dire que ce comportement n'a influé en rien est contraire aux principes mêmes du judaïsme.

      • Je dirais même que parmi les milliers de raisons qui ont provoqué la Choa, que nous ne connaissons pas, si ce n'est dans une infime mesure, la raison du mauvais comportement du peuple juif avant la Choa est peut être la seule raison qui nous concerne de façon à ce que nous en apprenions quelque chose et que nous agissions en fonction.

    • Toutes les autres raisons que nous pourrions citer n'ayant aucune incidence sur notre façon d'agir.

      • Celle-ci, par contre, nous dit : pour éviter qu'une telle chose se reproduise, améliorons notre comportement.

  • Ce n'est pas la raison qui a provoqué la Choa, mais c'est la leçon que nous n'avons pas le droit de ne pas en tirer :

    • Quand une souffrance touche quelqu'un, le minimum d'humanité implique qu'il recherche le pourquoi de cette souffrance et agisse en fonction.

Pour arriver au vif du sujet de ta question :

Comment se fait-il que des Tsadikim ou même des bébés innocents furent tués dans la Choa ?

J'en parle dans mes cours durant les séminaires.

La raison est la suivante :

  • Nous voyons que les juifs sont beaucoup plus sensibles à la douleur de leur peuple que d'autres peuples par rapport à leur propre douleur.

    • On ne peut pas réduire cela à un nationalisme ou à une hypersensibilité de minorité opprimée.

    • Cela dépasse cette mesure, car très souvent lorsqu'un juif lit ou entend qu'il y a même quelques siècles ou millénaires, quelque part dans le monde un juif a été persécuté en tant que juif, ça le touche.

  • Or la question se pose :

    Pourquoi ?
    • Ce juif vivait il y a des siècles, ne fait pas partie de sa famille, n'habite pas le même pays, pourquoi cela le touche-t-il ?

    • Pourquoi y a-t-il eu 20 millions de russes morts dans la Choa, et qu'aujourd'hui aucun russe n'est touché par cela ?
      • Bien sûr, je ne veux pas comparer les six millions de juifs morts dans des conditions atroces suite à un programme prémédité d'anéantissement d'un peuple, aux autres morts de la seconde guerre mondiale,
        mais il faudrait quand même qu'il y ait chez les russes au moins une petite sensibilité aux 20 millions de russes morts dans la Choa, or il n'y a rien de rien.

  • Comment cela se fait-il ?
    • La mystique juive nous dévoile que chaque juif a cinq âmes.

      • L'âme la plus haute s'appelle la yé'hida, la signification de ce mot signifie « unique ».
        Il s'agit d'une âme unique au peuple entier.

      • Donc, vu que tous les membres de ce peuple ont la même âme, ils ont une hypersensibilité les uns aux autres.

    • Comme dit le Midrach écrit il y a 2000 ans :

      • Le peuple juif est comparé à un tas de noix : lorsqu'on enlève une noix, tout dégringole.
        Quand un juif disparaît, tout le monde le ressent.

  • Pourquoi y a-t-il une telle mobilisation de Téhilim dans le monde entier lorsqu'il y a un attentat en Israël ?
    Ce n'est encore une fois pas que du nationalisme, c'est un amour anormal des membres du peuple à leur peuple.
    Beaucoup de juifs seraient prêts à mourir pour d'autres juifs.

Même toi, Maurice, que je ne connais pas.
Si nous avions tout à coup une vision prophétique et voyions qu'il y avait un danger d'un très grave attentat où 500 juifs devraient mourir à D. ne plaise, et que dans le Ciel on te disait :

  • Toi Maurice, on t'aime beaucoup, tu es une personne de très grande qualité et si tu accepte de mourir, alors par le mérite de ta mort, ce décret du terrible attentat sera annulé (je ne peux pas non plus dans le cadre de ce bref mail expliquer pourquoi ta mort volontaire aurait la capacité d'annuler un décret de ce type) ; hésiterais-tu à accepter de mourir ?

  • La grande majorité des juifs dirait :
    • Sans aucun problème, je suis prêt à mourir pour que 500 autres, ou 1000, ou 5000 autres juifs survivent.

