Dédier de l'étude de Torah avec MyLeava et Le Rav Ron Chaya / campagne d'urgence

Dédier de l’étude de Torah, est l'un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Chers internautes et amis

Tout au long de l’année, chacun d’entre-nous a plusieurs occasions pour tourner son coeur vers Hachem afin de lui faire une demande particulière.
L'anniversaire du décès d'un très proche, la recherche de son futur Mazal, la réussite d’un enfant, la guérison, l’alya en Israël  ou bien  la parnassa, autant de causes qui nous tiennent à coeur et dont l'on comprend bien que la réussite est avant tout dans les mains d’Hachem.

Des fois, pour être reçue, la prière doit être accompagnée d’un mérite.
Dédier de l’étude de Torah, est un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Comme vous le savez surement, la raison d'être de Leava est de diffuser l'étude de Torah pour les francophones à travers le site myleava.fr et les réseaux sociaux :

  • Plus de 80 nouveaux cours édités chaque mois
  • Plus de 1000 questions personnelles répondues par note vocale chaque mois
  • Plusieurs dizaines de milliers d'abonnés sur tous nos supports (3 Sites internet - FB Twitter Youtube Whatsapp Instagram Newsletter)
  • Une chaîne Youtube avec déjà près de 3 millions de vues depuis janvier 2020
  • Une web-radio 24/24
  • Un service d'étude de Torah en Havrouta visio-conférence individuelle - 200 inscrits
  • Un site de prières partagées "prie pour moi"
  • L'installation de filtres pour appareils numériques
  • et depuis quelques mois un troisième site internet Leava pour vos yeux

 

L'ADN de Leava est "la gratuité de ces services" pour éliminer résolument un des moyens préférés du Yetser Hara pour refroidir un juif dans sa relation avec Hachem.

Le cadre de Leava, c'est une yéchiva au cœur de Jérusalem, qui accueille, chaque année, plusieurs dizaines d'étudiants francophones mais aussi des étudiants mariés (Avrekh) qui se consacrent pleinement à l'étude de la Torah.

De nombreux Rabbanim les encadrent sous la direction du Rav Ron Chaya.

Pourquoi cette campagne ?

Aujourd'hui, Je dois à nouveau vous solliciter pour prendre une part active à nos actions.
Les besoins sont tellement plus importants alors que l'on vit une crise jamais vue à ce jour. 
Et quoi de mieux que de vous proposer un projet gagnant-gagnant pour subventionner l'étude de Torah.
Vous gravez votre dédicace pour l’éternité et vous permettez à d'autres, qui n'ont peut-être pas encore pu le faire , de commencer ou de renforcer leur étude de Torah et de se rapprocher d’Hachem.
Certains reçoivent, parce que d’autres qui étaient receveurs, deviennent à leur tour des donneurs.
C'est le cycle de la vie qui mène notre monde vers la délivrance finale.

A quoi servira l'argent collecté ?

Tout simplement à continuer et augmenter nos actions de rapprochement dans le monde entier.
Plus de dépenses techniques, dépenses marketing et dépenses d'enseignement pour permettre de créer et diffuser plus de cours, répondre à plus de questions, offrir plus de cours particuliers ... diffuser la Torah francophone aux quatre coins du monde.

Vous pouvez devenir nos associés dans ce grand projet à travers plusieurs formules.
Les sommes récoltées seront consacrées à la diffusion de l'étude de Torah, en votre nom et pour votre mérite éternel.
Bien sûr, si vous êtes en France, vous pouvez recevoir un reçu Cerfa qui vous permettra de déduire jusqu'à 66% de votre don. Si vous êtes en Israël, vous pouvez recevoir un reçu fiscal de type 46.

Le mot du Rav

Aidez-nous, aidez Leava, aidez nos frères et sœurs qui n'ont pas eu encore la chance de se rapprocher d’Hachem.
Sans votre soutien, je ne peux rien faire. Vous êtes l'élément clé du succès de notre action.
Le temps presse et nous devons consacrer toutes nos forces et tous nos moyens à la diffusion du nom d’Hachem dans le monde.
Je bénis que vous puissiez multiplier à l’infini ces mitsvot et vos mérites, dans une vie de bonheur, de santé, et de Torah, qu’Hachem vous bénisse, vous et vos proches, avec toutes Ses berakhot dans toutes vos entreprises, qu’Il réalise tous vos souhaits pour le bien, qu'Il permette à ceux qui sont encore à l'étranger de faire leur Alya et qu’Il vous octroie Sa grande proximité, en espérant l’avènement du Machia’h biméra béyaménou, Amen !

