Dédier de l'étude de Torah avec MyLeava et Le Rav Ron Chaya / campagne d'urgence

Dédier de l’étude de Torah, est l'un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Chers internautes et amis

Tout au long de l’année, chacun d’entre-nous a plusieurs occasions pour tourner son coeur vers Hachem afin de lui faire une demande particulière.
L'anniversaire du décès d'un très proche, la recherche de son futur Mazal, la réussite d’un enfant, la guérison, l’alya en Israël  ou bien  la parnassa, autant de causes qui nous tiennent à coeur et dont l'on comprend bien que la réussite est avant tout dans les mains d’Hachem.

Des fois, pour être reçue, la prière doit être accompagnée d’un mérite.
Dédier de l’étude de Torah, est un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Comme vous le savez surement, la raison d'être de Leava est de diffuser l'étude de Torah pour les francophones à travers le site myleava.fr et les réseaux sociaux :

  • Plus de 80 nouveaux cours édités chaque mois
  • Plus de 1000 questions personnelles répondues par note vocale chaque mois
  • Plusieurs dizaines de milliers d'abonnés sur tous nos supports (3 Sites internet - FB Twitter Youtube Whatsapp Instagram Newsletter)
  • Une chaîne Youtube avec déjà près de 3 millions de vues depuis janvier 2020
  • Une web-radio 24/24
  • Un service d'étude de Torah en Havrouta visio-conférence individuelle - 200 inscrits
  • Un site de prières partagées "prie pour moi"
  • L'installation de filtres pour appareils numériques
  • et depuis quelques mois un troisième site internet Leava pour vos yeux

 

L'ADN de Leava est "la gratuité de ces services" pour éliminer résolument un des moyens préférés du Yetser Hara pour refroidir un juif dans sa relation avec Hachem.

Le cadre de Leava, c'est une yéchiva au cœur de Jérusalem, qui accueille, chaque année, plusieurs dizaines d'étudiants francophones mais aussi des étudiants mariés (Avrekh) qui se consacrent pleinement à l'étude de la Torah.

De nombreux Rabbanim les encadrent sous la direction du Rav Ron Chaya.

Pourquoi cette campagne ?

Aujourd'hui, Je dois à nouveau vous solliciter pour prendre une part active à nos actions.
Les besoins sont tellement plus importants alors que l'on vit une crise jamais vue à ce jour. 
Et quoi de mieux que de vous proposer un projet gagnant-gagnant pour subventionner l'étude de Torah.
Vous gravez votre dédicace pour l’éternité et vous permettez à d'autres, qui n'ont peut-être pas encore pu le faire , de commencer ou de renforcer leur étude de Torah et de se rapprocher d’Hachem.
Certains reçoivent, parce que d’autres qui étaient receveurs, deviennent à leur tour des donneurs.
C'est le cycle de la vie qui mène notre monde vers la délivrance finale.

A quoi servira l'argent collecté ?

Tout simplement à continuer et augmenter nos actions de rapprochement dans le monde entier.
Plus de dépenses techniques, dépenses marketing et dépenses d'enseignement pour permettre de créer et diffuser plus de cours, répondre à plus de questions, offrir plus de cours particuliers ... diffuser la Torah francophone aux quatre coins du monde.

Vous pouvez devenir nos associés dans ce grand projet à travers plusieurs formules.
Les sommes récoltées seront consacrées à la diffusion de l'étude de Torah, en votre nom et pour votre mérite éternel.
Bien sûr, si vous êtes en France, vous pouvez recevoir un reçu Cerfa qui vous permettra de déduire jusqu'à 66% de votre don. Si vous êtes en Israël, vous pouvez recevoir un reçu fiscal de type 46.

Le mot du Rav

Aidez-nous, aidez Leava, aidez nos frères et sœurs qui n'ont pas eu encore la chance de se rapprocher d’Hachem.
Sans votre soutien, je ne peux rien faire. Vous êtes l'élément clé du succès de notre action.
Le temps presse et nous devons consacrer toutes nos forces et tous nos moyens à la diffusion du nom d’Hachem dans le monde.
Je bénis que vous puissiez multiplier à l’infini ces mitsvot et vos mérites, dans une vie de bonheur, de santé, et de Torah, qu’Hachem vous bénisse, vous et vos proches, avec toutes Ses berakhot dans toutes vos entreprises, qu’Il réalise tous vos souhaits pour le bien, qu'Il permette à ceux qui sont encore à l'étranger de faire leur Alya et qu’Il vous octroie Sa grande proximité, en espérant l’avènement du Machia’h biméra béyaménou, Amen !

Rav Ron Chaya

Rav Ron Chaya
 
 

21

Jours restants

Question de Oeillet du Lundi 13 mai 2019

Comment faire pour vivre en aimant tout le peuple en voyant ces choses-là ?
,

Chalom Rav Chaya,

  1. Je voudrais savoir si un Rav a le droit de donner des cours pour des femmes directement (dont certaines ne sont pas habiller tsnioute..) ou de donner des cours mixtes hommes femmes melangées...
    Il y a de plus en plus de Rabbanim que j'ai considéré comme 'haredim (israelien et francophone) qui donnent des cours comme cela.

