Dédier de l'étude de Torah avec MyLeava et Le Rav Ron Chaya / campagne d'urgence

Dédier de l’étude de Torah, est l'un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Chers internautes et amis

Tout au long de l’année, chacun d’entre-nous a plusieurs occasions pour tourner son coeur vers Hachem afin de lui faire une demande particulière.
L'anniversaire du décès d'un très proche, la recherche de son futur Mazal, la réussite d’un enfant, la guérison, l’alya en Israël  ou bien  la parnassa, autant de causes qui nous tiennent à coeur et dont l'on comprend bien que la réussite est avant tout dans les mains d’Hachem.

Des fois, pour être reçue, la prière doit être accompagnée d’un mérite.
Dédier de l’étude de Torah, est un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Comme vous le savez surement, la raison d'être de Leava est de diffuser l'étude de Torah pour les francophones à travers le site myleava.fr et les réseaux sociaux :

  • Plus de 80 nouveaux cours édités chaque mois
  • Plus de 1000 questions personnelles répondues par note vocale chaque mois
  • Plusieurs dizaines de milliers d'abonnés sur tous nos supports (3 Sites internet - FB Twitter Youtube Whatsapp Instagram Newsletter)
  • Une chaîne Youtube avec déjà près de 3 millions de vues depuis janvier 2020
  • Une web-radio 24/24
  • Un service d'étude de Torah en Havrouta visio-conférence individuelle - 200 inscrits
  • Un site de prières partagées "prie pour moi"
  • L'installation de filtres pour appareils numériques
  • et depuis quelques mois un troisième site internet Leava pour vos yeux

 

L'ADN de Leava est "la gratuité de ces services" pour éliminer résolument un des moyens préférés du Yetser Hara pour refroidir un juif dans sa relation avec Hachem.

Le cadre de Leava, c'est une yéchiva au cœur de Jérusalem, qui accueille, chaque année, plusieurs dizaines d'étudiants francophones mais aussi des étudiants mariés (Avrekh) qui se consacrent pleinement à l'étude de la Torah.

De nombreux Rabbanim les encadrent sous la direction du Rav Ron Chaya.

Pourquoi cette campagne ?

Aujourd'hui, Je dois à nouveau vous solliciter pour prendre une part active à nos actions.
Les besoins sont tellement plus importants alors que l'on vit une crise jamais vue à ce jour. 
Et quoi de mieux que de vous proposer un projet gagnant-gagnant pour subventionner l'étude de Torah.
Vous gravez votre dédicace pour l’éternité et vous permettez à d'autres, qui n'ont peut-être pas encore pu le faire , de commencer ou de renforcer leur étude de Torah et de se rapprocher d’Hachem.
Certains reçoivent, parce que d’autres qui étaient receveurs, deviennent à leur tour des donneurs.
C'est le cycle de la vie qui mène notre monde vers la délivrance finale.

A quoi servira l'argent collecté ?

Tout simplement à continuer et augmenter nos actions de rapprochement dans le monde entier.
Plus de dépenses techniques, dépenses marketing et dépenses d'enseignement pour permettre de créer et diffuser plus de cours, répondre à plus de questions, offrir plus de cours particuliers ... diffuser la Torah francophone aux quatre coins du monde.

Vous pouvez devenir nos associés dans ce grand projet à travers plusieurs formules.
Les sommes récoltées seront consacrées à la diffusion de l'étude de Torah, en votre nom et pour votre mérite éternel.
Bien sûr, si vous êtes en France, vous pouvez recevoir un reçu Cerfa qui vous permettra de déduire jusqu'à 66% de votre don. Si vous êtes en Israël, vous pouvez recevoir un reçu fiscal de type 46.

Le mot du Rav

Aidez-nous, aidez Leava, aidez nos frères et sœurs qui n'ont pas eu encore la chance de se rapprocher d’Hachem.
Sans votre soutien, je ne peux rien faire. Vous êtes l'élément clé du succès de notre action.
Le temps presse et nous devons consacrer toutes nos forces et tous nos moyens à la diffusion du nom d’Hachem dans le monde.
Je bénis que vous puissiez multiplier à l’infini ces mitsvot et vos mérites, dans une vie de bonheur, de santé, et de Torah, qu’Hachem vous bénisse, vous et vos proches, avec toutes Ses berakhot dans toutes vos entreprises, qu’Il réalise tous vos souhaits pour le bien, qu'Il permette à ceux qui sont encore à l'étranger de faire leur Alya et qu’Il vous octroie Sa grande proximité, en espérant l’avènement du Machia’h biméra béyaménou, Amen !

Rav Ron Chaya

Rav Ron Chaya
 
 

19

Jours restants

Question de Elisa du Dimanche 03 février 2013

Comment me connecter véritablement et sincèrement à Hachem ?
,

Chalom Rav Chaya,
Tout d'abord , je voudrais vous remercier du temps que vous donnez,et de la patience que vous avez pour répondre aux nombreuses questions des internautes.

