DIFFUSION DE LA TORAH

Soutenir les actions du Rav Ron Chaya et acquérir un mérite éternel dans la diffusion de la Torah francophone* :

  • Plus de 80 nouveaux cours diffusés chaque mois

  • Plus de 1000 questions personnelles répondues chaque mois

  • plusieurs dizaines de milliers d’abonnés sur tous nos supports

⇒  Tout cela grâce à vous ! Aidez-nous à développer cette diffusion

  • Reçu cerfa et Seif 46 pour défiscaliser jusqu'à 66% 

 

RAV RON CHAYA

 

+ d'infos : Pour plus d'informations, vous pouvez m'appeler l'après-midi au 00972.2.586.84.90 

Défiscalisation en France : 66 % du montant de votre don peuvent être déduits de votre impôt sur le revenu (dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable). L’excédent net éventuel peut être reporté sur les 5 années suivantes. 

 


Question de Joseph du Dimanche 04 décembre 2011

Après les kidouchin, la jeune fille n'est que notre fiancé, alors comment ce fait-il qu'on puisse la toucher ?
,

Bonjours Rav Chaya

Il me semble que d'après la halakha, quand un 'hatan sort de la 'houpa, il n'est que fiancé car il n'a réalisé que les kidouchin.
Mais il n'est pas marié malgré qu'il ai réalise le seder nissouine et "les chéva berakhot" car il ne s'est pas encore isolé avec sa femme.

D'après les poskim séfarade , en tous cas d'après le Rambam et Rabbi Yossef Caro , la 'houpa est le fait de faire rentrer la femme chez soi et de s'isoler avec elle ; à ce moment-là, on est véritablement marié.
Certains possekim pensent qu'on appelle 'houpa le fait de mettre sont talith sur la tête de la femme, mais nos décisionnaires séfarade ne pensent pas ainsi.
Nous, séfarades, il nous est interdit de faire le yi'houd avec notre femme juste après la 'houpa, c'est pour cela que les kalot séfarades ne se couvrent pas la tête après la 'houpa car nous on ne s'isole pas juste après la 'houpa.

Dans ce cas-là, comment nous séfarades pouvons-nous toucher notre femme juste après la 'houpa vu que celle-ci n'est que notre fiancée d'après la halakha ?
La preuve en est si la kala décédé 'has vé-chalom après la 'houpa et qu'elle est fiancé a un Cohen, il ne peut pas assister a son enterrement et c'est le père et le mari qui peuvent s'associer pour faire hatarat nédarim pour la fille, pas seulement le mari.

Le Rambam dit si il a fait les kidouchin avec "bia" (relation sexuelle), il ne pourra plus avoir de relation avec elle jusqua ce qu'il la rentre chez lui, c'est a dire qu'il fasse les nissouine, et c'est ce qu'on appelle véritablement la 'houpa !

Donc on voit que après les kidouchin, cette jeune fille n'est que notre fiancé, alors comment ce fait-il qu'on puisse la toucher ?

Merci de votre réponse !

,

Chalom Joseph,

Les poskim rétorquent à ton objection par au moins 2 questions :

  1. Si effectivement la femme n'obtient son statut de « néssoua », de femme à tout égard, comme au moment du yi'houd, comment se fait-il qu'on fasse les cheva berakhot à la fin du repas de mariage alors alors qu'elle n'a pas encore été en yi'houd, et que, d'après toi, elle n'est que fiancée et non mariée ?
    Cela signifierait qu'on fait 7 berakhot lévatala !
    Et on sait à quel point le fait de faire une berakha lévatala est très grave, on ne préfère pas faire une berakha même si on a un safek très éloigné.

  2. Si effectivement, d'après la halakha, pour les sefaradim, ce n'est que le yi'houd qui valide les nissouïn, comment se fait-il que l'on fasse une ‘houpat nida alors que le yi'houd sera repoussé de quelques jours ?

Nous sommes donc obligés de dire qu'on prend aussi en considération les poskim qui disent que la ‘houpa fait office de nissouïn.
On ne tranche pas totalement comme eux, mais on ne les délaisse pas complètement non plus ; et dans la mesure où ainsi, la ‘houpa fait office de nissouïn dans une certaine mesure, on autorise les chéva berakhot, une ‘houpat nida et le fait que le mari touche sa femme.