Rav Ron Chaya

Rav Ron Chaya
 
 

38

Jours restants

Question de Bouleau verruqueux du Lundi 08 décembre 2008

Nous allons nous marier mais on s'inquiète pour la parnassa, surtout si je tombe enceinte rapidement. Est-il préférable d'attendre encore ou de risquer de devoir prendre une contraception ?
,

Bonjour Rav,
J'avais déjà fait appel à vous au sujet de mon copain et qu'il était difficile de redevenir chomerèt néguia.
Aujourd’hui j'ai réussi a instauré cela dans notre couple même si on s'est rencontrés jeunes, par ailleurs, ça y est-il est venu demandé ma main et le mariage est pour l'année prochaine im yirtsé Hachem...

Mais voilà, je suis actuellement en BTS banque en mai, et en juin j'aurai mes examens (mais je doute fort de ma réussite cette année car l'école ne me convient pas, mais surtout l’ambiance et cela influe beaucoup sur ma motivation ; merci Hachem notamment sur mon comportement en tant que bat Israël, parce que c'est une école de juifs où j’ai mon Chabbat et mes fêtes... mais sinon c’est malheureusement trop souvent des juifs loin du dérèkh haTorah et ça me frustre).

Voilà mon problème :

Admettons que D.ieu me donne la réussite à mon BTS en juillet, et fin octobre nous serons mariés si D. veut...
Mais je n’aurai pas de travail je devrai faire une licence en alternance pour gagner un petit peu d’argent (600€ par mois en plus de mes cours en licence) pour assurer nos frais.
Mon futur 'hatan travaille beaucoup en parallèle avec ces études et c’est grâce à la parnassa que D.ieu lui donne que nous allons pouvoir nous installer parce qu'il va complètement supporter toutes les charges de la maison.

Nous sommes, en plus de cela, très jeunes (je vais à présent sur mes 20 ans et lui 23 ans) ; on s'est connu il y a de cela presque cinq ans c’est pour cela que nous voulons nous marier, même si l'argent nous frêne un peu...

Mais voila, le mariage implique, avec l'aide de D.ieu, que je devrais être enceinte ; lui préfère attendre la fin de ma licence et que je rentre dans la vie active (c’est à dire 1 an après si j’arrive à décrocher ma licence) pour avoir un enfant...
Mais moi, l’idée de ce mariage, c’est notre union spirituelle mais aussi physique :

J’ai tellement fait d’efforts jusqu’à présent pour être chomerèt néguia, autant de temps ; une fois mariée j’aurai le sentiment de tuer mes enfants à chaque union en prenant la pilule.
L’idée me bloque je suis confuse car je sais qu’en étant encore étudiante avec peu de revenus j’aurais du mal à assumer une grossesse des examens et pas encore de revenus quelle est pour vous la solution...

Finalement, j’ai l’impression que ce mariage arrive peut être vite mais l’on se connait depuis trop longtemps pour attendre encore, et ce n’est pas bon pour notre couple !

Faut-il attendre encore pour éviter ces contraintes après le mariage surtout celle de prendre la pilule ?
Pouvez-vous m’éclairer s’il vous plait à ce sujet ?

Merci

,

Chalom,

  • Il est effectivement interdit de prendre la pilule, à moins qu'on ait un problème de danger physique à tomber enceinte.

  • D'habitude, on ne peut la prendre que sous autorisation d'autorité rabbinique et qu'après qu'on ait accouché.

  • Il sera plus facile d'autoriser de prendre la pilule, et pour des périodes plus longues, après qu'on ait mis au monde un garçon et une fille, car tant qu'on n'a pas un garçon et une fille, on n'a pas fait la mitsva de péria vérévia.

  • Après cela, il y a une mitsva dérabanan d'avoir encore des enfants.

  • Le Talmud dit que celui qui ne fait pas péria vérévia est comme un assassin, donc ton sentiment de tuer des enfants n'est pas tout à fait faux. 

Il faut que tu dises à ton fiancé que :

  • ce n'est pas forcément qu'on tombe enceinte directement après le mariage ;
  • D. voit aussi les conditions de parnassa difficile,
    et s'Il décide malgré tout que tu tombes enceinte, alors tu n'as pas à t'en faire, car c'est quand même D. qui gère tout.

  • On a l'habitude de dire que la parnassa d'un enfant est prévue avec sa conception, c'est-à-dire que quand tu tombes enceinte, D. a déjà prévu la parnassa pour l'enfant qui va naître.

