TICHRI 2019-5780

100 % des sommes récoltées sont redistribuées aux familles !

"120 familles nécessiteuses que nous aidons régulièrement en Israël, en majorité francophones, comptent à nouveau sur nous, sur vous !
Les actions de Hessed envers nos frères en difficulté sont des mérites perpétuels de protection et de bénédiction pour nous et nos familles."

 

 

Rav Ron Chaya 


Question de Nyssa sylvestres du Jeudi 31 décembre 2009

La femme de mon frère ne cesse de le quitter pour d'autres et de revenir, et il l'accepte à chaque fois. Comment pensez-vous qu'il doive réagir ?
,

Bonjour,

Je suis très étonnée et j'ai beaucoup de mal à accepter que des personnes réussissent dans tout ce qu'elles entreprennent alors qu'elles ne sont même pas croyante en HACHEM et disent tout haut que HACHEM n'existe pas car il y a beaucoup de souffrance sur cette terre.
Elles ne respectent presque rien, sauf le jeune de KIPPOUR et le ménage de Pâques...

Dans ma famille, mon frère est marié avec ce genre de personne.
Mais fin du mois d'août 2005, madame a quitté le foyer en disant qu'elle n'aimait plus mon frère.
Puis, nous avons appris plus tard par les enfants que madame fréquente un monsieur Christian non juif.
Deux années plus tard, mon frère me rapporte que madame revient vivre dans la maison. Quelques mois plus tard, madame repart de la maison et nous apprenons qu'elle a repris ses relations avec le monsieur Christian.
Madame a fait 4 fois les aller-retour entre le foyer et le Christian et mon frère à chaque retour était content de retrouver sa femme à la maison.
Nous avons perdu nos parents.
Nous(mon mari et moi) lui avons souvent dit plusieurs fois que les aller-retour de madame étaient malsaines et perturber les enfants mais il ne voulait rien comprendre, ni entendre. Je suis allée voir le Dayan de [...] pour lui expliquer la situation et monsieur le Dayan m'a affirmé que cela ne me regardait pas, que mon frère aimait sa femme et que les enfants étaient leurs enfants.
Puis pendant son 4ème retour au foyer, madame a eu une crise de colère à ROCH HACHANA de cette année.Et à YOM KIPPOUR, elle nous apprend qu'elle désire à nouveau quitter le foyer.(J'ai omis de vous dire que le divorce civil a été prononcé mais pas le Guet.)
La semaine dernière, mon frère apprend par son fils que madame depuis son dernier départ du foyer, vit maritalement avec un monsieur juif marocain cette fois et trés riche.

 

Ce nouveau monsieur demande à mon frère de ne pas ébruiter dans la communauté sa nouvelle union avec madame.
Madame a connu ce monsieur par l'intermédiaire de sa sœur et de son beau frère. Madame a une maman qui s'occupait du mikvé à [...].
Maman parait- il est contente de cette nouvelle union de sa fille ?

Je suis époustouflée de voir que madame trouve son bonheur aussi facilement(le nouveau monsieur aime beaucoup madame) alors que des jeunes filles de bonne moralité ont beaucoup de difficulté à trouver leur mazal et trainent de longues années.

Je m'excuse mais j'ai besoin d'explication , je suis pratiquante et croyante mais depuis cette nouvelle je suis très perturbée et triste et j'ai du mal à dormir.
Mon frère a été ébahi mais je crois qu'il a enfin compris que madame n'a pas de moralité et que tout est fini.

En effet, il avait beaucoup de mal à conclure car nos parents nous ont inculqué des valeurs juives comme le mariage c'est pour la vie ;.....Je m'excuse encore, je ne doute pas de la justice divine mais j'ai besoin d'être rassurer.

Pouvez vous aussi nous dire comment mon frère doit réagir.

Je vous remercie pour votre aide.
CHABBAT CHALOM RAV.