Mes questions sont les suivantes :

  1. Voilà, j'ai amorcé une Téchouva depuis quelques temps, mais j'ai du mal avec certaines choses :

    • Comment me connecter véritablement et sincèrement à Hachem lorsque je prie ?

  2. J'ai du mal également à faire les bénédictions sur les aliments,la plupart du temps par oubli, ou peut être par difficulté à être connectée à mon Créateur.
      • Comment y remédier ?

  3. Quand vous parlez de Téchouva, que voulez vous dire exactement ?

  4. Quelles sont également les Mitsvot que les femmes doivent impérativement faire ?

Je vous remercie par avance pour vos réponses qui me pousseront si D... Veut à me renforcer toujours plus.
Qu' Hachem vous bénisse, ainsi que tous les vôtres.

,

Chalom Elisa,
D'abord que D.ieu t'aide à monter encore et encore dans la téchouva.

Voici les réponses à tes questions :

  1. En ce qui concerne la connexion véritable et sincère avec Hachem lors de la prière, il y a deux problèmes :

    1. Le premier est :

      • Est-ce que nous sommes vraiment branchés avec Hachem ?,
      • Sommes-nous amoureux de Lui ?
      • Sentons-nous Sa présence et tout le bien qu'Il nous fait ?

        • Pour arriver à ce niveau, il est clair qu'il faut un travail quotidien de moussar et de lecture sur la notion d'amour d'Hachem.

        • Il faudrait aussi y penser souvent durant la journée, ainsi peu à peu on développe une relation amoureuse avec Hachem.

          • Une fois ce niveau acquis, il y a le problème que nous sommes happés par la vie courante et lorsque nous rentrons directement dans la prière, bien qu'on soit amoureux d'Hachem, nous ne vivons pas intensément cet amour car les inquiétudes de la vie courante nous le font l'oublier.

          • C'est un peu comme avec notre femme, il y a des moments de grand amour, mais durant la journée, nous sommes occupés à autre chose, et bien que nous la voyons, nous n'avons pas forcément le cœur qui bondit comme cela pourrait avoir lieu dans des moments plus adéquats.

      • Comment faire pour nous mettre en phase avec D.ieu au moment de la prière ?

        • Le mieux est de prendre quelques minutes avant la prière et de penser à Hachem,
        • Lire des livres du type dont j'ai parlé un peu plus haut,
        • éventuellement voir aussi des cours sur internet sur l'amour de D.ieu,
          • j'en ai quelques uns sur ce sujet.
    2. Deuxième problème :

      • Même une fois que nous sommes amoureux de D.ieu, il reste le problème de concentration.
        • Au bout d'un moment, notre pensée vague de sujets à d'autres, alors que notre bouche continue à réciter les mots de la prière.

      • Il y a deux méthodes possibles pour y remédier :

        1. Soit dire la prière très lentement en pensant chaque mot, mais cela exige un grand travail ;

        2. Soit utiliser une méthode que je pense plus facile :

          • S'arrêter entre chaque berakha de la ‘amida,
          • respirer en pensant au niveau général du sujet traité de la berakha que nous nous préparons à dire,
          • puis prendre son souffle
          • et dire très rapidement toute la berakha sans respirer,

          • s'arrêter de nouveau,
          • prendre son souffle,
          • penser au sujet général qu'on va traiter dans la prochaine berakha
          • et de nouveau la dire rapidement sans respirer,

          • ainsi de suite.
          • Ainsi conseille le rav ‘Hida au nom des vieux tsadikim de la terre d'Israël.

  2. A propos des berakhot :

    • D'abord il faut s'habituer à dire les berakhot très lentement, avec beaucoup d'intensité.

      • Si tu vois que malgré tout tu continues à oublier de les faire, fixe-toi une petite amende, pas grande, chaque fois que tu oublieras de faire la berakha avant de manger.

        • Tu donneras l'argent de l'amende à la tsédaka et au bout d'un moment tu t'en rappelleras toujours.

  3. Quand je parle de téchouva, je parle de deux choses :

    1. Soit un engagement général de rapprochement de la personne vers la Torah ;

    2. Soit plus particulièrement faire téchouva sur un certain péché, c'est-à-dire faire trois opérations :

      1. Se mettre debout et dire à Hachem qu'on a péché en citant le péché qu'on a fait,

      2. Dire à Hachem qu'on le regrette, en regrettant vraiment,

      3. Dire à Hachem, en le pensant sincèrement, qu'on ne refera plus ce péché.

  4. Les mitsvot que les femmes doivent impérativement faire sont d'abord ne pas transgresser les interdits qui les concerne tout comme les hommes, de façon égale.

    • On rajoutera principalement la tsniout, le lachon hara, la jalousie.

      • Elle devra faire un travail de midot, comme l'homme aussi, en lisant des livres de moussar, en changeant ses mauvais traits de caractères.

