Réduction fiscale avant le 31 décembre 2019

Soutenir les actions du Rav Ron Chaya, acquérir un mérite éternel et profiter d’une grande déduction pour les impôts avant le 31 décembre* :

  • Plus de 80 nouveaux cours diffusés chaque mois

  • Plus de 1000 questions personnelles répondues chaque mois

  • plusieurs dizaines de milliers d’abonnés sur tous nos supports

⇒  Tout cela grâce à vous ! Aidez-nous à développer cette diffusion

* Reçu cerfa français pour défiscaliser jusqu'à 66% ou  Seif 56 israélien 


22

Jours restants

Question de Elisa du Dimanche 03 février 2013

Comment me connecter véritablement et sincèrement à Hachem ?
,

Chalom Rav Chaya,
Tout d'abord , je voudrais vous remercier du temps que vous donnez,et de la patience que vous avez pour répondre aux nombreuses questions des internautes.

Mes questions sont les suivantes :

  1. Voilà, j'ai amorcé une Téchouva depuis quelques temps, mais j'ai du mal avec certaines choses :

    • Comment me connecter véritablement et sincèrement à Hachem lorsque je prie ?

  2. J'ai du mal également à faire les bénédictions sur les aliments,la plupart du temps par oubli, ou peut être par difficulté à être connectée à mon Créateur.
      • Comment y remédier ?

  3. Quand vous parlez de Téchouva, que voulez vous dire exactement ?

  4. Quelles sont également les Mitsvot que les femmes doivent impérativement faire ?

Je vous remercie par avance pour vos réponses qui me pousseront si D... Veut à me renforcer toujours plus.
Qu' Hachem vous bénisse, ainsi que tous les vôtres.

,

Chalom Elisa,
D'abord que D.ieu t'aide à monter encore et encore dans la téchouva.

Voici les réponses à tes questions :

  1. En ce qui concerne la connexion véritable et sincère avec Hachem lors de la prière, il y a deux problèmes :

    1. Le premier est :

      • Est-ce que nous sommes vraiment branchés avec Hachem ?,
      • Sommes-nous amoureux de Lui ?
      • Sentons-nous Sa présence et tout le bien qu'Il nous fait ?

        • Pour arriver à ce niveau, il est clair qu'il faut un travail quotidien de moussar et de lecture sur la notion d'amour d'Hachem.

        • Il faudrait aussi y penser souvent durant la journée, ainsi peu à peu on développe une relation amoureuse avec Hachem.

          • Une fois ce niveau acquis, il y a le problème que nous sommes happés par la vie courante et lorsque nous rentrons directement dans la prière, bien qu'on soit amoureux d'Hachem, nous ne vivons pas intensément cet amour car les inquiétudes de la vie courante nous le font l'oublier.

          • C'est un peu comme avec notre femme, il y a des moments de grand amour, mais durant la journée, nous sommes occupés à autre chose, et bien que nous la voyons, nous n'avons pas forcément le cœur qui bondit comme cela pourrait avoir lieu dans des moments plus adéquats.

      • Comment faire pour nous mettre en phase avec D.ieu au moment de la prière ?

        • Le mieux est de prendre quelques minutes avant la prière et de penser à Hachem,
        • Lire des livres du type dont j'ai parlé un peu plus haut,
        • éventuellement voir aussi des cours sur internet sur l'amour de D.ieu,
          • j'en ai quelques uns sur ce sujet.
    2. Deuxième problème :

      • Même une fois que nous sommes amoureux de D.ieu, il reste le problème de concentration.
        • Au bout d'un moment, notre pensée vague de sujets à d'autres, alors que notre bouche continue à réciter les mots de la prière.

      • Il y a deux méthodes possibles pour y remédier :

        1. Soit dire la prière très lentement en pensant chaque mot, mais cela exige un grand travail ;

        2. Soit utiliser une méthode que je pense plus facile :

          • S'arrêter entre chaque berakha de la ‘amida,
          • respirer en pensant au niveau général du sujet traité de la berakha que nous nous préparons à dire,
          • puis prendre son souffle
          • et dire très rapidement toute la berakha sans respirer,

          • s'arrêter de nouveau,
          • prendre son souffle,
          • penser au sujet général qu'on va traiter dans la prochaine berakha
          • et de nouveau la dire rapidement sans respirer,

          • ainsi de suite.
          • Ainsi conseille le rav ‘Hida au nom des vieux tsadikim de la terre d'Israël.

  2. A propos des berakhot :

    • D'abord il faut s'habituer à dire les berakhot très lentement, avec beaucoup d'intensité.

      • Si tu vois que malgré tout tu continues à oublier de les faire, fixe-toi une petite amende, pas grande, chaque fois que tu oublieras de faire la berakha avant de manger.

        • Tu donneras l'argent de l'amende à la tsédaka et au bout d'un moment tu t'en rappelleras toujours.

  3. Quand je parle de téchouva, je parle de deux choses :

    1. Soit un engagement général de rapprochement de la personne vers la Torah ;

    2. Soit plus particulièrement faire téchouva sur un certain péché, c'est-à-dire faire trois opérations :

      1. Se mettre debout et dire à Hachem qu'on a péché en citant le péché qu'on a fait,

      2. Dire à Hachem qu'on le regrette, en regrettant vraiment,

      3. Dire à Hachem, en le pensant sincèrement, qu'on ne refera plus ce péché.

  4. Les mitsvot que les femmes doivent impérativement faire sont d'abord ne pas transgresser les interdits qui les concerne tout comme les hommes, de façon égale.

    • On rajoutera principalement la tsniout, le lachon hara, la jalousie.

      • Elle devra faire un travail de midot, comme l'homme aussi, en lisant des livres de moussar, en changeant ses mauvais traits de caractères.