Donc il ne faut pas oublier que D. gère le monde, et quand on va avec Lui, en réalisant Son désir, c'est certain que ça va toujours beaucoup mieux que si on va contre Lui.

Il faut de la émouna, et béezrat Hachem tout ira bien.
Que D. vous bénisse, un grand mazal tov, une maison pleine d'enfants dans la Torah et une bonne parnassa. Amen.

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur Nous allons nous marier mais on s'inquiète pour la

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

David, Lundi 10 février 2020

Chalom Rav J'ai une question : Lors de la plaie des ténèbres, Hachem a tué 4/5 du peuple juif, soit 12 millions de personnes... Comment cela est il possible ?, juste parce qu'ils n'ont pas voulu sortir ? Comment se fait-il que Moché, le défenseur d'Israël n'ait rien fait pour empêcher ça ? Il ne s'est pas trouvé quelqu'un comme Avraham pour négocier et demander a Hachem d’épargner son peuple pour 50 Tsadikim ou 45...

Hélianthème, Mardi 14 janvier 2020

Bonjour à vous Rav, Pour commencer je voudrais vous demander d'excuser toutes les questions qui vont suivre. Je ne suis en rien la pour discréditer la Torah bien au contraire ; je cherche à me prouver qu'elle est la seule et unique vérité. Alors voilà : La véracité du judaïsme se base beaucoup sur le fait que contrairement aux autres, nous avons tous été témoins du don de la Torah et de Moché comme ...

Hellébore, Mercredi 01 janvier 2020

Hanoukka Saméa'h, Voilà durant ces dernières semaines j'essaye de structurer au maximum les preuves pour qu'elles soient claires dans mon esprit, ainsi que le manque de preuves ailleurs, et j'en suis arrivé à un constat, je voudrais votre avis. D'un côté On a un homme qui prétend qu'Hachem lui a parlé et lui a dit ceci ceci cela pourquoi pas, D'un autre On a un homme qui prétend que Hachem lui a dit blabla etc pourquoi pas,...

Sanve, Lundi 16 décembre 2019

Bonjour Rav, Ai-je le droit d’aller au cinéma voir un film sur des voitures (une sorte de documentaire sur les voitures) ou est-ce que c’est quand même interdit ? Merci! Kol Touv....

William, Mardi 10 décembre 2019

Bonjour Rav, Le Machia'h est-il un descendant de Yeshu, le fils de Marie ? Cordialement...

Bleuet, Dimanche 08 décembre 2019

Kvod HaRav, J’ai entendu que garder les cadeaux de ses ex pouvaient bloquer le Mazal. Est ce vrai ? Merci...

Jasmin, Lundi 02 décembre 2019

Boker tov Rav, Vous m'aviez convaincue lors d'un week end séminaire en 1996 de la divinité de la Torah, car comme vous le répétiez si bien "si toute cette Torah vient des hommes et pas de D.. alors moi bonjour Honolulu la plage les cocotiers!!" . Mon gros problème aujourd’hui est que, depuis presque 2 ans mariée, je me retrouve à ne pas pouvoir tomber enceinte car mon ovulation tombe pendant les שבעה נקיים soit bien avant mon ...

Ophrys, Dimanche 01 décembre 2019

Bonjour Rav, Depuis peu, j'ai un trouble visuel qui me gêne énormément. En effet je suis à la Yéchiva, et il devient très pénible de suivre sur la Guémara et autres livres... Je voudrais si cela était peut-être du à mes fautes passées avec mes yeux par hasard ? Auriez-vous des ségoulot pour la guérison et la santé des yeux ? Que puis je faire dans ma avodat Hachem de plus ? De particulier ?...

Pulsatille, Dimanche 10 novembre 2019

Chalom Rav, J'ai envie de faire que du collel ; que répondre aux gens qui me disent fait moitié collel, moitié travail ? Merci d'avance...

Jonc, Dimanche 10 novembre 2019

Chalom Rav J'ai une question pour savoir si fumer était permis ? Je voudrais des sources car mon ami veut arrêter mais à part lui dire que ça nuit à la sante, je sais pas quoi répondre (surtout que le Rav en classe a dit que le Rav Yts'hak Yossef permet 5 à 6 cigarettes par jour), et que même un Rav qui était malade à cause de la cigarette continue tout de même à fumer... Alors, c'est permis ? Et pour la ...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Celui qui n'augmente pas sa connaissance la diminue" "

(Pirke Avoth 1-13)