Dédier de l'étude de Torah avec MyLeava et Le Rav Ron Chaya / campagne d'urgence

Dédier de l’étude de Torah, est l'un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Chers internautes et amis

Tout au long de l’année, chacun d’entre-nous a plusieurs occasions pour tourner son coeur vers Hachem afin de lui faire une demande particulière.
L'anniversaire du décès d'un très proche, la recherche de son futur Mazal, la réussite d’un enfant, la guérison, l’alya en Israël  ou bien  la parnassa, autant de causes qui nous tiennent à coeur et dont l'on comprend bien que la réussite est avant tout dans les mains d’Hachem.

Des fois, pour être reçue, la prière doit être accompagnée d’un mérite.
Dédier de l’étude de Torah, est un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Comme vous le savez surement, la raison d'être de Leava est de diffuser l'étude de Torah pour les francophones à travers le site myleava.fr et les réseaux sociaux :

  • Plus de 80 nouveaux cours édités chaque mois
  • Plus de 1000 questions personnelles répondues par note vocale chaque mois
  • Plusieurs dizaines de milliers d'abonnés sur tous nos supports (3 Sites internet - FB Twitter Youtube Whatsapp Instagram Newsletter)
  • Une chaîne Youtube avec déjà près de 3 millions de vues depuis janvier 2020
  • Une web-radio 24/24
  • Un service d'étude de Torah en Havrouta visio-conférence individuelle - 200 inscrits
  • Un site de prières partagées "prie pour moi"
  • L'installation de filtres pour appareils numériques
  • et depuis quelques mois un troisième site internet Leava pour vos yeux

 

L'ADN de Leava est "la gratuité de ces services" pour éliminer résolument un des moyens préférés du Yetser Hara pour refroidir un juif dans sa relation avec Hachem.

Le cadre de Leava, c'est une yéchiva au cœur de Jérusalem, qui accueille, chaque année, plusieurs dizaines d'étudiants francophones mais aussi des étudiants mariés (Avrekh) qui se consacrent pleinement à l'étude de la Torah.

De nombreux Rabbanim les encadrent sous la direction du Rav Ron Chaya.

Pourquoi cette campagne ?

Aujourd'hui, Je dois à nouveau vous solliciter pour prendre une part active à nos actions.
Les besoins sont tellement plus importants alors que l'on vit une crise jamais vue à ce jour. 
Et quoi de mieux que de vous proposer un projet gagnant-gagnant pour subventionner l'étude de Torah.
Vous gravez votre dédicace pour l’éternité et vous permettez à d'autres, qui n'ont peut-être pas encore pu le faire , de commencer ou de renforcer leur étude de Torah et de se rapprocher d’Hachem.
Certains reçoivent, parce que d’autres qui étaient receveurs, deviennent à leur tour des donneurs.
C'est le cycle de la vie qui mène notre monde vers la délivrance finale.

A quoi servira l'argent collecté ?

Tout simplement à continuer et augmenter nos actions de rapprochement dans le monde entier.
Plus de dépenses techniques, dépenses marketing et dépenses d'enseignement pour permettre de créer et diffuser plus de cours, répondre à plus de questions, offrir plus de cours particuliers ... diffuser la Torah francophone aux quatre coins du monde.

Vous pouvez devenir nos associés dans ce grand projet à travers plusieurs formules.
Les sommes récoltées seront consacrées à la diffusion de l'étude de Torah, en votre nom et pour votre mérite éternel.
Bien sûr, si vous êtes en France, vous pouvez recevoir un reçu Cerfa qui vous permettra de déduire jusqu'à 66% de votre don. Si vous êtes en Israël, vous pouvez recevoir un reçu fiscal de type 46.

Le mot du Rav

Aidez-nous, aidez Leava, aidez nos frères et sœurs qui n'ont pas eu encore la chance de se rapprocher d’Hachem.
Sans votre soutien, je ne peux rien faire. Vous êtes l'élément clé du succès de notre action.
Le temps presse et nous devons consacrer toutes nos forces et tous nos moyens à la diffusion du nom d’Hachem dans le monde.
Je bénis que vous puissiez multiplier à l’infini ces mitsvot et vos mérites, dans une vie de bonheur, de santé, et de Torah, qu’Hachem vous bénisse, vous et vos proches, avec toutes Ses berakhot dans toutes vos entreprises, qu’Il réalise tous vos souhaits pour le bien, qu'Il permette à ceux qui sont encore à l'étranger de faire leur Alya et qu’Il vous octroie Sa grande proximité, en espérant l’avènement du Machia’h biméra béyaménou, Amen !

