Kaparot de Yom Kippour 2020 - 5781

Chers amis,

La tradition est de remettre la valeur*  d'un poulet à la tsédaka, spécialement à des institutions de Torah.

Selon le « Ari Zal », maître de la Kabbale,  donner l'argent des Kapparot contribue à une année pleine de réussite matérielle et spirituelle ainsi qu'à une bonne santé.

L'impact positif que peut avoir cette petite tsédaka est certainement considérable dans ce monde et dans le monde à venir.

En versant vos Kapparot à Leava, vous contribuez à la diffusion de la Torah dans le monde entier et bénéficiez d'un bouclier extraordinaire, notamment dans cette période de pandémie du Coronavirus.

Rav Ron Chaya

* Le montant unitaire  d'une kappara (une par membre de la famille) est de 18€ - valeur numérique du mot "Vie" -

Date limite : Dimanche 27 septembre 2020 à 18h00

Reçu Cerfa délivré.

Cliquez sur le bouton en fonction du nombre de personnes de votre famille

1 personne    2 personnes

3 personnes    4 personnes

5 personnes    6 personnes 


Au delà de 6 personnes

** Don par paiement sécurisé

 

Pour les versements en France, reçu Cerfa délivré.

Pour les versements par virement en Israël, reçu 46 délivré

 

 


Moins de 1

jour restant

Question de Elisa du Dimanche 03 février 2013

Comment me connecter véritablement et sincèrement à Hachem ?
,

Chalom Rav Chaya,
Tout d'abord , je voudrais vous remercier du temps que vous donnez,et de la patience que vous avez pour répondre aux nombreuses questions des internautes.

Mes questions sont les suivantes :

  1. Voilà, j'ai amorcé une Téchouva depuis quelques temps, mais j'ai du mal avec certaines choses :

    • Comment me connecter véritablement et sincèrement à Hachem lorsque je prie ?

  2. J'ai du mal également à faire les bénédictions sur les aliments,la plupart du temps par oubli, ou peut être par difficulté à être connectée à mon Créateur.
      • Comment y remédier ?

  3. Quand vous parlez de Téchouva, que voulez vous dire exactement ?

  4. Quelles sont également les Mitsvot que les femmes doivent impérativement faire ?

Je vous remercie par avance pour vos réponses qui me pousseront si D... Veut à me renforcer toujours plus.
Qu' Hachem vous bénisse, ainsi que tous les vôtres.

,

Chalom Elisa,
D'abord que D.ieu t'aide à monter encore et encore dans la téchouva.

Voici les réponses à tes questions :

  1. En ce qui concerne la connexion véritable et sincère avec Hachem lors de la prière, il y a deux problèmes :

    1. Le premier est :

      • Est-ce que nous sommes vraiment branchés avec Hachem ?,
      • Sommes-nous amoureux de Lui ?
      • Sentons-nous Sa présence et tout le bien qu'Il nous fait ?

        • Pour arriver à ce niveau, il est clair qu'il faut un travail quotidien de moussar et de lecture sur la notion d'amour d'Hachem.

        • Il faudrait aussi y penser souvent durant la journée, ainsi peu à peu on développe une relation amoureuse avec Hachem.

          • Une fois ce niveau acquis, il y a le problème que nous sommes happés par la vie courante et lorsque nous rentrons directement dans la prière, bien qu'on soit amoureux d'Hachem, nous ne vivons pas intensément cet amour car les inquiétudes de la vie courante nous le font l'oublier.

          • C'est un peu comme avec notre femme, il y a des moments de grand amour, mais durant la journée, nous sommes occupés à autre chose, et bien que nous la voyons, nous n'avons pas forcément le cœur qui bondit comme cela pourrait avoir lieu dans des moments plus adéquats.

      • Comment faire pour nous mettre en phase avec D.ieu au moment de la prière ?

        • Le mieux est de prendre quelques minutes avant la prière et de penser à Hachem,
        • Lire des livres du type dont j'ai parlé un peu plus haut,
        • éventuellement voir aussi des cours sur internet sur l'amour de D.ieu,
          • j'en ai quelques uns sur ce sujet.
    2. Deuxième problème :

      • Même une fois que nous sommes amoureux de D.ieu, il reste le problème de concentration.
        • Au bout d'un moment, notre pensée vague de sujets à d'autres, alors que notre bouche continue à réciter les mots de la prière.

      • Il y a deux méthodes possibles pour y remédier :

        1. Soit dire la prière très lentement en pensant chaque mot, mais cela exige un grand travail ;

        2. Soit utiliser une méthode que je pense plus facile :

          • S'arrêter entre chaque berakha de la ‘amida,
          • respirer en pensant au niveau général du sujet traité de la berakha que nous nous préparons à dire,
          • puis prendre son souffle
          • et dire très rapidement toute la berakha sans respirer,

          • s'arrêter de nouveau,
          • prendre son souffle,
          • penser au sujet général qu'on va traiter dans la prochaine berakha
          • et de nouveau la dire rapidement sans respirer,

          • ainsi de suite.
          • Ainsi conseille le rav ‘Hida au nom des vieux tsadikim de la terre d'Israël.

  2. A propos des berakhot :

    • D'abord il faut s'habituer à dire les berakhot très lentement, avec beaucoup d'intensité.

      • Si tu vois que malgré tout tu continues à oublier de les faire, fixe-toi une petite amende, pas grande, chaque fois que tu oublieras de faire la berakha avant de manger.

        • Tu donneras l'argent de l'amende à la tsédaka et au bout d'un moment tu t'en rappelleras toujours.

