Dédier de l'étude de Torah avec MyLeava et Le Rav Ron Chaya / campagne d'urgence

Dédier de l’étude de Torah, est l'un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Chers internautes et amis

Tout au long de l’année, chacun d’entre-nous a plusieurs occasions pour tourner son coeur vers Hachem afin de lui faire une demande particulière.
L'anniversaire du décès d'un très proche, la recherche de son futur Mazal, la réussite d’un enfant, la guérison, l’alya en Israël  ou bien  la parnassa, autant de causes qui nous tiennent à coeur et dont l'on comprend bien que la réussite est avant tout dans les mains d’Hachem.

Des fois, pour être reçue, la prière doit être accompagnée d’un mérite.
Dédier de l’étude de Torah, est un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Comme vous le savez surement, la raison d'être de Leava est de diffuser l'étude de Torah pour les francophones à travers le site myleava.fr et les réseaux sociaux :

  • Plus de 80 nouveaux cours édités chaque mois
  • Plus de 1000 questions personnelles répondues par note vocale chaque mois
  • Plusieurs dizaines de milliers d'abonnés sur tous nos supports (3 Sites internet - FB Twitter Youtube Whatsapp Instagram Newsletter)
  • Une chaîne Youtube avec déjà près de 3 millions de vues depuis janvier 2020
  • Une web-radio 24/24
  • Un service d'étude de Torah en Havrouta visio-conférence individuelle - 200 inscrits
  • Un site de prières partagées "prie pour moi"
  • L'installation de filtres pour appareils numériques
  • et depuis quelques mois un troisième site internet Leava pour vos yeux

 

L'ADN de Leava est "la gratuité de ces services" pour éliminer résolument un des moyens préférés du Yetser Hara pour refroidir un juif dans sa relation avec Hachem.

Le cadre de Leava, c'est une yéchiva au cœur de Jérusalem, qui accueille, chaque année, plusieurs dizaines d'étudiants francophones mais aussi des étudiants mariés (Avrekh) qui se consacrent pleinement à l'étude de la Torah.

De nombreux Rabbanim les encadrent sous la direction du Rav Ron Chaya.

Pourquoi cette campagne ?

Aujourd'hui, Je dois à nouveau vous solliciter pour prendre une part active à nos actions.
Les besoins sont tellement plus importants alors que l'on vit une crise jamais vue à ce jour. 
Et quoi de mieux que de vous proposer un projet gagnant-gagnant pour subventionner l'étude de Torah.
Vous gravez votre dédicace pour l’éternité et vous permettez à d'autres, qui n'ont peut-être pas encore pu le faire , de commencer ou de renforcer leur étude de Torah et de se rapprocher d’Hachem.
Certains reçoivent, parce que d’autres qui étaient receveurs, deviennent à leur tour des donneurs.
C'est le cycle de la vie qui mène notre monde vers la délivrance finale.

A quoi servira l'argent collecté ?

Tout simplement à continuer et augmenter nos actions de rapprochement dans le monde entier.
Plus de dépenses techniques, dépenses marketing et dépenses d'enseignement pour permettre de créer et diffuser plus de cours, répondre à plus de questions, offrir plus de cours particuliers ... diffuser la Torah francophone aux quatre coins du monde.

Vous pouvez devenir nos associés dans ce grand projet à travers plusieurs formules.
Les sommes récoltées seront consacrées à la diffusion de l'étude de Torah, en votre nom et pour votre mérite éternel.
Bien sûr, si vous êtes en France, vous pouvez recevoir un reçu Cerfa qui vous permettra de déduire jusqu'à 66% de votre don. Si vous êtes en Israël, vous pouvez recevoir un reçu fiscal de type 46.

