Dédier de l'étude de Torah avec MyLeava et Le Rav Ron Chaya / campagne d'urgence

Dédier de l’étude de Torah, est l'un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Chers internautes et amis

Tout au long de l’année, chacun d’entre-nous a plusieurs occasions pour tourner son coeur vers Hachem afin de lui faire une demande particulière.
L'anniversaire du décès d'un très proche, la recherche de son futur Mazal, la réussite d’un enfant, la guérison, l’alya en Israël  ou bien  la parnassa, autant de causes qui nous tiennent à coeur et dont l'on comprend bien que la réussite est avant tout dans les mains d’Hachem.

Des fois, pour être reçue, la prière doit être accompagnée d’un mérite.
Dédier de l’étude de Torah, est un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Comme vous le savez surement, la raison d'être de Leava est de diffuser l'étude de Torah pour les francophones à travers le site myleava.fr et les réseaux sociaux :

  • Plus de 80 nouveaux cours édités chaque mois
  • Plus de 1000 questions personnelles répondues par note vocale chaque mois
  • Plusieurs dizaines de milliers d'abonnés sur tous nos supports (3 Sites internet - FB Twitter Youtube Whatsapp Instagram Newsletter)
  • Une chaîne Youtube avec déjà près de 3 millions de vues depuis janvier 2020
  • Une web-radio 24/24
  • Un service d'étude de Torah en Havrouta visio-conférence individuelle - 200 inscrits
  • Un site de prières partagées "prie pour moi"
  • L'installation de filtres pour appareils numériques
  • et depuis quelques mois un troisième site internet Leava pour vos yeux

 

L'ADN de Leava est "la gratuité de ces services" pour éliminer résolument un des moyens préférés du Yetser Hara pour refroidir un juif dans sa relation avec Hachem.

Le cadre de Leava, c'est une yéchiva au cœur de Jérusalem, qui accueille, chaque année, plusieurs dizaines d'étudiants francophones mais aussi des étudiants mariés (Avrekh) qui se consacrent pleinement à l'étude de la Torah.

De nombreux Rabbanim les encadrent sous la direction du Rav Ron Chaya.

Pourquoi cette campagne ?

Aujourd'hui, Je dois à nouveau vous solliciter pour prendre une part active à nos actions.
Les besoins sont tellement plus importants alors que l'on vit une crise jamais vue à ce jour. 
Et quoi de mieux que de vous proposer un projet gagnant-gagnant pour subventionner l'étude de Torah.
Vous gravez votre dédicace pour l’éternité et vous permettez à d'autres, qui n'ont peut-être pas encore pu le faire , de commencer ou de renforcer leur étude de Torah et de se rapprocher d’Hachem.
Certains reçoivent, parce que d’autres qui étaient receveurs, deviennent à leur tour des donneurs.
C'est le cycle de la vie qui mène notre monde vers la délivrance finale.

A quoi servira l'argent collecté ?

Tout simplement à continuer et augmenter nos actions de rapprochement dans le monde entier.
Plus de dépenses techniques, dépenses marketing et dépenses d'enseignement pour permettre de créer et diffuser plus de cours, répondre à plus de questions, offrir plus de cours particuliers ... diffuser la Torah francophone aux quatre coins du monde.

Vous pouvez devenir nos associés dans ce grand projet à travers plusieurs formules.
Les sommes récoltées seront consacrées à la diffusion de l'étude de Torah, en votre nom et pour votre mérite éternel.
Bien sûr, si vous êtes en France, vous pouvez recevoir un reçu Cerfa qui vous permettra de déduire jusqu'à 66% de votre don. Si vous êtes en Israël, vous pouvez recevoir un reçu fiscal de type 46.

Le mot du Rav

Aidez-nous, aidez Leava, aidez nos frères et sœurs qui n'ont pas eu encore la chance de se rapprocher d’Hachem.
Sans votre soutien, je ne peux rien faire. Vous êtes l'élément clé du succès de notre action.
Le temps presse et nous devons consacrer toutes nos forces et tous nos moyens à la diffusion du nom d’Hachem dans le monde.
Je bénis que vous puissiez multiplier à l’infini ces mitsvot et vos mérites, dans une vie de bonheur, de santé, et de Torah, qu’Hachem vous bénisse, vous et vos proches, avec toutes Ses berakhot dans toutes vos entreprises, qu’Il réalise tous vos souhaits pour le bien, qu'Il permette à ceux qui sont encore à l'étranger de faire leur Alya et qu’Il vous octroie Sa grande proximité, en espérant l’avènement du Machia’h biméra béyaménou, Amen !

Rav Ron Chaya

Rav Ron Chaya
 
 

22

Jours restants

Question de Simon du Mardi 22 mars 2016

Je trouve l'ampleur de la souffrance véhiculée par la Shoah franchement disproportionnée par rapport à ce que D.ieu nous reproche...
,

Vénérable Rav Ron Chaya, Chalom.