  2. Idem pour les soirées, gala etc...
    Il y a une nouvelle tendance pour ces choses pour lesquelles sont invités des chanteurs, des chanteuses, et d'autres acteurs non-religieux (ou soi-disant "religieux")...

  3. Il y en a même qui en plus mettent sur leur site ou page Facebook des photos de femmes (parfois même des femmes pas tsanoua (chemise sans manche, col ouvert, etc.)), et çA me dérange énormément car je ne sais pas quoi penser. !
    A-t-on le droit de faire ça ?
    A-t-on le droit d'écouter ces Rabanim ?

    Comment faire pour vivre en aimant tout le peuple en voyant ces choses-là ?

    Je ne peux supporter le mensonge, et dans mon entourage, la plupart des gens écoutent ce genre de Rabanim et font des choses qui me choquent moi, et je ne sais pas quoi leur dire, d'autant qu'avec les enfants, c est plus dur de leurs expliquer pour les éduquer...

Merci de me conseiller sur ces sujets et merci pour tout !
Merci infiniment ; qu'Hachem vous protège, ainsi que tout le peuple

PS : Yom Hazicaron est-il un jour où l'on doit s'endeuiller ou doit-on le considérer comme normal ?

,

Chalom,

  1. Normalement, un Rav doit éviter de donner cours à des femmes car il est écrit qu’Avraham Avinou convertissait les hommes tandis que Sarah en faisait de même avec les femmes.
    Or, dans certains cas, Avraham aurait certainement pu persuader une femme de manière plus efficace que Sarah ne l’aurait fait, et pourtant, il s’est abstenu.
    Ce serait l’idéal.

    Malgré tout, il est nécessaire que certains Rabanim parlent aux femmes.
    Cela est permis si elles sont tsniout et si le Rav reste vigilant sur le fait de ne pas jouir de leur vue.
    Personnellement, j’essaie de ne pas donner cours à des femmes mais cela m’arrive, et dans ce cas, je retire mes lunettes, ce qui me permet de ne rien voir puisque ma vision se trouble.

    Tout cela est valable en temps normal, mais lorsqu’il est question de kirouv, c’est-à-dire le fait de rapprocher des juifs éloignés de la Torah, on est beaucoup plus permissif même pour des femmes moins bien vêtues et pour un public mixte.

    À l’époque où nous organisions des séminaires en France, à savoir pendant plus de 20 ans, nous agissions ainsi.
    J’avais demandé au Rav Ben Tsion Aba Chaoul Zatsal ce que je devais faire face à des femmes impudiques, et il m’a donné la réponse suivante :

    • « Si tu n’as pas les yeux qui fuient, c’est permis ».

      Autrement dit, lorsqu’on parle à une femme non-tsniout, il ne faut pas faire attention aux parties dévoilées de son corps, mais si cela arrive, c’est-à-dire que nos yeux jettent de temps à autre un regard furtif sur ces parties dévoilées afin d’en jouir, alors cela devient interdit.


    Il est vrai que c’est un exercice périlleux pour un homme, mais d’un autre côté, étant donné qu’on est en train de faire faire téchouva aux gens, on est moins concentré sur le corps des femmes, et toute notre attention est portée au discours de téchouva que l’on dit, Baroukh Hachem.

    Donc tout dépend du type du public auquel on s’adresse :

    • s’il est religieux,
      il va de soi qu’il ne peut pas être mixte,

    • et s’il est non-religieux,
      le fait d’installer une séparation entre les hommes et les femmes risque de les révolter et de les dissuader d’écouter un cours de Torah.
      Dans ce cas, mieux vaut opter pour un public mixte qui écoutera un peu de Torah avant de faire téchouva.


  2. Il n’est pas permis à une femme de parler face à des hommes, et encore moins une chanteuse car il est clair que les hommes n’ont pas le droit d’écouter la voix chantée d’une femme.
    Néanmoins, s’il s’agit de kirouv et qu’on invite un chanteur qui n’est pas très religieux mais qui est en train de se rapprocher de la Torah, cela peut être un exemple pour le public qui est susceptible d’emprunter le même chemin.

  3. Je ne vois aucune autorisation au fait de mettre des photos de femmes impudiques sur des sites Internet.

    À mon avis, cela est très grave et formellement interdit ; vous devriez écrire aux responsables de ces sites pour leur dire que ceci est scandaleux.
    Généralement, ils tiennent compte de l’opinion des gens à leur égard, donc vous avez une mitsva d’agir dans ce sens (personnellement, je n’ai pas le temps d’aller sur des sites donc je n’ai jamais vu une telle chose, mais comme vous avez pu constater cela, n’hésitez pas).