Le mot du Rav

Aidez-nous, aidez Leava, aidez nos frères et sœurs qui n'ont pas eu encore la chance de se rapprocher d’Hachem.
Sans votre soutien, je ne peux rien faire. Vous êtes l'élément clé du succès de notre action.
Le temps presse et nous devons consacrer toutes nos forces et tous nos moyens à la diffusion du nom d’Hachem dans le monde.
Je bénis que vous puissiez multiplier à l’infini ces mitsvot et vos mérites, dans une vie de bonheur, de santé, et de Torah, qu’Hachem vous bénisse, vous et vos proches, avec toutes Ses berakhot dans toutes vos entreprises, qu’Il réalise tous vos souhaits pour le bien, qu'Il permette à ceux qui sont encore à l'étranger de faire leur Alya et qu’Il vous octroie Sa grande proximité, en espérant l’avènement du Machia’h biméra béyaménou, Amen !

Rav Ron Chaya

Rav Ron Chaya
 
 

92

Jours restants

Question de Jérémie du Dimanche 07 juillet 2019

Concernant les gens qui était dans la Torah et qui ont tout abandonné, il n’est fait mention nulle part d’une aide du Ciel quelconque...
,

Chalom Rav,

Beaucoup de vos cours relatent la force de la téchouva, du niveau du baal téchouva qui surpasse même le Tsadik et le 'Hassid.
Vous parlez même de la force immense que Hachem donne au Baal téchouva pour le pousser à grandir.
Il me semble que tout cela est vrai pour les personnes qui viennent de très loin dans Torah et Mitsvot.
Pour les personnes qui étaient éduquées dans le péché dès leur jeunesse, et qui après décident de se rapprocher.

Vous donnez d’ailleurs l’exemple de Yehochoua bin Noun qui a grandi comme homme malfaisant, un bourreau sans moralité élevé par les égyptiens, et qui est revenu a D... par sa mère, après avoir exécuté son père.
C’est d’ailleurs là typiquement le cas du “תינוק שנשבה “.

Pour ces gens là, qui n’ont aucune instruction religieuse et qui ont péché dans l’ignorance, oui D... aide.
Mais concernant les gens qui était dans la Torah et qui ont tout abandonné, il n’est a ma connaissance fait mention nulle part d’une aide du Ciel quelconque. Bien au contraire, il est dit a propos de ces gens là “celui qui a vu ma lumière et qui a quitté la table du roi ne pourra plus avoir le mérite de le revoir”. (Je ne me rappelle plus de l’expression précise en hébreu peut-être pourriez-vous me la rappeler). Un homme qui faute connaissant la gravité de son péché car il l’a étudié, ne peut plus revenir. C’est est cas de אין נותנים בידו לחזור בתשובה. On lui met même des embûches du Ciel pour l’empêcher de revenir.

Regardez le תנ״ך, quels sont les personnages qui sont rapportés comme les plus grands pêcheurs et qui n’ont jamais pu faire techouva ? Les rois Yerovam ben Nevat et Menaché.
Les deux étaient d’illustres serviteurs d’Hachem au début et ont tous quitté pour servir Baal et n’ont jamais pu revenir. De même lorsque selon le Midrach, Hachem de révèle à Yérovam et lui dit de revenir a la torah et lui et ben Yshaï pourront marcher derrière Hachem au Gan Eden, cette proposition que lui fait Hashem est formulée au début du regne de Yerovam avant qu’il soit devenu חוטא ומחטא et qu’il détourne tout Israël.

Une autre histoire qui est rapporter dans la Guemara et celle de אחר, רבי אלישע בן אבויא. C’est lui aussi un grand sage d’Israël qui est devenu Apikoros après avoir étudié la kabala. Et lui aussi et décrit comme un très grand racha sans aucune considération pour les précédentes mitsvot qu’il a pratiqué dans sa vie.

