Dédier de l'étude de Torah avec MyLeava et Le Rav Ron Chaya / campagne d'urgence

Dédier de l’étude de Torah, est l'un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Chers internautes et amis

Tout au long de l’année, chacun d’entre-nous a plusieurs occasions pour tourner son coeur vers Hachem afin de lui faire une demande particulière.
L'anniversaire du décès d'un très proche, la recherche de son futur Mazal, la réussite d’un enfant, la guérison, l’alya en Israël  ou bien  la parnassa, autant de causes qui nous tiennent à coeur et dont l'on comprend bien que la réussite est avant tout dans les mains d’Hachem.

Des fois, pour être reçue, la prière doit être accompagnée d’un mérite.
Dédier de l’étude de Torah, est un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Comme vous le savez surement, la raison d'être de Leava est de diffuser l'étude de Torah pour les francophones à travers le site myleava.fr et les réseaux sociaux :

  • Plus de 80 nouveaux cours édités chaque mois
  • Plus de 1000 questions personnelles répondues par note vocale chaque mois
  • Plusieurs dizaines de milliers d'abonnés sur tous nos supports (3 Sites internet - FB Twitter Youtube Whatsapp Instagram Newsletter)
  • Une chaîne Youtube avec déjà près de 3 millions de vues depuis janvier 2020
  • Une web-radio 24/24
  • Un service d'étude de Torah en Havrouta visio-conférence individuelle - 200 inscrits
  • Un site de prières partagées "prie pour moi"
  • L'installation de filtres pour appareils numériques
  • et depuis quelques mois un troisième site internet Leava pour vos yeux

 

L'ADN de Leava est "la gratuité de ces services" pour éliminer résolument un des moyens préférés du Yetser Hara pour refroidir un juif dans sa relation avec Hachem.

Le cadre de Leava, c'est une yéchiva au cœur de Jérusalem, qui accueille, chaque année, plusieurs dizaines d'étudiants francophones mais aussi des étudiants mariés (Avrekh) qui se consacrent pleinement à l'étude de la Torah.

De nombreux Rabbanim les encadrent sous la direction du Rav Ron Chaya.

Pourquoi cette campagne ?

Aujourd'hui, Je dois à nouveau vous solliciter pour prendre une part active à nos actions.
Les besoins sont tellement plus importants alors que l'on vit une crise jamais vue à ce jour. 
Et quoi de mieux que de vous proposer un projet gagnant-gagnant pour subventionner l'étude de Torah.
Vous gravez votre dédicace pour l’éternité et vous permettez à d'autres, qui n'ont peut-être pas encore pu le faire , de commencer ou de renforcer leur étude de Torah et de se rapprocher d’Hachem.
Certains reçoivent, parce que d’autres qui étaient receveurs, deviennent à leur tour des donneurs.
C'est le cycle de la vie qui mène notre monde vers la délivrance finale.

A quoi servira l'argent collecté ?

Tout simplement à continuer et augmenter nos actions de rapprochement dans le monde entier.
Plus de dépenses techniques, dépenses marketing et dépenses d'enseignement pour permettre de créer et diffuser plus de cours, répondre à plus de questions, offrir plus de cours particuliers ... diffuser la Torah francophone aux quatre coins du monde.

Vous pouvez devenir nos associés dans ce grand projet à travers plusieurs formules.
Les sommes récoltées seront consacrées à la diffusion de l'étude de Torah, en votre nom et pour votre mérite éternel.
Bien sûr, si vous êtes en France, vous pouvez recevoir un reçu Cerfa qui vous permettra de déduire jusqu'à 66% de votre don. Si vous êtes en Israël, vous pouvez recevoir un reçu fiscal de type 46.

Le mot du Rav

Aidez-nous, aidez Leava, aidez nos frères et sœurs qui n'ont pas eu encore la chance de se rapprocher d’Hachem.
Sans votre soutien, je ne peux rien faire. Vous êtes l'élément clé du succès de notre action.
Le temps presse et nous devons consacrer toutes nos forces et tous nos moyens à la diffusion du nom d’Hachem dans le monde.
Je bénis que vous puissiez multiplier à l’infini ces mitsvot et vos mérites, dans une vie de bonheur, de santé, et de Torah, qu’Hachem vous bénisse, vous et vos proches, avec toutes Ses berakhot dans toutes vos entreprises, qu’Il réalise tous vos souhaits pour le bien, qu'Il permette à ceux qui sont encore à l'étranger de faire leur Alya et qu’Il vous octroie Sa grande proximité, en espérant l’avènement du Machia’h biméra béyaménou, Amen !

Rav Ron Chaya

Rav Ron Chaya
 
 

34

Jours restants

Question de Carole du Dimanche 12 février 2012

Comment équilibrer la balance entre bonnes et mauvaises actions ? Un ibour néchama, bien-sûr !
,

Chalom Rav,

Dans votre dernier cours vous dites que la seule façon d'équilibrer la balance entre entre nos bonnes actions et nos mauvaises actions, c'est de recevoir une âme ou partie d’âme supplémentaire qui va augmenter notre capacité à faire des mitsvot.

Si une personne fait téchouva, c'est aussi une façon de faire pencher la balance vers le bien étant donné que les péchés sont annulés voire transformés en mérite ?
On devrait donc pouvoir s'en sortir ...

J'ai une question complètement différente.

Est il possible qu'une prière faite avec force et ayant été exaucée, permette qu'à chaque fois qu'on se retrouve dans cette même situation , être exaucée systématiquement ?
Comme si elle avait une validité permanente.