Rav Ron Chaya

Rav Ron Chaya
 
 

71

Jours restants

Question de Avraham du Mercredi 07 février 2018

Pourquoi n'y a-t-il pas une décision Rabinique ancienne interdisant la consommation de la figue alors qu'une telle interdiction existe pour le piano à Chabbat ?
,

Chalom Rav.

Je rebondis sur les problèmes liés à la consommation de la figue.

Si :

  1. Les insectes sont à prohiber

  2. La figue est un aliment tellement invérifiable qu'on est quasiment sur, même en faisant attention, qu'on mange des insectes quand on mange une figue (ou en tout cas une grande proportion de juifs non initiés).

Alors la conclusion s'impose d'elle même :

Il ne faut pas en manger !

C'est tout à fait le principe des Pirkei Avot de "faire une haie autour de la Torah".

Par exemple :

  • On ne mange pas la partie basse des bêtes cachères.
    Non pas parce qu'elle est interdite mais parce qu'on n'a pas le droit de consommer le nerf sciatique et que c'est tellement compliqué de le retirer qu'on a interdiction de manger un gigot par exemple.

  • Ou encore, on ne joue pas de piano Chabbat.
    Non pas parce que c'est interdit mais de peur que l'instrument tombe en panne et qu'on en vienne à le réparer.
    Donc on a interdiction de jouer d'un instrument de musique.

C'est ça que je ne comprends pas :
A priori, la probabilité de manger un insecte en consommant une figue semble bien plus grande que celle de voir son piano tomber en panne et de ne pas se retenir de le réparer Chabbat, alors pourquoi il n'y a pas une décision Rabinique ancienne interdisant la consommation de ces fruits tout simplement ?

,

Chalom Avraham,

Comme l’écrit le Ben Ich ‘Haï, les décrets des rabbins ne sont pas uniquement justifiés par les raisons qu’ils évoquent, qui sont souvent superficielles, mais également par des raisons cachées bien plus profondes.
A un point tel que la Guémara Berakhot écrit que celui qui transgresse un interdit dérabannan est passible de mort par le Ciel.
Or, si la raison pour laquelle on ne joue pas du piano pendant Chabbat se limitait seulement au fait d’une crainte qu’il se casse et qu’on en arrive à le réparer, il serait difficile de justifier une sanction aussi sévère pour la transgression de cet interdit.
Il existe donc forcément des raisons beaucoup plus profondes motivant les interdictions dérabannan.

La coutume de ne pas consommer les parties inférieures d’une bête ou les précautions à prendre avant de manger une figue ne sont pas des interdictions dérabannan ; il s’agit simplement de précautions intelligentes que la logique et la raison nous dictent. Pas besoin d’instituer à ce propos un décret dérabannan car il n’existe pas de raison profonde qui sous-tendrait ce décret. D’autant plus qu’il est possible qu’un beau jour, on aura la chance d’obtenir des fruits dépourvus de la moindre bestiole.

Prenons l’exemple de la salade verte.

  • Il y a une trentaine d’années en Israël, il était absolument impossible d’en consommer, de par la profusion de bestioles qu’elle contenait, et si on devait en manger pour le maror à Pessa’h, on n’en consommait que le cœur, mais en aucun cas les feuilles.
    Jusqu’au jour où un certain système pour cultiver les feuilles a été mis au point à Gouch Katif, permettant ainsi d’obtenir des salades vertes sans aucune bestiole.

Donc ne sachant pas ce que le futur nous réserve, il est logique que les Rabanim n’interdisent pas une chose potentiellement permise.
Ils peuvent tout au plus agir comme je l’ai fait, c’est-à-dire prévenir les gens que vu qu’il y a actuellement un grand risque d’enfreindre de graves interdits de la Torah, il ne faut pas autoriser la consommation des figues.
Mais cela ne signifie pas pour autant que la figue en elle-même devient interdite, c’est juste une précaution logique.