Tout c’est personnages illustres qui ont connu D... et l’ont renié, on voit que la Torah ne leur laisse aucune chance ne leur tend aucune main vers la Techouva.
Et quand bien même c’est le cas, il semble que les épreuves qu’on leur envoie soit tellement difficiles qu’il n’arrive jamais à revenir et meurent Racha.
Même le roi אחאב sur lequel il est rapporté qu’il a fait une téchouva a la fin de sa vie meurent en retombant dans le péché en pactisant avec le roi חדד בן הדד

  1. Qu’en pensez vous ?

  2. A t on des exemples dans la Torah de Hakhamim qui ont tout renié et ont eu le mérite de revenir a la téchouva ?

  3. Un homme qui est dans cette situation, c’est a dire qu’il connais la Torah et la renie et après reviens, est-ce qu’il a le même niveau après qu’un baal téchouva “normal “ ou il redevient tzadik ?
    Ou est-ce un autre niveau ?

Merci de vos réponses

Jeremie

,

Chalom Jérémie,

Les personnes qui étaient très éloignées de la Torah sans l’avoir jamais connue, qui l’ont connue un jour et sont revenus, représentent une réalité récente.

  • Lorsque la Torah parle des baalé téchouva, elle fait allusion à ceux qui ont reçu une éducation pleinement orthodoxe en bonne et due forme et qui l’ont complètement abandonnée avant d’y revenir par la suite.

  • Ils ont le statut de baalé téchouva à tout égard,

En guise d’exemples, nous avons :

  • Adam Harichone,
  • Réouven,
  • Le roi David,
  • Ménaché
    (qui était un grand racha pendant une vingtaine d’années avant de devenir un grand baal téchouva.
    Il est écrit qu’il est le roi du palais des baalé téchouva au olam haba)
  • Etc.

Cette citation que tu mentionnes selon laquelle celui qui a vu la lumière et quitté la table du roi etc. n’existe pas.

La bonne citation est la suivante :

« Chana vé-parach, kaché mikoulam
-
Celui qui a étudié puis quitté aura plus de difficultés que les autres à revenir ».

Cela dit, rien ne tient devant la téchouva, donc s’il fait sincèrement téchouva, il est évident qu’elle sera acceptée et qu’il aura le statut de baal téchouva.

  • La Guémara écrit (traité ‘Haguiga p.15) que A’hèr a dit à Rabbi Méïr que même si un Talmid ‘Hakham se fourvoie, il peut encore tout réparer.

    • Tossefot cite sur place un Talmud de Jérusalem stipulant que lorsque Rabbi Méïr a entendu qu’Élicha (A’hèr) agonisait, il a lui rendu visite en lui suggérant de faire téchouva.

      • Élicha lui a demandé :
        « Si je fais téchouva, sera-t-elle acceptée au Ciel ? »

      • Rabbi Méïr lui a alors cité un verset des Téhilim (chap. 90, verset 3) :
        « Tachèv énoch ad daka - Tu feras faire téchouva à l’homme même lorsqu’il agonise ».

      • Élicha s’est mis à pleurer, et Rabbi Méïr a déclaré :
        « Il me semble qu’il a quitté ce monde en faisant téchouva ».

C’est donc tout à fait possible. 

D’ailleurs, tu prétends que comme c’était un très grand racha, on n’a aucune considération pour les mitsvot qu’il a réalisées dans sa vie, mais c’est absolument faux.

  • En effet, dans la même page de la Guémara précitée (amoud beth), il est mentionné que sa fille est allée voir Rabbi Yéhouda Hanassi en lui demandant de la nourrir.

    • Il lui a rétorqué :
      « Qui es-tu ? »

    • Elle lui a répondu :
      « La fille de A’hèr ».

    • En entendant cela, Rabbi Yéhouda Hanassi a été très étonné de constater qu’il existait encore des descendants de ce Racha puisqu’il est écrit qu’un Racha n’aura aucune descendance.

    • Elle lui a alors répondu :
      « Souviens-toi de sa Torah et non pas de ses actions ».

      • À ce moment, un feu est descendu du Ciel en tentant de brûler tous les bancs de la salle où Rabbi Yéhouda Hanassi se trouvait,
        et ce dernier s’est mis à pleurer en constatant le mérite colossal qu’on peut acquérir en étudiant la Torah même en ayant été un racha.