,

Chalom,

Dans la mesure où madame fréquentait Christian, elle restait néanmoins permise à son mari d'après la halakha.
A partir du jour où elle fréquente un juif, elle devient interdite à son mari et donc il faut que votre frère lui donne son guet le plus rapidement possible.

A propos de votre incompréhension de la justice divine, la réponse est très simple, elle se trouve écrite dans l'avant-dernier verset de la paracha Vaet'hanan (Dévarim) chapitre 7, verset 10 :

« D. paye ceux dont il a la haine sur leur face pour les perdre,
Il ne tarde pas à le haïr, sur sa face il le paye »

(cette traduction peut paraître inexacte au niveau sémantique
mais elle est fidèle au texte, le singulier « le » fait référence au racha).

Comprenez bien la chose suivante :

  • Ce monde est un monde de mensonge et bien qu'une personne vive en moyenne 70/80 ans, la vie sur cette Terre a une fin et somme toute, toute cette vie est en fait momentanée et par rapport à l'infini elle n'a carrément aucune valeur.

  • D. paye les mécréants dans ce monde et ne tarde pas à les payer c'est-à-dire qu'il leur paye la récompense des mitsvot qu'ils ont faites car chaque personne, quelle qu'elle soit, a quand même fait quelques mitsvot.

    Mais vu qu'elle est mécréante, elle ne mérite pas de vivre dans le monde de la vraie réalité qui est celle de notre personnalité, c'est-à-dire de notre âme qui est éternelle et infinie.
    Il reçoit tout son salaire dans ce monde.

  • Les gens qui croient aux mensonges de ce monde, le olam hazé, ne comprennent pas pourquoi les mécréants profitent et ne sont pas punis mais pour celui qui voit un peu plus loin c'est-à-dire qui comprend que notre vraie réalité est celle de notre âme et qu'elle est infinie, dès lors, l'évidence saute aux yeux.

Quelle valeur a un peu de plaisir matériel qui, dès qu'on en a joui, a déjà disparu, par rapport à l'éternité de la vérité et à la liaison avec D. à tout jamais ?

  • Il est clair que celui qui est à l'origine de toute jouissance peut nous donner la plus grande jouissance qu'il puisse y avoir.
    Donc D. est juste, Il paye les mitsvot des réchaïm dans ce monde et fait souffrir les Tsadikim dans ce monde pour les nettoyer des quelques tâches qu'ils ont sur leurs âmes pour leur permettre de s'unir à Lui sans aucun écran pour l'éternité.

De façon plus pragmatique, je suis convaincu que votre belle-sœur est une femme triste ne sachant pas où elle est, tiraillée entre son mari et d'autres hommes, tantôt avec ses enfants, tantôt sans ses enfants, il est clair qu'au niveau de sa personnalité elle est complètement détruite.

  • Il se peut qu'elle ignore cela en partie mais il faut bien comprendre que les plaisirs qu'elle a dans ce monde sont vraiment à un niveau très très bas et chaque personne sensée comprend que son manque de moralité ne peut pas être source de bonheur véritable.

  • Par contre, celui qui va dans la droiture et la justice - rien que cela, sans parler d'olam haba, est en soi source de bonheur - est construit car il est à l'image de D.

Quoi de plus grand et de plus beau ?

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur La femme de mon frère ne cesse de le quitter pour d'autres

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Sarah, Lundi 24 juin 2019

Bonjour Rav, J'ai écouté vos cours et lu une partie des questions/réponses qui sont sur votre site, j'ai lu et étudié plusieurs ouvrages (dont le livre "une vision juive du coran") et j'ai une question : Hachem n'aurait il pas fait également une alliance avec Abraham pour son 1er fils Ychmael et ne serait ce donc pas possible qu'Hachem ait également décidé de donner à sa descendance sa loi divine (donc le coran) par le biais ...

