Pessah 2020 Une campagne exceptionnelle

Aidez-nous !

« Cette année, vu la situation liée à cette terrible épidémie, nous avons décidé de ne pas fixer de limites car, au delà des 120 familles francophones que nous aidons chaque fête, de nombreuses personnes ont perdu leur emploi et les besoins sont immenses»

C’est pourquoi je fais appel à votre générosité pour la plus grande mitsva de « Kim’ha Dépiss’ha ».

Comme chaque année, nous transmettrons l’intégralité des sommes que nous recevrons.

Une partie leur sera directement versée et l'autre partie servira à faire des achats « en gros » (à prix réduits) des produits nécessaires pour la fête.

"Tous les membres d'Israël sont garants l'un de l'autre".

Je bénis, du plus profond de mon cœur, tous nos frères qui voudront être nos associés pour réaliser cette si belle mitsva.

Que D.ieu leur octroie la délivrance avec une grande générosité : bonheur, réussite, paix, santé, joie et Sa grande proximité.

Amen !

  • Reçu Cerfa délivré pour déduction de vos impôts à hauteur de 66%

Rav Ron Chaya


2

Jours restants

Question de Fothergilla gardenii du Mardi 25 juin 2013

Vous dites qu'il est plus grave de manger du porc que de toucher une fille, d'où tenez-vous cette affirmation ?
,

Shalom Rav,

J'ai pris sur moi d'être Shomer Neguia...

Dans votre cour SHOMER NEGUIA, vous dites qu'il est plus grave de manger du porc que de toucher une fille.
Pouvez vous me dire d'où vous tirez cette information ?

Vous dites également que c'est une loi d'Oraïta, pouvez vous me donner l'endroit où c'est écrit svp ?
Pouvez me conseiller comment aborder le sujet avec mes parents car je sais que ça va leur faire de la peine ?

J'ai une dernière question :
Est-il possible de venir dans votre Yeshiva 1 ou 2 jours afin que je découvre comment cela ce passe ?

Merci
Kol Tov

,

Chalom,
 
Il existe deux sortes de contact physique entre hommes et femmes :
  • Un contact de politesse tel que se serrer la main poliment lorsqu'on dit bonjour
    et
  • Un contact de rapprochement physique qui pourra procurer un plaisir tel qu'enlacer, embrasser, etc…

Le premier type de contact physique est interdit dérabannan, le deuxième est interdit déoraïta, comme l'explique Maïmonide dans son livre Michné Torah hilkhot issouré bia chap.21 alinéa 1 :

« Tout celui qui s'unit à une femme en ayant un contact physique par ses membres ou qu'il l'a enlacée ou embrassée avec envie et qu'il y a eu un plaisir du contact entre les chairs transgresse un lav de la Torah comme il est écrit (Vayikra chapitre 18, verset 30) :

« … en ne suivant aucune de ces lois infâmes… »

et il est écrit (Vayikra chapitre 18, verset 6) :

« Que nul d'entre vous n'approche d'aucune proche-parente pour en découvrir la nudité :
Je suis l’Éternel »

(
Ces deux versets ouvrent et clôturent la série de versets citant toutes les femmes qui nous ont interdites.

Parmi ces femmes, la femme nida est citée dans le verset 19, cela inclut donc toute femme qui après avoir eu une menstruation n'a pas trempé au mikvé bien qu'elle ne soit pas forcément une proche-parente.

Le mot proche-parente du verset 6 a été écrit car la majorité des femmes citées dans cette liste sont des parentes
).

Maïmonide poursuit :
C'est-à-dire qu'on ne doit pas se rapprocher des choses qui amènent à la relation sexuelle (ce qu'on appelle aujourd'hui les préliminaires).

Le Sifra (livre de l'époque de la Michna) écrit à propos du verset (Vayikra chapitre 18, verset 19) :

« Lorsqu'une femme est isolée par son impureté,
n'approche point d'elle pour découvrir sa nudité ».

Nous n'apprenons de ce verset qu'il est interdit d'avoir avec elle une relation sexuelle (découvrir sa nudité).
D'où apprenons-nous qu'on ne peut même pas se rapprocher d'elle ?
Nous l'apprenons des mots :

"N'approche point d'elle".

Nous apprenons de ce verset que ce n'est que la femme nida qui est interdite.

D'où apprenons-nous le reste des femmes interdites ?
Du verset (Vayikra chapitre 18 verset 16) :

« Que nul de vous n'approche d'aucune proche-parente pour en découvrir la nudité,
Je suis l’Éternel ».

Fin de citation du Sifra.

Le Talmud, traité Sanhédrin p.75, a écrit qu'une fois un homme a vu une femme et en est devenu amoureux au point de tomber malade.

On est allé consulter des médecins, ils ont répondu :
Il ne pourra pas guérir s'il n'a pas de relation sexuelle avec elle.
Les sages ont répondu :
Qu'il meure mais qu'il n'ait pas de relation sexuelle avec elle.

Les médecins ont dit :
Il suffira qu'elle se tienne toute nue devant lui sans qu'il la touche.
Les sages ont répondu :
Qu'il meure mais qu'elle ne se mette pas toute nue devant lui.

Les médecins ont dit :
Il suffit qu'il parle avec elle avec un mur interposé.
Les sages d'Israël ont répondu :
Qu'il meurt mais qu'il ne parle pas avec elle-même avec un mur interposé.

Le Ran apprend de cette Guémara qu'on doit préférer mourir plutôt que d'avoir un contact avec une femme même s'il ne s'agit pas d'une relation proprement dite mais que de la transgression de l'interdit susmentionné de rapprochement physique d'une femme interdite.

