Dédier de l'étude de Torah avec MyLeava et Le Rav Ron Chaya / campagne d'urgence

Dédier de l’étude de Torah, est l'un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Chers internautes et amis

Tout au long de l’année, chacun d’entre-nous a plusieurs occasions pour tourner son coeur vers Hachem afin de lui faire une demande particulière.
L'anniversaire du décès d'un très proche, la recherche de son futur Mazal, la réussite d’un enfant, la guérison, l’alya en Israël  ou bien  la parnassa, autant de causes qui nous tiennent à coeur et dont l'on comprend bien que la réussite est avant tout dans les mains d’Hachem.

Des fois, pour être reçue, la prière doit être accompagnée d’un mérite.
Dédier de l’étude de Torah, est un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Comme vous le savez surement, la raison d'être de Leava est de diffuser l'étude de Torah pour les francophones à travers le site myleava.fr et les réseaux sociaux :

  • Plus de 80 nouveaux cours édités chaque mois
  • Plus de 1000 questions personnelles répondues par note vocale chaque mois
  • Plusieurs dizaines de milliers d'abonnés sur tous nos supports (3 Sites internet - FB Twitter Youtube Whatsapp Instagram Newsletter)
  • Une chaîne Youtube avec déjà près de 3 millions de vues depuis janvier 2020
  • Une web-radio 24/24
  • Un service d'étude de Torah en Havrouta visio-conférence individuelle - 200 inscrits
  • Un site de prières partagées "prie pour moi"
  • L'installation de filtres pour appareils numériques
  • et depuis quelques mois un troisième site internet Leava pour vos yeux

 

L'ADN de Leava est "la gratuité de ces services" pour éliminer résolument un des moyens préférés du Yetser Hara pour refroidir un juif dans sa relation avec Hachem.

Le cadre de Leava, c'est une yéchiva au cœur de Jérusalem, qui accueille, chaque année, plusieurs dizaines d'étudiants francophones mais aussi des étudiants mariés (Avrekh) qui se consacrent pleinement à l'étude de la Torah.

De nombreux Rabbanim les encadrent sous la direction du Rav Ron Chaya.

Pourquoi cette campagne ?

Aujourd'hui, Je dois à nouveau vous solliciter pour prendre une part active à nos actions.
Les besoins sont tellement plus importants alors que l'on vit une crise jamais vue à ce jour. 
Et quoi de mieux que de vous proposer un projet gagnant-gagnant pour subventionner l'étude de Torah.
Vous gravez votre dédicace pour l’éternité et vous permettez à d'autres, qui n'ont peut-être pas encore pu le faire , de commencer ou de renforcer leur étude de Torah et de se rapprocher d’Hachem.
Certains reçoivent, parce que d’autres qui étaient receveurs, deviennent à leur tour des donneurs.
C'est le cycle de la vie qui mène notre monde vers la délivrance finale.

A quoi servira l'argent collecté ?

Tout simplement à continuer et augmenter nos actions de rapprochement dans le monde entier.
Plus de dépenses techniques, dépenses marketing et dépenses d'enseignement pour permettre de créer et diffuser plus de cours, répondre à plus de questions, offrir plus de cours particuliers ... diffuser la Torah francophone aux quatre coins du monde.

Vous pouvez devenir nos associés dans ce grand projet à travers plusieurs formules.
Les sommes récoltées seront consacrées à la diffusion de l'étude de Torah, en votre nom et pour votre mérite éternel.
Bien sûr, si vous êtes en France, vous pouvez recevoir un reçu Cerfa qui vous permettra de déduire jusqu'à 66% de votre don. Si vous êtes en Israël, vous pouvez recevoir un reçu fiscal de type 46.