Au revoir,
Rav Ron Chaya

PS :
Yom Hazikarone n’est pas un jour où on doit s’endeuiller davantage que les autres jours, il s’agit d’une commémoration instituée par des juifs non-religieux.
Le jour où les juifs s’endeuillent pour les défunts du peuple d’Israël durant l’exil (y compris les morts liés aux guerres d’Israël) est Ticha BéAv ainsi que toute la période de deuil qui le précède.

Réagir sur Comment faire pour vivre en aimant tout le peuple en voyant

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Narcisse, Mercredi 30 janvier 2019

Chalom Rav, Où puis-je trouver la meilleure traduction française du Séfèr Raziel s'il vous plaît ? Toda....

Millepertuis bird, Mardi 29 janvier 2019

Chalom Rav, J'ai souvent entendu dans vos cours que les paroles que l'on prononce ont une grande importance, aussi bien les paroles positives que négatives. Et c'est pourquoi il faut s'abstenir de toutes sorte d'insultes et de paroles de ce genre même sous l'effet de la colère de peur qu'elle ne se réalisent. Je viens d'une famille sepharade d'Afrique du nord. Il semble qu'à l’époque de mes parents et grands parents c’était monnaie ...

Howlite, Lundi 28 janvier 2019

Bonjour Rav, Je viens de passer une terrible épreuve (la pire qu'une mère puisse subir), et j'avoue que votre citation du jour me laisse perplexe... Les épreuves de la vie représentent un bien inestimable et extrêmement élevé même si elles sont amères et extrêmement difficiles à supporter : Notre monde futur en dépend, au point que selon nos Sages, s’il devait s’écouler 40 jours de notre vie ...

Coma Berenices, Lundi 28 janvier 2019

Bonjour Rav Quand on a eu 'has vé-Chalom une perte de semence pendant le sommeil, est-il permis de dire une berakha au réveil avant de prendre une douche ? Merci...

Aquila, Lundi 28 janvier 2019

Chalom Rav, J'ai L'impression que le Yetzer Hara triche... Pourquoi je dit ça ? Il m'a fait émettre de la semence en vain pendant mon sommeil de la pollution nocturne alors que je n'est pas regardé des choses impures rien. Je suis a fond dans l'etude et les prières a Hachem, Il y'avait vraiment aucune raisons pour la pollution nocturne et ça m'énerve. Il essaie de me faire tomber et de me décourager mais c'est de l'injustice de me faire ...

Telescopium, Lundi 28 janvier 2019

Bonjour Rav, J'ai une question : Lorsque j'ai rencontré mon mari, je lui ai précisé que je désirais faire ma alya à court terme (si possible avant d'avoir des enfants). Il m'avait dit qu'il était d'accord. Quelques enfants plus tard, il ne veut toujours pas partir vivre en Israël (il a ses raisons dit-il...). Moi, j'avais cru à ce qu'il m'avait dit à l'époque, mais il semblerait que c'était juste pour ne pas me perdre (je...

Octant, Lundi 28 janvier 2019

Chalom Rav, J'ai l'impression d'avoir une malchance en ce moment ou que D. m'en veut.. Plus j'avance dans ma conversion, plus il se passe des choses graves... Par exemple après mon premier rendez-vous au Consistoire j'ai eu un problème de fuite d'eau chez moi. (et j'avais eu beaucoup de mal à trouver cet appart) La boulangerie en bas de chez moi explose et je n'ai plus d'appartement ! Je suis en vie Baroukh Hachem, mais c'est une grand balagan... Pour mon prochain ...

Dioptase, Vendredi 25 janvier 2019

Bonjour Rav, On entend malheureusement de plus en plus de drames qui arrivent à nos enfants ; qu'est-ce que cela signifie pour le peuple Merci...

Zircon, Vendredi 25 janvier 2019

Chalom kvod haRav, J'ai 27 ans BHm et pas mariée. Je souhaite me marier sdv. J'ai été avec un garçon dans ma jeunesse (pas mal d'années), mais il a refusé les fiançailles. Depuis nous ne sommes plus en contact. Depuis, il s'est marié. Cependant, j'ai toujours les cadeaux qu'il m'avait offerts (dont des bijoux). Je voudrais savoir ce que je dois en faire. Merci pour votre réponse....

Jaspe breshia, Mercredi 23 janvier 2019

Chalom Rav, J'ai été en en couple avec une fille musulmane ; la séparation n'a pas été simple, après tant d'années de "vie de couple"... Cela fait très mal au cœur, et la cicatrice a du mal à se fermer... C'est une très grosse épreuve pour moi, et je m'y suis mis tout seul... mais on s'est vraiment définitivement séparé J'espère qu'Hachem me donnera la force nécessaire. A ce ...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Les paroles de Torah ressemblent à un sac de soie, difficile à tisser et facile à déchirer" "

(Avoth de Rabbi Nathan 31)