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur Pourquoi n'y a-t-il pas une décision Rabinique ancienne

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

David, Lundi 10 février 2020

Chalom Rav J'ai une question : Lors de la plaie des ténèbres, Hachem a tué 4/5 du peuple juif, soit 12 millions de personnes... Comment cela est il possible ?, juste parce qu'ils n'ont pas voulu sortir ? Comment se fait-il que Moché, le défenseur d'Israël n'ait rien fait pour empêcher ça ? Il ne s'est pas trouvé quelqu'un comme Avraham pour négocier et demander a Hachem d’épargner son peuple pour 50 Tsadikim ou 45...

Hélianthème, Mardi 14 janvier 2020

Bonjour à vous Rav, Pour commencer je voudrais vous demander d'excuser toutes les questions qui vont suivre. Je ne suis en rien la pour discréditer la Torah bien au contraire ; je cherche à me prouver qu'elle est la seule et unique vérité. Alors voilà : La véracité du judaïsme se base beaucoup sur le fait que contrairement aux autres, nous avons tous été témoins du don de la Torah et de Moché comme ...

Hellébore, Mercredi 01 janvier 2020

Hanoukka Saméa'h, Voilà durant ces dernières semaines j'essaye de structurer au maximum les preuves pour qu'elles soient claires dans mon esprit, ainsi que le manque de preuves ailleurs, et j'en suis arrivé à un constat, je voudrais votre avis. D'un côté On a un homme qui prétend qu'Hachem lui a parlé et lui a dit ceci ceci cela pourquoi pas, D'un autre On a un homme qui prétend que Hachem lui a dit blabla etc pourquoi pas,...

Sanve, Lundi 16 décembre 2019

Bonjour Rav, Ai-je le droit d’aller au cinéma voir un film sur des voitures (une sorte de documentaire sur les voitures) ou est-ce que c’est quand même interdit ? Merci! Kol Touv....

William, Mardi 10 décembre 2019

Bonjour Rav, Le Machia'h est-il un descendant de Yeshu, le fils de Marie ? Cordialement...

Bleuet, Dimanche 08 décembre 2019

Kvod HaRav, J’ai entendu que garder les cadeaux de ses ex pouvaient bloquer le Mazal. Est ce vrai ? Merci...

Jasmin, Lundi 02 décembre 2019

Boker tov Rav, Vous m'aviez convaincue lors d'un week end séminaire en 1996 de la divinité de la Torah, car comme vous le répétiez si bien "si toute cette Torah vient des hommes et pas de D.. alors moi bonjour Honolulu la plage les cocotiers!!" . Mon gros problème aujourd’hui est que, depuis presque 2 ans mariée, je me retrouve à ne pas pouvoir tomber enceinte car mon ovulation tombe pendant les שבעה נקיים soit bien avant mon ...

Ophrys, Dimanche 01 décembre 2019

Bonjour Rav, Depuis peu, j'ai un trouble visuel qui me gêne énormément. En effet je suis à la Yéchiva, et il devient très pénible de suivre sur la Guémara et autres livres... Je voudrais si cela était peut-être du à mes fautes passées avec mes yeux par hasard ? Auriez-vous des ségoulot pour la guérison et la santé des yeux ? Que puis je faire dans ma avodat Hachem de plus ? De particulier ?...

Pulsatille, Dimanche 10 novembre 2019

Chalom Rav, J'ai envie de faire que du collel ; que répondre aux gens qui me disent fait moitié collel, moitié travail ? Merci d'avance...

Jonc, Dimanche 10 novembre 2019

Chalom Rav J'ai une question pour savoir si fumer était permis ? Je voudrais des sources car mon ami veut arrêter mais à part lui dire que ça nuit à la sante, je sais pas quoi répondre (surtout que le Rav en classe a dit que le Rav Yts'hak Yossef permet 5 à 6 cigarettes par jour), et que même un Rav qui était malade à cause de la cigarette continue tout de même à fumer... Alors, c'est permis ? Et pour la ...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

"Rabbi Yaakov disait : Ce monde n'est que le vestibule du monde futur ; prépare-toi dans le vestibule, pour que tu puisses entrer dans l'intérieur du palais."

(Pirké Avot 4,16)