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur Après les kidouchin, la jeune fille n'est que notre

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Grenat almadin, Mercredi 23 janvier 2019

Chalom Rav, Avant de vous poser ma question, je vais essayer de vous résumer brièvement le contexte. Je suis célibataire et je n'ai jamais fréquenté particulièrement les milieux juifs et j'ai toujours grandi avec un entourage laïque. Je ne connais donc pas de femme juive. Dans ma jeunesse, j'ai commencé à essayer de me convaincre qu'il valait mieux me mettre en couple et faire des enfants avec une femme que j'aimerai, peu importe la...

Kunzite verte, Mercredi 23 janvier 2019

Bonjour Rav, Nous sommes issus de familles traditionalistes mon mari (école juive) et moi (école laïque), et nous sommes devenus Chomèr Chabbat. Nos familles ne le sont pas (encore ?)... Je commence à écouter des cours, lire des livres et j’avance doucement dans ma téchouva... Mais mon mari n’est pas vraiment dans le même état esprit ! J'ai compris que je ne devais pas le brusquer, ni le forcer, ni rien... mais il reste...

Prehnite, Mardi 22 janvier 2019

Bonjour Rav, Étant une jeune fille, je suis à la recherche de mon Mazal. Pour être honnête, après plusieurs déceptions amoureuse, je deviens un peu désespérée et inquiète. J’ai une grande Emouna certes mais malheureusement mon yetser hara prend souvent le dessus, avec des mauvaises pensées et des ondes négatives. Je ne sais plus quoi faire : Quel prière réciter, Qui contacter, ou même ...

Galène, Lundi 21 janvier 2019

Bonsoir Rav, J'ai une concernant mon permis de conduire en Israël : Je l'ai reçu il y a un mois environ seulement il y a une période de probation de 6 mois au cours de laquelle je dois faire 50 heures de conduite accompagnée avec une personne respectant plusieurs conditions etc., afin au terme de cela remplir un tofess qui valide cela et me permettre d'avoir mon permis de conduire définitif. Seulement voilà je ne connais personne en Israël et je n'ai ...

Zinnia, Mercredi 16 janvier 2019

Bonjour, Est-il possible de faire des analyses de sperme ? Si oui, dans quel condition ? Merci pour votre réponse...

Chamoisé fascié, Mercredi 16 janvier 2019

Chalom Rav, Suite à ma dernière question, vous m'aviez dit qu'il était préférable de changer de travail où il n'y a pas d’interactions hommes-femmes. J'essaie de trouver un autre emploi, mais que faire en attendant ? Les femmes trouvent ça impoli qu'on ne les regarde pas du tout ; elles sont habituées à nous regarder d'un regard hautain afin d'obtenir tout ce qu'elles veulent des hommes... Devons nous devenir misogyne dans...

Saxifrage, Mercredi 16 janvier 2019

Chalom Rav, Un des mes amis est tombé en dépression et il s'est tiré une balle dans la tête... Une véritable horreur ! Il a eu des funérailles traditionnelles puisqu'il s'est donné la mort suite a une période de grande souffrance pendant laquelle il prenait de nombreux cachets, bref il était malade et la halakha est plus indulgente envers celui qui se donne la mort dans la souffrance si je ne dis pas de bêtises. Malheureusement ...

Roquette, Mercredi 16 janvier 2019

Bonjour Rav, Est-ce que dire " La vie coûte chère en Israël " ou " on y gagne pas bien notre vie" ou " C'est dur de vivre en Israël " est du lachon ara ? Merci...

Digitale, Lundi 14 janvier 2019

Chalom Rav, La seule chose sur laquelle il nous est permis de tester Hachem est le maasser, par lequel nous sommes censés s'enrichir. J'ai récemment vu le témoignage d'une personne qui donne le maasser depuis deux ans et sa parnassa ne fait que s'empirer, à son stade il n'est même plus obligé de donner le maaser vu sa situation mais continue de le faire quand même, et ça ne fait qu'empirer. Comment expliquer cela ? Merci, chavoua tov!...

Safran , Lundi 14 janvier 2019

Bonjour Rav, Une chadkhanit a déconseillé à ma fille de 19 ans d'allumer les bougies du Chabbat dans le but qu'elle se marie rapidement SDv. (un Rav d'Israël à déconseillé) Mais deuxième fille de 15 ans allume aussi... Que me conseillez vous Rav ? Merci...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Si je ne suis pas pour moi, qui le sera? Et si je suis pour moi, qui suis-je? Et si ce n'est maintenant, quand ce sera?" "

(Pirke Avoth (1-14))