Je cite dans mes séminaires des cas actuels de grands rabbins qui, de façon très claire, ont choisi de donner leur âme et de mourir pour éviter que d'autres milliers de juifs meurent.

Il se peut qu'une personne dise :

  • Moi je préfère vivre et je n'en ai rien à faire de ces 5000 autres juifs'.

    • Mais tout cela provient d'une méconnaissance de son âme.

    • Au niveau de son âme, qui est dans le monde de la vérité, étant très proche de tous les juifs par la nature de sa yé'hida, il est clair que cette âme dirait sans problème qu'elle est prête à partir.

C'est ce qui s'est passé durant la Choa.

  • Les Tsadikim, bien qu'on ne leur ait pas demandé, étaient tout à fait prêts à partir pour que le peuple d'Israël survive.

    • Dans le cadre du cours Guermamia, je montre à quel point le danger d'anéantissement total des juifs était réel.

      • C'est un vrai grand miracle que la sève du peuple juif ait pu s'échapper des griffes des nazis pour refleurir et faire que le peuple juif reste juif.

      • Les bébés aussi: un bébé n'est bébé qu'au niveau de son corps, mais au niveau de son âme c'est une âme adulte.

  • Et si on demande à cette âme adulte :
    • Est-ce que tu es prête à mourir pour que 'Am Israël survive?

      • Elle répondra avec grand amour :

Bien sûr, je suis prête à le faire !

Enfin, une autre notion profonde:

  • Nous sommes tous des parties de l'âme du premier homme,
    or ce dernier a fait le péché originel, et a laissé ainsi entrer le mal dans la réalité.

  • Le monde s'est retrouvé dominé en grande partie par le mal.

    Or pour s'y soustraire, il y a deux moyens :

    • Ou faire techouva,

    • ou laisser le mal dégager toute son énergie maléfique pour le laisser ensuite vidé de sa force,
      sans plus aucun pouvoir, et ainsi l'éradiquer une fois pour toutes.

  • Le mal du péché originel ajouté au mal de 6000 ans d'histoire pouvaient empêcher Am Israël de revenir en terre d'Israël et d'accéder à l'époque messianique.
    Israël n'a pas fait techouva mais par la souffrance de la Choa, après celle-ci, le mal n'avait plus aucun argument, plus aucune énergie pour pouvoir empêcher cela.

    • On voit que l'O.N.U., donc les peuples de la terre, après avoir essayé durant 2000 ans de nous anéantir, ont accepté de nous donner la terre d'Israël, chose tout à fait miraculeuse car complètement anormale
      (d'ailleurs aujourd'hui ils s'en mordent les doigts).

    • Pour cela, il fallait donc amadouer le mal, or cela ne peut se faire que par la techouva ou par le déferlement du mal.

Voilà Maurice, il s'agit de choses très profondes qu'il faut beaucoup méditer, je pense avoir répondu à ta question.

Et pour la énième fois, cela ne viendra en aucun cas expliquer toute la Choa car la Choa provient de D., donc sa source est dans l'infini, et étant dans le fini, nous ne pouvons pas comprendre l'infini.
Il y a néanmoins matière à réflexion et certainement pas matière à calmer la douleur, la douleur restera malgré les explications.

J'attends avec plaisir tes remarques.

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Suite

Réagir sur Les enfants morts dans la Choa n'ont bien sûr pas commis de

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Alfred, Vendredi 04 octobre 2019

Bonsoir Rav, Il est écrit que tout celui qui béni le peuple juif est béni aussi. Mais quand Balaam demande à D.ieu s'il peut bénir le peuple d’Israël, D.ieu lui répond que il n'a pas besoin de les bénir car c'est déjà un peuple béni. Que doit on comprendre par cela ? Notamment du point de vue des goyims/Noa'hide. Kol tov....

Orobanche, Mercredi 02 octobre 2019

‌Bonsoir Rav, J'ai une question probablement naïve, cependant je me la pose en ce moment, et d'autant plus après avoir visionné votre cours Comment réagir face aux Souffrances (cours très intéressant d'ailleurs). Ma question : Comment puis-je savoir si la souffrance que je vis, à un instant "t", est une souffrance véritable qui m'est envoyée pour mon Bien, ou une souffrance autre qui est juste engendrée par ma ...