Ayant bien visionné vos vidéos qui traitaient du sujet, j'en ai retenu que D.ieu a créé la Shoah soit pour punir le peuple juif de moins étudier et appliquer la Torah, soit non pas par punition mais pour nous donner un signe qu'il est temps de revenir vers le droit chemin, comme vous l'expliquez en disant que D.ieu nous envoie des souffrances pour pointer du doigt nos faiblesses, le mal qui est en nous.

Bon.

  • D'une part, je trouve l'ampleur de la souffrance véhiculée par la Shoah franchement disproportionnée par rapport à ce que D.ieu nous reproche.

  • Mais d'autre part, je ne vois pas bien ce que vient faire la religion là-dedans puisque les nazis voulaient éradiquer du monde la "race" juive ; ils s'en fichaient, de la religion ! 

Si un Juif s'était converti à n'importe quelle autre religion, simplement parce qu'il est génétiquement et culturellement un israélite, les nazis l'auraient de toute façon envoyé à la chambre à gaz.

Donc je ne suis pas sûr que D.ieu ait permis la Shoah pour des raisons qui touchent à notre comportement.
Ça reste encore un mystère pour moi, descendant de déportés à Auschwitz (j'y suis d'ailleurs allé en portant un t-shirt "Home Sweet Home" - seul un Juif peut comprendre cet humour auto-dérisoire), malgré vos explications à ce sujet.

J'aurais aimé connaître votre point de vue sur mon analyse.

Petite question annexe :

  • Il est étonnant de parler de justice divine dans un monde si injuste.
    Ok, je veux bien comprendre que certaines souffrances proviennent de notre comportement, mais avouez que lorsque un bébé naît déformé, handicapé, malade, et meurt avant l'adolescence, je ne vois pas ce qu'il a pu faire pour mériter cela ; pourquoi D.ieu ne lui donne-t-il pas la chance ni le temps d'être, de se réaliser, de se brancher avec D.ieu, comme vous dîtes ?

Merci beaucoup d'avoir pris le temps de lire mon message.

Au revoir

,

Chalom Simon,

Il semble que vous n’ayez pas consulté toutes les réponses ni tous les cours que j’ai faits à ce sujet, car je pense que je dis très souvent la chose suivante :

  • D’une part, il est impossible de dire qu’il n’y a aucune raison à la Shoa,
    car cela signifierait que D.ieu ne gère pas Son monde, ou que S’il le gère, Il le fait de façon irresponsable. 
    ‘Has Véchalom de dire une chose pareille.

  • D’autre part, il est également inconcevable d’affirmer que la Shoa est venue en tant que punition, ou pour signaler qu’il est temps de revenir sur le droit chemin car comme vous le dites, cela est complètement disproportionné.

    On n’envoie pas un millions d’enfants dans des fours parce qu’eux ou leurs parents n’observent pas Chabbat.

Si c’est ainsi, quelle est la bonne réponse ?

Celle que je dis toujours :

  • Il n’existe pas une seule raison à la Shoa mais des dizaines, des centaines ou peut-être même des milliers.

  • Nous ne les connaissons pas, et D.ieu n’a pas à nous les expliquer.

  • Nous ne sommes pas Son secrétaire et encore moins Son commanditaire.
    D.ieu fait ce qu’Il veut, c’est Son monde, et Il sait ce qu’Il fait.

Nous savons qu’Il est infiniment bon et qu’aucun mal ne peut provenir de Lui.

Évidemment, cette dernière phrase et le phénomène de la Shoa semblent totalement incompatibles.

La réponse à cela est qu’effectivement, nous sommes petits, humains et limités, et que nous ne discernons même pas ne serait-ce qu’une infime partie de l’image générale de la réalité divine.
Nous ne sommes pas D.ieu et il nous est impossible de Le comprendre.

Un jour, à l’époque messianique, nous comprendrons.

Il est écrit qu’à ce moment-là, nos bouches seront remplies de rire.

Mais actuellement,
il va de soi que la situation ne s’y prête pas
car nous ne pouvons constater que la souffrance.

La réponse est donc que nous ne comprenons pas les raisons de la Shoa.

Néanmoins, nous pouvons en comprendre quelques-unes dont celle de la réparation, (et non pas de la punition car cette notion n’existe pas dans le judaïsme).

Cette réparation a permis :

  1. L’arrêt de la terrible dégringolade spirituelle au sein de laquelle le peuple d’Israël se trouvait, et qui aurait provoqué son assimilation et sa disparition totale en quelques dizaines d’années.

  2. L’expiation des péchés de chaque personne individuellement.

  3. L’expiation des péchés commis dans les précédentes réincarnations, depuis 2 000 ou 3 000 ans où D.ieu attend que certaines personnes réparent cela, en vain.