Le mot du Rav

Aidez-nous, aidez Leava, aidez nos frères et sœurs qui n'ont pas eu encore la chance de se rapprocher d’Hachem.
Sans votre soutien, je ne peux rien faire. Vous êtes l'élément clé du succès de notre action.
Le temps presse et nous devons consacrer toutes nos forces et tous nos moyens à la diffusion du nom d’Hachem dans le monde.
Je bénis que vous puissiez multiplier à l’infini ces mitsvot et vos mérites, dans une vie de bonheur, de santé, et de Torah, qu’Hachem vous bénisse, vous et vos proches, avec toutes Ses berakhot dans toutes vos entreprises, qu’Il réalise tous vos souhaits pour le bien, qu'Il permette à ceux qui sont encore à l'étranger de faire leur Alya et qu’Il vous octroie Sa grande proximité, en espérant l’avènement du Machia’h biméra béyaménou, Amen !

Rav Ron Chaya

Rav Ron Chaya
 
 

72

Jours restants

Question de Agriades pyrenaic du Mercredi 24 octobre 2018

J'ai fait téchouva il y a maintenant 4 ans , la tsniout , la casherout , la tfila ne me posent aucun soucis, mais le Chabbat...
,

Bonsoir Rav ,

J'ai fait téchouva il y a maintenant 4 ans , la tsniout , la cacherout , la tfila .. ne me posent aucun soucis, mais le Chabbat, comme suis seule à le faire chez moi (hormis quand je suis invitée chez des amies), je reste toute seule le soir dans ma chambre après manger et j'ai des angoisses ; je me sens coupé du monde, je me sens très seule, je me sens oppressée par le silence  et j'ai un besoin de me changer les idées...
Alors je prend mon téléphone pour faire un jeu pour me calmer ou me divertir et me changer les idées.

Je sais que c'est assour, mais je ne fais pas ça contre Hachem.
Il m'arrive vraiment de me sentir mal le vendredi soir...
Alors qu'est que je peux faire ?
J'ai déjà essayé les livres, mais ça ne marche pas !

Merci pour votre aide précieuse

,

Chalom,

  • Si vous comprenez qu’en cas d’utilisation de votre téléphone pendant Chabbat,
    vous vous engagez à payer des dizaines de milliers d’euros en tant qu’amende et souffrance, il est évident que vous ne le ferez pas.

  • Si au contraire vous comprenez qu’en vous retenant d’agir ainsi,
    vous gagnez des dizaines de milliers d’euros, vous attendrez avec impatience la venue du Chabbat pour pouvoir simplement vous retenir afin d’obtenir cette somme d’argent.

Donc en fait, le vrai problème est que vous ne réalisez pas à quel point le Chabbat est important, or il est d’une importance vitale.

Ne pas observer Chabbat est bien plus grave que de

  • commettre l’adultère,
  • transgresser Yom Kippour
  • et manger du porc.

Lorsqu’on observe Chabbat, on est infiniment béni,
sinon c’est le contraire qui arrive,
à D.ieu ne plaise.

Ne pensez pas qu’en jouant simplement quelques minutes sur votre téléphone, vous êtes considérée comme une personne observant Chabbat.

Je comprends que c’est difficile, mais il est écrit qu’une mitsva accomplie avec difficulté vaut 100 fois plus qu’une autre réalisée aisément.
Donc en réalité, il s’agit là d’un grand cadeau qu’Hachem vous donne l’opportunité de saisir. Il serait tellement dommage de le gâcher…

Lorsque je parle de dizaines de milliers d’euros de récompense, je suis encore extrêmement loin de la vérité car le respect du Chabbat vaut INFINIMENT plus.
C’est simplement pour que vous ayez une petite idée de ce dont il est question ici.

Vous ne pouvez pas imaginer les bénédictions phénoménales qui se cachent derrière le Chabbat, car cela relève de l’infini. D’ailleurs, chaque mitsva a un impact infini, mais le Chabbat est peut-être la mitsva la plus importante de toute la Torah.

C’est le Nom de D.ieu en Lui-même qui s’introduit dans notre âme.

Or, vous détruisez tout cela par cette transgression.