Abygaelle, Lundi 24 juin 2019

Bonjour rav Nous avons comme projet d'acheter une maison. Nous en avons visité une qui était habité par un couple juif (60 ans avec enfants ). Le mari vend sa maison car sa femme est décédée l'an dernier ; apparemment elle a été malade durant 15 ans et est décédée à la maison. Je suis très superstitieuse et j'aimerais savoir si niveau religion il y avait quelque chose à " craindre " ou du moins ...

Mickael, Lundi 24 juin 2019

Chalom Rav Ron Chaya, Je suis séfarade, je dois poser une question très importante à un Gadol Hador. Dois-je poser la question au Rav Haïm Kaniewsky ou est-ce qu'il faut que je pose la question à un rav séfarade ? (le problème si je ne me trompe pas est qu'à l'heure actuelle il n'y a pas de gadol hador séfarade encore en vie n'est-ce pas ?) Alors comment faire ? Merci beaucoup...

Benjamin, Dimanche 23 juin 2019

Réaction à Peut on contredire quelqu'un qui fait un dvar Torah devant une assemblée qui nous semble faux ? Chalom, Quels sont ces cas de 'hiloul Hachem ? Merci...

Lamier, Mercredi 19 juin 2019

Chalom, Peut on contredire quelqu'un qui fait un dvar Torah devant une assemblée qui nous semble faux ? Humiliation ? Merci...

Xanthium, Dimanche 16 juin 2019

Suite à ce cours, et avec votre permission. Bonjour Rav Chaya, Cela fait 7 ou 8 ans que j’étudie le ‘Hok LeIsrael mais jusqu’à cette année je ne le faisais pas vraiment de manière stricte et régulière, et en plus une grande partie du limoud était en français (ce qui est problématique a plusieurs points de vue et notamment du fait que les traductions pour les sections Zohar et Moussar étaient ...

Antimoine, Vendredi 14 juin 2019

Chalom, J'ai fait la ségoula du plomb : Plein de billes de plomb en forme d’œil sont apparues, mais les problèmes sont revenu petits à petits... J'ai refait la ségoula du plomb, Et idem, encore une flopée de billes... Cette ségoula n’empêche pas l'ayin hara de revenir ? Merci de m'aider à lutter contre cet ayin hara qui n'en finit pas......

Chrysanthème, Jeudi 13 juin 2019

Chalom Rav, A-t-on le droit de travailler dans une boite si le patron est un athée qui parle mal d'Hachem ? On voit bien qu'Avraham est parti de Sodome et Gamora à cause des gens mauvais, donc je pense qu'il faut faire la même chose, que ce soit pour le travail ou les fréquentations, non ? Qu'Hachem vous protège...

Naphtali, Jeudi 13 juin 2019

Chalom, Suite à ma question, vous avez répondu que du fait que la rabbanout harachit à été institué par l'état, et donc par des personnes non religieuses, alors cette institution n'a de ce fait aucun crédit. Si c'est le cas, pourquoi de grands rabbanim ont ils accepté d'être à ce poste ? Je pense notamment au Rav Ovadia Yossef zatsa"l et son fils le Rav Its'hak Yossef, le Rav Herzog zatsa"l, le Rav David Lau, etc... De...

Naphtali, Jeudi 06 juin 2019

Bonjour Rav, J'aimerai savoir pourquoi les Rabbanim ne suivent pas la rabbanout en ce qui concerne l'état... Je pense notamment à l'armée, yom Haatsmaout etc. ? J'ai déjà entendu des Rabbanim dire que la rabbanout d'Israël avait le statut de Mara deAtra d'Israël, certains ont même dit que c'est un semblant du Sanhedrin hagadol qu'il y avait au temps du Beith-Hamikdash. Pourquoi les autres Rabbanim ne sont pas d'accord sur ces points-là ? ...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg
/files/img/Blog/que-nous-reserve-le-daech-les-jours-a-venir.jpg
/files/img/2016/GEOPO1.png

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Si je ne suis pas pour moi, qui le sera? Et si je suis pour moi, qui suis-je? Et si ce n'est maintenant, quand ce sera?" "

(Pirke Avoth (1-14))