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur Concernant les gens qui était dans la Torah et qui ont tout

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Anonyme, Vendredi 12 octobre 2018

Bonsoir Rav, Je suis un adolescent, baal techouva, chomer Chabbat (de plus en plus strict) ; je fais mes 3 tefilot par jours. J'ai quelque temps d'étude dans la semaine, et autres... J'essaie d'avancer de plus en plus dans le droit chemin ; j'ai la volonté d'avancer, et je demande à D. qu'Il m'éclaire dans la Torah et les mitsvot, mais... Je pratique encore zéra lévatala, et j'ai très honte. Tous les jours je demande pardon à D., je fais ...

Cerura vinula, Mercredi 10 octobre 2018

Bonjour Rav, j'espère que vous allez pouvoir m'aider à y voir plus clair dans la confusion qui me caractérise actuellement. N'appartenant à aucune religion mais ayant toujours ressenti la présence de D. j'ai entamé il y a peu une démarche spirituelle active. N'étant pas d'un famille juive, à part mon arrière-grand mère paternelle dont le père était juif, j'ai tendance à me tourner ...

Ephraïm, Lundi 08 octobre 2018

Bonjour Rav , Je suis baalei techouva depuis décembre dernier. Pour la premier foi de ma vie , j'ai fait le tikoun haklali, mais je n'ai pas lu le livre en entier (tous les psaumes)... Est-ce grave ? Est ce que la réparation des fautes sexuelles a été faite quand même ? Merci...

Boloria improba, Jeudi 04 octobre 2018

Chalom alehem Rav, Pourquoi dans les vidouï de Kippour on doit mentionner qu'on a transgressé les lois du lachone hara ? Pourquoi demander pardon à Hachem ? C'est envers notre prochain qu'on devrait demander mekhila, pas Hachem Merci...

Polyommatus eroides, Mercredi 03 octobre 2018

Bonjour Rav Ron Chaya, j'ai vu dans un de vos cours que pour remplacer la souffrance suite à une avéra qui méritait le karet il faut étudier la Torah. Et pour une femme ? Merci...

Ephraïm, Mercredi 03 octobre 2018

Bonjour Rav , Je voudrais savoir , si j’ai un livre de prière dans la main et je le fait tombe involontairement , est-ce grave ? Quelle est la gravite et punition de faire tombe un livre de prière par terre involontaire ? Merci de me rassurer......

Lionel, Mercredi 03 octobre 2018

Chalom Rav. Après avoir tue son frère, Caïn a-t-il fait techouva ? Merci...

Lasiocampe du peuplier, Mardi 02 octobre 2018

Chalom, Comment faire pour rapprocher mon père qui n’est pas très pratiquant de la Torah ? Merci...

Nabus, Lundi 17 septembre 2018

Bonjour, Peut-on réparer un vol que l'on a commis en donnant la Tsedaka ? Au lieu de rembourser directement la personne volée, on fait un don en guise de réparation. Par exemple : L'homme qui a volé une voiture d'une valeur de 10 000 € Peut il faire un don de 10 000 € pour réparer son méfait ? Est-ce autorisée ou bien est ce que cela reviendrait à donner de la l'argent volé à la Tsedaka ? Ou bien peut être ...

Notodonta tritophus, Dimanche 16 septembre 2018

Bonjour Rav, Est-ce que pour une femme c'est obligatoire de mettre les collant ou c'est juste bien ? Est-ce une avera si on en met pas ? (Tout en gardant bien sûr la tsiniout , jupe en dessous le genoux tee shirt couvrant les clavicules , tee shirt après le coude ...)  Merci beaucoup Rav pour tout ce que vous faite Kol touv...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""L'homme ne peut acquérir la Torah que lorsqu'il trébuche." "

(Traité Guitin 43a)