Merci.

,

Chalom Carole,

Voici les réponses à tes questions :

  1. Tu n'as pas compris ce que j'ai dit dans le cours, je parlais au niveau général.

    Vu qu'Hachem a créé le libre-arbitre sur Terre, et que pour qu'il y ait un libre-arbitre, il faut que les personnes aient autant de chances de suivre le bien comme le mal, sur une population entière, on aura à peu près ce pourcentage :
    50% des personnes iront dans le bien et 50% iront dans le mal.

    Dès lors, comment peut-on arriver à ce que tout le monde, pour finir, réalise ce qu'il a à faire sur terre, c'est-à-dire qu'il fasse son tikoun et arrive au bien ?
    Cela est impossible s'il n'y a pas la notion d'ibour néchama dont je parle dans le cours intitulé « Capital garanti ».
    Mais il est vrai qu'au niveau particulier, chacun à le libre-arbitre de faire téchouva et d'accéder au bien, sans aucun doute.

  2. Cela est possible, tout dépend de la force de la prière qu'on a fait et dans quelle mesure Hachem accepte que notre prière ait un effet permanent.

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur Comment équilibrer la balance entre bonnes et mauvaises

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Mike, Jeudi 01 novembre 2018

Chalom, Peut-on écouter de la musique en étudiant la Torah ? Qu'est-ce qui est considéré comme "étude de la Torah" ? Est-ce que lire un commentaire de Rashi ou du Rabbi, par exemple, sont considérés comme "étudier la Torah" ? Est-ce que lire des livres comme par exemple "le guide des égarés" du Rambam est considéré comme étudier la Torah ? Que pensez-vous d'avoir "Le Hitat en microfilm" Ils disent ...

Oeneis melissa, Jeudi 01 novembre 2018

Chalom, J'ai un ami qui croit en tout, mais il ne fait pas Chabbat (30% de son chiffre d'affaire en moins, il n'est pas prêt à ça...). Avez-vous une idée pour l'en convaincre ? Cordialement,...

Carcharodus lavatherae, Mercredi 31 octobre 2018

Bonjour Rav, L'attaque à la synagogue de Pittsburgh, puis celle au couteau d'un jeune homme à Vincennes m'ont interpellé... Je ne comprends pas comment c'est possible de se faire attaquer quand on est dans une synagogue, en train de prier Hachem. Je ne comprends pas comment une joie (ils fêtaient une brit mila) peut se transformer une tristesse. Pourquoi Hachem a-t-Il laissez faire ça ? C'est pourtant une mitsva d'être joyeux, alors pourquoi nous ...

Noctua interjecta, Mardi 30 octobre 2018

Chavoua tov Rav, Après ce qui c'est passer aux Etat-Unis, que doit-on faire en France ? Sommes-nous  plus en danger ? Merci...

Erebia rondoui, Dimanche 28 octobre 2018

Chalom Rav, J'ai eu du zéra lévatala la nuit de Hochana Rabba lorsque je me suis allonge pour me reposer avant d'aller à la veillé... Que faut-il faire pour réparer ? J'ai été au mikvé le lendemain, et j'ai aussi fait le Tikoun Haklali... Merci par avance !...

Euphydryas desfontainii, Jeudi 25 octobre 2018

Bonjour Rav, J’aimerais beaucoup être religieuse et aller vers la bonne voie, cependant j’hésite entre l’islam et le judaïsme, sachant que je suis juive de base. Je sais pas vers quelle route me tourner, et c’est difficile. Je suis perturbé car ces deux religions se ressemblent beaucoup, et je me dis que si jetais musulmane de base j’y croirais,... Au final, c’est très dur et j’aimerais bien que vous m’aidiez ...

Agriades pyrenaic, Mercredi 24 octobre 2018

Bonsoir Rav , J'ai fait téchouva il y a maintenant 4 ans , la tsniout , la cacherout , la tfila .. ne me posent aucun soucis, mais le Chabbat, comme suis seule à le faire chez moi (hormis quand je suis invitée chez des amies), je reste toute seule le soir dans ma chambre après manger et j'ai des angoisses ; je me sens coupé du monde, je me sens très seule, je me sens oppressée par le silence  et j'ai un besoin de me changer les ...

Misis tingitan, Mercredi 24 octobre 2018

Chalom Merci pour vos réponses. Vous m'avez répondu, sur le fait de jurer par "inadvertance" (par langage) : Même si on dit l’expression “je te jure” ou “j’ai juré” sans l’intention de jurer mais par habitude, c’est tout de même considéré comme un serment et ce sera absolument interdit et grave. Je sais que beaucoup de jeunes juifs le disent toutes les 2 minutes, mais cela n'enlève rien ...

Misis tingitan, Jeudi 18 octobre 2018

Chalom, Je suis un jeune juif qui en ce moment fait une démarche de téchouva. Je voudrais savoir deux choses : Pour toutes les fautes que j'ai commises, notamment celles passibles de karèt, que dois-je faire ? Dois-je les expier d'une certaine façon, ou cette démarche de téchouva suffit à tout expier ? (les péchés faits après 13 ans bien sûr) Si on dit souvent l'expression "je te jure" ou "j'ai juré" sans ...

Jérémie, Vendredi 12 octobre 2018

Chalom Rav, J'aimerais savoir comment obtenir le pardon d'HACHEM car, il y a de cela plusieurs années, je maltraitai un chien... Merci...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Accueille toute personne avec un visage aimable" הוי מקבל את כל האדם בסבר פנים יפות" "

(Pirke Avoth 1-15)