David, Dimanche 29 septembre 2019

Rav Chana Tova, Pourquoi lors des seli'hot on chante on est heureux et pendant alors que pendant Roch Hachana où on se fait juger, on ne fait même pas le Hallel ? Pour qu'Hachem nous guide, Il doit dépendre du temps. Comment peut-Il dépendre d'une chose qu'Il a crée ? Et s'Il n'en dépend pas, comment peut-on comprendre ? Merci d'avance pour les réponses...

Jean-Claude, Jeudi 26 septembre 2019

Chalom Rav, Ma question est la suivante : Einstein a dit « le plus incompréhensible c’est que le monde soit compréhensible ». Pourquoi Hachem nous donne-t-il accès en profondeur aux lois qu’Il a fixé à la nature, que ce soit : La génétique, La physique, Les secrets de la matière et jusqu’au Big Bang et au temps de Planck ? C’est comme si a l’approche de la fin du cycle qui conduit a la venue de...

Polygale, Mardi 17 septembre 2019

Kvod Harav, J'ai plusieurs chéélot : A partir de quel âge puis-je amener mon fils à la choul ? Quelles téfilots prioriser ? Comment l'occuper ? Mon jeune fils a certaines fois un comportement effronté, il n'accepte pas la réprimande et répond mal certaines fois. C'est un enfant plutôt précoce qui analyse, comprend et retiens les choses rapidement Baroukh Hachem. Comment gérer ces conflits et arriver à ...

Esparcette, Vendredi 13 septembre 2019

Chalom rav Chaya, Dans quelle optique doit-on pratiquer les mitsvots ? Doit-on davantage se concentrer sur le fait d'avoir un bon olam haba ou dans le but d'améliorer le monde et d'apporter un flux de lumière ? Somme nous obligé d'avoir un maître pour apprendre la torah ? Ne peut on pas apprendre en autodidacte ? Que faire si l'on ne trouve pas sa place dans une Yéchiva et que notre vision du monde diffère totalement des personnes qui s'y trouvent....

Immortelle, Mercredi 04 septembre 2019

Chalom Rav, J'aurais quelques questions sur la notion un peu de libre arbitre svp. Je vais prendre un exemple pour expliquer la question : On dit qu'il existe 2 zivoug pour une personne mais que malheureusement on peut se tromper et ne pas se marier avec son zivoug. Cependant, on dit qu'Hachem fait tout pour le bien, alors si il a fait en sorte que je me marie avec telle personne, c'est que c'était la meilleur chose à faire et donc que mon zivoug n'était pas ...

Ononis, Mardi 03 septembre 2019

Chalom Rav, Quelle sera le but de la vie après la venue du Machia'h ? Aujourd’hui le but de la vie repose sur des objectifs même minime à atteindre. Il est difficile de concevoir une « vie » sans finalité. Parfois des pensées angoissantes me traversent l esprit. Comment savoir qu on existe vraiment ? Et qu’on a pas été formaté à voir ce que l'on voit ? La question est quelque peut ...

Stéphane, Mardi 03 septembre 2019

Cher Rav, Je parlais avec un collègue non-juif qui s’intéresse beaucoup aux religions et particulièrement au judaïsme ; il me pose beaucoup de question. La dernière fois, il m'a demandé : Comment pouvez-vous dire que D. vous aime après avoir vécu la Shoah ? Je lui ai dit que c'était une grande question et qu'on en rediscutera cette semaine. Si je lui dit qu'Hachem punit Son peuple comme un père puni son fils, la ...

Jean-Claude, Lundi 02 septembre 2019

Chalom Rav J’ai suivi avec attention vos cours sur l’origine du monde et j’ai une question sur interprétation à donner aux actes de création posés par Hachem. Si j’ai bien compris vos leçons, hormis le libre arbitre laisséà l’homme, l’ensemble du monde matériel est régi par les lois de la nature fixées par Hachem, notamment les 4 forces fondamentales ainsi que toutes les conditions ...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg
/files/img/Blog/que-nous-reserve-le-daech-les-jours-a-venir.jpg
/files/img/2016/GEOPO1.png

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Il n'est de pauvreté que pour ce qui est de la connaissance." "

(Abbayé )