N’est-ce pas dommage ?
Sans parler de toutes les malédictions terribles qui en résulteront forcément, que D.ieu nous en préserve…

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Et agav ...

Réagir sur J'ai fait téchouva il y a maintenant 4 ans , la tsniout ,

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Anonyme, Vendredi 12 octobre 2018

Bonsoir Rav, Je suis un adolescent, baal techouva, chomer Chabbat (de plus en plus strict) ; je fais mes 3 tefilot par jours. J'ai quelque temps d'étude dans la semaine, et autres... J'essaie d'avancer de plus en plus dans le droit chemin ; j'ai la volonté d'avancer, et je demande à D. qu'Il m'éclaire dans la Torah et les mitsvot, mais... Je pratique encore zéra lévatala, et j'ai très honte. Tous les jours je demande pardon à D., je fais ...

Cerura vinula, Mercredi 10 octobre 2018

Bonjour Rav, j'espère que vous allez pouvoir m'aider à y voir plus clair dans la confusion qui me caractérise actuellement. N'appartenant à aucune religion mais ayant toujours ressenti la présence de D. j'ai entamé il y a peu une démarche spirituelle active. N'étant pas d'un famille juive, à part mon arrière-grand mère paternelle dont le père était juif, j'ai tendance à me tourner ...

Ephraïm, Lundi 08 octobre 2018

Bonjour Rav , Je suis baalei techouva depuis décembre dernier. Pour la premier foi de ma vie , j'ai fait le tikoun haklali, mais je n'ai pas lu le livre en entier (tous les psaumes)... Est-ce grave ? Est ce que la réparation des fautes sexuelles a été faite quand même ? Merci...

Boloria improba, Jeudi 04 octobre 2018

Chalom alehem Rav, Pourquoi dans les vidouï de Kippour on doit mentionner qu'on a transgressé les lois du lachone hara ? Pourquoi demander pardon à Hachem ? C'est envers notre prochain qu'on devrait demander mekhila, pas Hachem Merci...

Polyommatus eroides, Mercredi 03 octobre 2018

Bonjour Rav Ron Chaya, j'ai vu dans un de vos cours que pour remplacer la souffrance suite à une avéra qui méritait le karet il faut étudier la Torah. Et pour une femme ? Merci...

Ephraïm, Mercredi 03 octobre 2018

Bonjour Rav , Je voudrais savoir , si j’ai un livre de prière dans la main et je le fait tombe involontairement , est-ce grave ? Quelle est la gravite et punition de faire tombe un livre de prière par terre involontaire ? Merci de me rassurer......

Lionel, Mercredi 03 octobre 2018

Chalom Rav. Après avoir tue son frère, Caïn a-t-il fait techouva ? Merci...

Lasiocampe du peuplier, Mardi 02 octobre 2018

Chalom, Comment faire pour rapprocher mon père qui n’est pas très pratiquant de la Torah ? Merci...

Nabus, Lundi 17 septembre 2018

Bonjour, Peut-on réparer un vol que l'on a commis en donnant la Tsedaka ? Au lieu de rembourser directement la personne volée, on fait un don en guise de réparation. Par exemple : L'homme qui a volé une voiture d'une valeur de 10 000 € Peut il faire un don de 10 000 € pour réparer son méfait ? Est-ce autorisée ou bien est ce que cela reviendrait à donner de la l'argent volé à la Tsedaka ? Ou bien peut être ...

Notodonta tritophus, Dimanche 16 septembre 2018

Bonjour Rav, Est-ce que pour une femme c'est obligatoire de mettre les collant ou c'est juste bien ? Est-ce une avera si on en met pas ? (Tout en gardant bien sûr la tsiniout , jupe en dessous le genoux tee shirt couvrant les clavicules , tee shirt après le coude ...)  Merci beaucoup Rav pour tout ce que vous faite Kol touv...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Une pièce dans une cruche se fait entendre, mais quand la cruche est pleine, on ne l'entend plus" "

(Baba Métsia 85a)