    • Au niveau des mitsvot positives, prier, étudier les parties de la Torah qui les concerne,
      • c'est-à-dire tout sauf la Guémara,

    • faire beaucoup de hessed,
    • hafrachathala si possible,
    • l'allumage des bougies de Chabbat,

    • et le plus important parmi tout :

      • L'éducation de ses enfants,
        • sans nerfs,
        • avec bonté,
        • don de soi,

        • éducation faite pour le bien des enfants,
          • et pas pour le quand dira-t-on social.

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur Comment me connecter véritablement et sincèrement à

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Yed Prior, Vendredi 08 février 2019

Chalom Rav, Après être tombé dans la grande avéra de Zéra Lévatala, je me sens honteux, j’ai peur de me présenter devant D.ieu. Du coup, j’arrête de prier et de Lui parler, comme si cette faute venait couper mon lien à Lui... J’ai peur qu’Hachem me fasse payer en m’infligeant des malheurs , je ne sais pas quoi faire.. תודה רבה וכל טוב...

Chlomo, Mercredi 30 janvier 2019

Chalom Rav, Pensez vous qu'il faut enlever l'Iphone pour pouvoir voir le Roi Machia'h ? Bonne soirée KOL TOV...

Papilionidae, Mardi 29 janvier 2019

Réaction à Pourquoi Hachem a me semble-t-Il tout fait pour m'éloigner de Lui dès ma plus tendre enfance ? Bonjour Rav, Je reviens, décidément assez entrecoupé par mes diverses occupations courantes, compléter nos échanges sur cette importante notion de la Emouna, et surtout pour moi le plus crucial, les moyens de gérer les épreuves qui me sont envoyées par Hachem, de tenter de les comprendre et comprendre ses ...

Aquila, Lundi 28 janvier 2019

Chalom Rav, J'ai L'impression que le Yetzer Hara triche... Pourquoi je dit ça ? Il m'a fait émettre de la semence en vain pendant mon sommeil de la pollution nocturne alors que je n'est pas regardé des choses impures rien. Je suis a fond dans l'etude et les prières a Hachem, Il y'avait vraiment aucune raisons pour la pollution nocturne et ça m'énerve. Il essaie de me faire tomber et de me décourager mais c'est de l'injustice de me faire ...

Jaspe breshia, Mercredi 23 janvier 2019

Chalom Rav, J'ai été en en couple avec une fille musulmane ; la séparation n'a pas été simple, après tant d'années de "vie de couple"... Cela fait très mal au cœur, et la cicatrice a du mal à se fermer... C'est une très grosse épreuve pour moi, et je m'y suis mis tout seul... mais on s'est vraiment définitivement séparé J'espère qu'Hachem me donnera la force nécessaire. A ce ...

Grenat almadin, Mercredi 23 janvier 2019

Chalom Rav, Avant de vous poser ma question, je vais essayer de vous résumer brièvement le contexte. Je suis célibataire et je n'ai jamais fréquenté particulièrement les milieux juifs et j'ai toujours grandi avec un entourage laïque. Je ne connais donc pas de femme juive. Dans ma jeunesse, j'ai commencé à essayer de me convaincre qu'il valait mieux me mettre en couple et faire des enfants avec une femme que j'aimerai, peu importe la...

Kunzite verte, Mercredi 23 janvier 2019

Bonjour Rav, Nous sommes issus de familles traditionalistes mon mari (école juive) et moi (école laïque), et nous sommes devenus Chomèr Chabbat. Nos familles ne le sont pas (encore ?)... Je commence à écouter des cours, lire des livres et j’avance doucement dans ma téchouva... Mais mon mari n’est pas vraiment dans le même état esprit ! J'ai compris que je ne devais pas le brusquer, ni le forcer, ni rien... mais il reste...

Améthyste, Lundi 21 janvier 2019

Bonjour Rav, Je pense que toutes les mauvaises choses qui m'arrive sont du fait que j'ai fait beaucoup de mal a une fille quand j’étais au lycée. Je lui ai fait énormément de peine et je me dis que je n'ai pas du m'excuser comme il se doit. Ma question est : Faut-il que j'essaye de retrouver cette fille avec qui je n'ai plus de contact depuis et m'excuser, quitte a re-rentrer dans sa vie alors qu'elle a surement tourne la page ? Je ne veux surtout pas lui faire...

Liseron, Vendredi 18 janvier 2019

Chalom, Je sens que ça fait des années que je veux me rapprocher de D. Et je n'y arrive pas...Pourquoi ? Merci de me répondre......

Œillet, Mardi 15 janvier 2019

Chalom Rav, Je suis dans une période avec plein d'épreuves pouvez-vous faire une vidéo ou un article avec le comportement à avoir pendant 24h,du réveil au couché. les prières de la journée, les bénédiction, etc. ? Merci Rav...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Parle peu, mais agis beaucoup" אמור מעט ועשה הרבה "

(Pirke Avoth 1-15)