  4. Pour finir, étant donné que la Guéoula est très proche, il fallait bien que les fautes soient expiées.

Encore une fois, il s’agit de quelques raisons parmi les milliers d’autres existantes.

Dès lors, le contre-argument de disproportion n’a plus lieu d’être car il est clair que la souffrance due à ces raisons était tout à fait proportionnelle et elle ne représente qu’un certain pourcentage (que nous ne connaissons pas) de toutes les souffrances endurées dans la Shoa.
Il est vrai que cela doit nous encourager à faire Téchouva afin qu’on souffre moins.

Concernant vos dernières questions, la réponse est simple :

Un dernier point important :

  • Il est faux de dire que les nazis n’en voulaient pas à la religion juive.
    Ils sont bien compris que le moteur de pérennité du peuple d’Israël était la religion et que sans cette dernière, le peuple d’Israël disparaîtrait.

  • Ils ont donc véritablement voulu s’attaquer à la religion,
    comme je l’explique bien dans le lien suivant.

  • Regardez également le dernier quart d’heure du cours Guermamia.

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur Je trouve l'ampleur de la souffrance véhiculée par la

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Polaris Australis, Mercredi 20 février 2019

Bonjour, Les choses vont de plus en plus mal en France. Mon sentiment, en tant juif français après l’agression verbale de Finky, c’est que la langue s’est libérée et qu’on va être obligé de faire notre alya, ce qui est très heureux car cela correspond au dessein messianique. Il faut aussi noter que l’agression des juifs en France est quotidienne. Notamment une très grande majorité des ...

Al Thiba, Mardi 19 février 2019

Chavoua tov Rav, Depuis mon déménagement, je fais des cauchemars pratiquement chaque nuit. Y a-t-il une explication et une solution ? Merci...

Sarah, Lundi 18 février 2019

Bonsoir Rav, je me pose une question : Nous sommes nous le peuple élu, les enfants de D. ; Il nous aime.... Mais je me demande pourquoi Hachem donne la berakha à nos ennemis... La berakha d'avoir des enfants facilement en bonne santé Là où nous galérons parfois des années... Il les aime c'est évident puisque nous sommes tous Ses enfants, mais pourquoi tant de pays, parnassa avec le pétrole, enfants nombreux et sains... Nous ...

Seong-un, Mardi 12 février 2019

Bonjour Rav Ron Chaya, J’ai une amie qui est avec un goy, et je ne sais pas quoi faire pour la persuader que c’est Assour et qu’il faut arrêter... Que me conseillez-vous ? Merci beaucoup...

Bisque, Mardi 12 février 2019

Chabbat Chalom Rav, Dans un de vos derniers cours vous parlez de blesser quelqu'un et cela bloque la prière. Si on ne retrouve pas la personne blessé quand on était enfant, aucune trace d'elle sur internet ou ailleurs, comment faire pour obtenir son pardon du coup ?  Quelle solution peut-on avoir dans ce genre de cas où il est impossible de s'excuser car introuvable ? Toda raba Rav....

Sequoia, Vendredi 08 février 2019

Chalom Rav, * Je suis partie voir un Rav qui avait le roua'h hakodesh, et lors de mon entretient, certaines choses qu’il m’a dit étaient vraies, et d’autre concerne l’avenir... Y a-t-il une chance pour qu’il se soit trompé ? En quoi consiste exactement le rouah-ha kodesh ? Merci ?...

Venatici, Mardi 05 février 2019

Chalom, Un homme qui écoute des musiques de goy ça amène zera levatala, mais pour une femme ? Kol touv...

Benjamin Joseph, Dimanche 03 février 2019

Chalom Rav, Vous aviez fait un cours sur comment retenir la Torah, avoir une bonne mémoire, et notamment sur le fait que manger des olives qui n'est pas bon pour la mémoire. Si on fait motsi sur du pain et qu'on a des olives à table, qui sont donc acquittées par ce motsi, est-ce qu'on enlève le côté mauvais de l'olive pour la mémoire ? Merci...

Céphée, Mercredi 30 janvier 2019

Bonjour Rav, A propos des lois de la concurrence : Si un client non juif qui travaille déjà avec une société juive mais en est mécontent se tourne vers moi pour des prestations, ai-je le droit de lui donner les prestations ? Partiellement ? Totalement ? Si je trouve un client juif et il ne veut pas me dire s'il est actuellement avec un installateur juif/non juif mais il est intéressé pour arrêter avec l'autre et venir vers moi, est-ce ...

Chlomo, Mercredi 30 janvier 2019

Chalom Rav, Pensez vous qu'il faut enlever l'Iphone pour pouvoir voir le Roi Machia'h ? Bonne soirée KOL TOV...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

"Qui est riche? Celui qui est satisfait de ce qu'il a, dit Rabbi Meir. "

(Chabbat 25b)