  • Ainsi écrit aussi le Nimouké Yossef sur Sanhédrin p.75.
  • Ainsi écrit le séfer mitsvot gadol, lavin, 126.
  • Ainsi écrit le séfer ha'hinoukh mitsva 188.

  • Et enfin, ainsi tranche le Choul'han Aroukh dans yoré dé'a chap.157 alinéa 1 : 

« … et dans tous les cas d'interdits d'idolâtrie, de rapprochement sexuel et d'assassinat, bien que ces interdits ne soient pas sanctionnés par la mort mais ne soient qu'un lav (c'est-à-dire un interdit de la Torah sans sanction grave particulière), il faut préférer se faire tuer plutôt que de transgresser… »

Comment aborder le sujet avec tes parents ?
D'abord bien leur expliquer que cela ne les concerne pas mais que ça ne concerne que toi pour ne pas qu'ils se sentent menacer par cela.
Ensuite, leur dire que c'est interdit par la Torah écrite en leur citant ce que je t'ai écrit plus haut .
Et enfin, utilise l'argument de pitié des enfants comme je l'explique dans le cours « Pitié pour les enfants !! (réparation 3) ».

Tu es le bienvenu à la Yéchiva pour le temps que tu veux, aussi court qu'il soit.

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur Vous dites qu'il est plus grave de manger du porc que de

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Mike, Jeudi 01 novembre 2018

Chalom, Peut-on écouter de la musique en étudiant la Torah ? Qu'est-ce qui est considéré comme "étude de la Torah" ? Est-ce que lire un commentaire de Rashi ou du Rabbi, par exemple, sont considérés comme "étudier la Torah" ? Est-ce que lire des livres comme par exemple "le guide des égarés" du Rambam est considéré comme étudier la Torah ? Que pensez-vous d'avoir "Le Hitat en microfilm" Ils disent ...

Oeneis melissa, Jeudi 01 novembre 2018

Chalom, J'ai un ami qui croit en tout, mais il ne fait pas Chabbat (30% de son chiffre d'affaire en moins, il n'est pas prêt à ça...). Avez-vous une idée pour l'en convaincre ? Cordialement,...

Carcharodus lavatherae, Mercredi 31 octobre 2018

Bonjour Rav, L'attaque à la synagogue de Pittsburgh, puis celle au couteau d'un jeune homme à Vincennes m'ont interpellé... Je ne comprends pas comment c'est possible de se faire attaquer quand on est dans une synagogue, en train de prier Hachem. Je ne comprends pas comment une joie (ils fêtaient une brit mila) peut se transformer une tristesse. Pourquoi Hachem a-t-Il laissez faire ça ? C'est pourtant une mitsva d'être joyeux, alors pourquoi nous ...

Noctua interjecta, Mardi 30 octobre 2018

Chavoua tov Rav, Après ce qui c'est passer aux Etat-Unis, que doit-on faire en France ? Sommes-nous  plus en danger ? Merci...

Erebia rondoui, Dimanche 28 octobre 2018

Chalom Rav, J'ai eu du zéra lévatala la nuit de Hochana Rabba lorsque je me suis allonge pour me reposer avant d'aller à la veillé... Que faut-il faire pour réparer ? J'ai été au mikvé le lendemain, et j'ai aussi fait le Tikoun Haklali... Merci par avance !...

Euphydryas desfontainii, Jeudi 25 octobre 2018

Bonjour Rav, J’aimerais beaucoup être religieuse et aller vers la bonne voie, cependant j’hésite entre l’islam et le judaïsme, sachant que je suis juive de base. Je sais pas vers quelle route me tourner, et c’est difficile. Je suis perturbé car ces deux religions se ressemblent beaucoup, et je me dis que si jetais musulmane de base j’y croirais,... Au final, c’est très dur et j’aimerais bien que vous m’aidiez ...

Agriades pyrenaic, Mercredi 24 octobre 2018

Bonsoir Rav , J'ai fait téchouva il y a maintenant 4 ans , la tsniout , la cacherout , la tfila .. ne me posent aucun soucis, mais le Chabbat, comme suis seule à le faire chez moi (hormis quand je suis invitée chez des amies), je reste toute seule le soir dans ma chambre après manger et j'ai des angoisses ; je me sens coupé du monde, je me sens très seule, je me sens oppressée par le silence  et j'ai un besoin de me changer les ...

Misis tingitan, Mercredi 24 octobre 2018

Chalom Merci pour vos réponses. Vous m'avez répondu, sur le fait de jurer par "inadvertance" (par langage) : Même si on dit l’expression “je te jure” ou “j’ai juré” sans l’intention de jurer mais par habitude, c’est tout de même considéré comme un serment et ce sera absolument interdit et grave. Je sais que beaucoup de jeunes juifs le disent toutes les 2 minutes, mais cela n'enlève rien ...

Misis tingitan, Jeudi 18 octobre 2018

Chalom, Je suis un jeune juif qui en ce moment fait une démarche de téchouva. Je voudrais savoir deux choses : Pour toutes les fautes que j'ai commises, notamment celles passibles de karèt, que dois-je faire ? Dois-je les expier d'une certaine façon, ou cette démarche de téchouva suffit à tout expier ? (les péchés faits après 13 ans bien sûr) Si on dit souvent l'expression "je te jure" ou "j'ai juré" sans ...

Jérémie, Vendredi 12 octobre 2018

Chalom Rav, J'aimerais savoir comment obtenir le pardon d'HACHEM car, il y a de cela plusieurs années, je maltraitai un chien... Merci...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg
/files/img/Blog/que-nous-reserve-le-daech-les-jours-a-venir.jpg
/files/img/2016/GEOPO1.png

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""La journée est courte, la tâche est immense..." "

(Pirké Avot - Mishna II, 15)