    • Au niveau des mitsvot positives, prier, étudier les parties de la Torah qui les concerne,
      • c'est-à-dire tout sauf la Guémara,

    • faire beaucoup de hessed,
    • hafrachathala si possible,
    • l'allumage des bougies de Chabbat,

    • et le plus important parmi tout :

      • L'éducation de ses enfants,
        • sans nerfs,
        • avec bonté,
        • don de soi,

        • éducation faite pour le bien des enfants,
          • et pas pour le quand dira-t-on social.

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur Comment me connecter véritablement et sincèrement à

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Samuel, Mercredi 13 novembre 2019

Chalom, D'apres ce que j'ai compris le fait de jeûner permet de faire un grand tikoun ; est-ce que le fait de jeûner seulement sur la nourriture est une alternative possible (donc seulement boire de l'eau disons), ou cela n'a aucun effet, comme si l'on n'avait pas jeûner ? De plus , si je jeûne , dois-je préciser pourquoi je jeune par une phrase ou même en ne disant rien le tikoun se fera seul ? Merci pour tout ....

Lamier, Vendredi 27 septembre 2019

Bonjours Rav Chaya, J'ai l'habitude de jeûner tous les jours de asseret yemei techouva (exception le jour avant kippour). Pour le vendredi, dois-je jeûner jusqu'au kiddouch ? Je viens de loue un nouvel appartement ; dois-je faire 'hannoukat bayit ? Si oui quel est le minimum d'homme requis ? Merci...

Polygale, Mardi 17 septembre 2019

Kvod Harav, J'ai plusieurs chéélot : A partir de quel âge puis-je amener mon fils à la choul ? Quelles téfilots prioriser ? Comment l'occuper ? Mon jeune fils a certaines fois un comportement effronté, il n'accepte pas la réprimande et répond mal certaines fois. C'est un enfant plutôt précoce qui analyse, comprend et retiens les choses rapidement Baroukh Hachem. Comment gérer ces conflits et arriver à ...

Phacélie, Lundi 12 août 2019

Bonjour Rav, Je me suis toujours posée des questions de base de Emouna, à savoir : Hachem a créé le monde, mais d'ou vient-Il ? Les Rabanims sont en général de bons orateurs, mais d'ou sait-on qu'ils ont raison ? Si un prêtre ou un imam nous parlait, qui aurait en fait plus raison...? Merci d'avance du 'hizouk que vous allez me donner. Kol touv !...

Epiaire, Lundi 05 août 2019

​Bonjour Rav, J'ai grandi dans une famille très religieuse, Yéchiva, mais j'ai eu un relâchement... et j'ai fais téchouva en me mariant. Je suis marié depuis plusieurs année, mais j'ai toujours cet énorme yetser hara par rapport aux femmes (Baroukh Hachem j'ai cessé chi'hvat zera). Je n'arrive pas DU TOUT à garder mes yeux, mais en plus je cherche le contact avec les femmes que je fixe (il m'arrive aussi d'engager la discussion et ...

Scorsonère, Dimanche 04 août 2019

Chalom Rav Ron Chaya, J'espère que vous allez bien. Je me demandais... Comment réagir lorsqu'on surprend une personne parler en mal dans notre dos ? A-t-on le droit de prendre ses distances, de cesser de lui parler ou devons malgré tout faire l'effort de lui pardonner ? Sachant que ces paroles ont fait très mal et qu'une confrontation est très difficile émotivement... Aussi, comment un juif peut il se défaire d'un amour qu'il ...

Buglose, Dimanche 28 juillet 2019

Chalon rav, Il y a quelques semaines j'ai du prier un Chabbat dans une petite synagogue où seulement 10 juifs étaient présents. Sur ces dix juifs, 4 transgressaient Chabbat publiquement (consultation du téléphone, etc). Dans le doute, je n'ai pas répondu au Barekhou, ni au qaddish, ni à la qedoucha. Ai je bien fait, ou faut il considérer en premier lieu l'Amour pour Israël ? Le vin n'était pas mevoushal, suis je tout de...

Pulsatille, Jeudi 18 juillet 2019

Chalom Rav,  Je suis sur le point de racheter un magasin d’optique. Le prix a été basé sur le chiffre d’affaire existant (le propriétaire étant non juif le magasin est ouvert Chabbat). Je compte ne pas être ouvert Chabbat (j’ai fait téchouva il y a un an et suis chomer Chabbat depuis). D’après mes « calcul rationnel » en travaillant de la même façon sans les Chabbat il ...

Jérémie, Dimanche 07 juillet 2019

Chalom Rav, Beaucoup de vos cours relatent la force de la téchouva, du niveau du baal téchouva qui surpasse même le Tsadik et le 'Hassid. Vous parlez même de la force immense que Hachem donne au Baal téchouva pour le pousser à grandir. Il me semble que tout cela est vrai pour les personnes qui viennent de très loin dans Torah et Mitsvot. Pour les personnes qui étaient éduquées dans le péché dès leur ...

Pulsatille, Mercredi 26 juin 2019

Chalom Rav, La dernière fois je disais le Kaddich (personne d'autre le disait à part moi dans la synagogue), deux personnes derrière moi parlaient... Je me suis arrêté en plein Kaddich, je les ai fixé devant tout le monde (pour qu'ils comprennent qu'ils me dérangent), et ce à deux reprises. Puis une des deux personnes est venue me voir en disant que ce que j'avais fait, c'était de la "Halbanat panim barabim", humiliation en public. ...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg
/files/img/Blog/que-nous-reserve-le-daech-les-jours-a-venir.jpg
/files/img/2016/GEOPO1.png

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Les sottises ressemblent par contre à un sac de jute, facile à tisser et dur à déchirer""

(Avoth de Rabbi Nathan 31)