  3. Quand je parle de téchouva, je parle de deux choses :

    1. Soit un engagement général de rapprochement de la personne vers la Torah ;

    2. Soit plus particulièrement faire téchouva sur un certain péché, c'est-à-dire faire trois opérations :

      1. Se mettre debout et dire à Hachem qu'on a péché en citant le péché qu'on a fait,

      2. Dire à Hachem qu'on le regrette, en regrettant vraiment,

      3. Dire à Hachem, en le pensant sincèrement, qu'on ne refera plus ce péché.

  4. Les mitsvot que les femmes doivent impérativement faire sont d'abord ne pas transgresser les interdits qui les concerne tout comme les hommes, de façon égale.

    • On rajoutera principalement la tsniout, le lachon hara, la jalousie.

      • Elle devra faire un travail de midot, comme l'homme aussi, en lisant des livres de moussar, en changeant ses mauvais traits de caractères.

    • Au niveau des mitsvot positives, prier, étudier les parties de la Torah qui les concerne,
      • c'est-à-dire tout sauf la Guémara,

    • faire beaucoup de hessed,
    • hafrachathala si possible,
    • l'allumage des bougies de Chabbat,

    • et le plus important parmi tout :

      • L'éducation de ses enfants,
        • sans nerfs,
        • avec bonté,
        • don de soi,

        • éducation faite pour le bien des enfants,
          • et pas pour le quand dira-t-on social.

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur Comment me connecter véritablement et sincèrement à

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Alapanim, Jeudi 29 mars 2018

Bonjour Rav, Que répondre à un juif qui dit : Qu'il n'y a pas besoin de faire les mitsvot pour être quelqu’un de bien ? Qu'il est juif dans le cœur, alors pourquoi l'exprimer à travers des actions ? Merci...

Coenonympha elbana, Mardi 27 mars 2018

Bonjour Rav, Un Baal techouva peut-il avoir des rechutes sur ses fautes passés sur une durée plus ou moins espacée ? Es ce tout de meme précieux au yeux de Hachem? 'Hag samea'h...

Colias crocea, Mardi 27 mars 2018

Kvod haRav, La Reine Esther était mariée avec le Roi Assuérus. Était-ce un mariage mixte ? Comment est-ce possible que d''un mariage mixte puisse sortir le bien de tout Israël qui a été sauvé? Ont-il eu une descendance ? Je vois souvent pendant la tefilah des hommes qui présentent leur mains à plats vers le Ciel. A quels moments est-ce conseillé de le faire et quel est la force de cela ? Quand est il possible ...

Phalène du marronnier, Mardi 27 mars 2018

Chalom Rav, Comment lutter contre le découragement dans la Avodat Hachem ? C'est compliqué parfois... Certes, les épreuves sont présentes pour nous faire grandir mais ils arrivent qu'elles font parfois mal... Je veux me battre contre les sentiments d'abandon, par amour envers Hachem. Merci de m'aider....

Naomi, Lundi 26 mars 2018

Bonjour Rav, Vous n'imaginez pas à quel point votre cours sur la confiance en soi m'a ouvert les yeux. J'ai immédiatement commencer à écrire tout ce que je ressentais envers Hachem, j'avais décidé de m'ouvrir à lui. Je vous remercie du plus profond de mon coeur. On m'a dit un jour que nous devons mettre nos dons au service d'Hachem. Je L'aime plus que tout, mais j'ai encore du mal à parler et beaucoup beaucoup de faciliter à ...

Jacob, Dimanche 25 mars 2018

Bonjour Rav, Je viens d'une famille laïque et je n'ai aucune expérience avec la religion mais depuis un moment je m'y intéresse fortement. J'ai bientôt fini la lecture du 'Houmach commenté et j'aimerai commencer l'étude du Talmud. Cependant, je me demandais si il était nécessaire d'avoir étudié le Tanakh dans son ensemble (Neviim, Ketouvim...) avant de commencer le Talmud. Je précise que je me situe dans une zone ...

Glaucopsyche lygdamus, Jeudi 22 mars 2018

Chavouatov ! J'ai fait tomber mes tefilins sans boîtier par terre... Dois-je jeûner ? Si oui à partir de quand et jusqu'à quand ? Toda raba...

Pseudochazara mamurra, Jeudi 22 mars 2018

Bonjour Rav, Est-ce que la Torah parle d'un moment où une personne passe du "non-religion" à celui qui étudie et prie tout le temps ? Y a-t-il une sorte tilt ou moment où la personne se dit "Je vais devenir religieux" ? Merci...

Azuré de l'androsace, Mardi 20 mars 2018

Bonsoir Rav, Voila depuis quelque jours, je souhaite devenir chomeret neguia... Mais voila que je prend des cours particuliers pour mon bac en Israël et par inadvertance j'ai remarqué que mon prof me touchait la main sans faire exprès, à plusieurs reprises, pour me prendre le stylo de la main, ou la calculette, ou pour prendre mon cahier.... Donc j'aurais voulu savoir ci cela était une avéra ou non étant donnée que ce n'est pas fait ...

Boloria selene, Mardi 13 mars 2018

Bonjour Rav, Je n'arrive pas à être Chomer Negia avec mes tantes/cousines ; je n'ose pas leur dire de peur de manquer de respect ou d'affaiblir mes relations familiales avec elles. Ce qui est bien entendu très grave vu que même Lavan n'approchait pas sa propre fille lorsque qu'elle était Nidda. Que faire?...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

"“L’homme doit se dire : le monde a été créé pour moi." "

(Traité Sanhedrin 37a)