Dédier de l'étude de Torah avec MyLeava et Le Rav Ron Chaya / campagne d'urgence

Dédier de l’étude de Torah, est l'un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Chers internautes et amis

Tout au long de l’année, chacun d’entre-nous a plusieurs occasions pour tourner son coeur vers Hachem afin de lui faire une demande particulière.
L'anniversaire du décès d'un très proche, la recherche de son futur Mazal, la réussite d’un enfant, la guérison, l’alya en Israël  ou bien  la parnassa, autant de causes qui nous tiennent à coeur et dont l'on comprend bien que la réussite est avant tout dans les mains d’Hachem.

Des fois, pour être reçue, la prière doit être accompagnée d’un mérite.
Dédier de l’étude de Torah, est un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Comme vous le savez surement, la raison d'être de Leava est de diffuser l'étude de Torah pour les francophones à travers le site myleava.fr et les réseaux sociaux :

  • Plus de 80 nouveaux cours édités chaque mois
  • Plus de 1000 questions personnelles répondues par note vocale chaque mois
  • Plusieurs dizaines de milliers d'abonnés sur tous nos supports (3 Sites internet - FB Twitter Youtube Whatsapp Instagram Newsletter)
  • Une chaîne Youtube avec déjà près de 3 millions de vues depuis janvier 2020
  • Une web-radio 24/24
  • Un service d'étude de Torah en Havrouta visio-conférence individuelle - 200 inscrits
  • Un site de prières partagées "prie pour moi"
  • L'installation de filtres pour appareils numériques
  • et depuis quelques mois un troisième site internet Leava pour vos yeux

 

L'ADN de Leava est "la gratuité de ces services" pour éliminer résolument un des moyens préférés du Yetser Hara pour refroidir un juif dans sa relation avec Hachem.

Le cadre de Leava, c'est une yéchiva au cœur de Jérusalem, qui accueille, chaque année, plusieurs dizaines d'étudiants francophones mais aussi des étudiants mariés (Avrekh) qui se consacrent pleinement à l'étude de la Torah.

De nombreux Rabbanim les encadrent sous la direction du Rav Ron Chaya.

Pourquoi cette campagne ?

Aujourd'hui, Je dois à nouveau vous solliciter pour prendre une part active à nos actions.
Les besoins sont tellement plus importants alors que l'on vit une crise jamais vue à ce jour. 
Et quoi de mieux que de vous proposer un projet gagnant-gagnant pour subventionner l'étude de Torah.
Vous gravez votre dédicace pour l’éternité et vous permettez à d'autres, qui n'ont peut-être pas encore pu le faire , de commencer ou de renforcer leur étude de Torah et de se rapprocher d’Hachem.
Certains reçoivent, parce que d’autres qui étaient receveurs, deviennent à leur tour des donneurs.
C'est le cycle de la vie qui mène notre monde vers la délivrance finale.

A quoi servira l'argent collecté ?

Tout simplement à continuer et augmenter nos actions de rapprochement dans le monde entier.
Plus de dépenses techniques, dépenses marketing et dépenses d'enseignement pour permettre de créer et diffuser plus de cours, répondre à plus de questions, offrir plus de cours particuliers ... diffuser la Torah francophone aux quatre coins du monde.

Vous pouvez devenir nos associés dans ce grand projet à travers plusieurs formules.
Les sommes récoltées seront consacrées à la diffusion de l'étude de Torah, en votre nom et pour votre mérite éternel.
Bien sûr, si vous êtes en France, vous pouvez recevoir un reçu Cerfa qui vous permettra de déduire jusqu'à 66% de votre don. Si vous êtes en Israël, vous pouvez recevoir un reçu fiscal de type 46.

Le mot du Rav

Aidez-nous, aidez Leava, aidez nos frères et sœurs qui n'ont pas eu encore la chance de se rapprocher d’Hachem.
Sans votre soutien, je ne peux rien faire. Vous êtes l'élément clé du succès de notre action.
Le temps presse et nous devons consacrer toutes nos forces et tous nos moyens à la diffusion du nom d’Hachem dans le monde.
Je bénis que vous puissiez multiplier à l’infini ces mitsvot et vos mérites, dans une vie de bonheur, de santé, et de Torah, qu’Hachem vous bénisse, vous et vos proches, avec toutes Ses berakhot dans toutes vos entreprises, qu’Il réalise tous vos souhaits pour le bien, qu'Il permette à ceux qui sont encore à l'étranger de faire leur Alya et qu’Il vous octroie Sa grande proximité, en espérant l’avènement du Machia’h biméra béyaménou, Amen !

Rav Ron Chaya

Rav Ron Chaya
 
 

92

Jours restants

Question de Esparcette du Dimanche 17 mars 2019

J'ai quitté ma "goya"...
,

Chalom Rav
Et Chavoua tov,

Ce n'est pas vraiment une question mais j'aimerais partager un témoignage, si vous le voulez bien.
J'ai d'habitude horreur des étalages de vie, mais je pense que c'est un sujet qui touche profondément les juifs, en France mais pas que, et les témoignages à ce sujet sont très rares - je trouve.

  • J'ai fait techouva il y a environ un an.

  • De pas pratiquant du tout je suis passé à "très pratiquant" (pour reprendre la terminologie que les autres utilisent), et B'H tout se passe bien.

  • Et il y a peu, j'ai dû corriger la chose la plus dure à corriger pour moi :
    J'ai quitté ma "goya".
    Je mets le mot entre guillemets car bien que je sais qu'il n'a aucune connotation péjorative, pour être honnête, il me gêne un peu.

En effet, j'étais en couple avec une non-juive, très gentille, une fille spirituelle, philosophe, avec des valeurs... mais non-juive.

  • J'ai partagé énormément de bons souvenirs avec elle, et même en ayant fait techouva, je conservais l'espoir illusoire (tu parles !) qu'elle se convertisse.
    Mais le malaise a fini par être trop grand, et je l'ai quittée, en lui disant les choses franchement, en face, en homme.

J'aimerais apporter mon témoignage :

A tous les jeunes qui "sortez" avec des filles non-juives, ce n'est pas si difficile que ça en a l'air de mettre fin à la relation.
Souvent, la relation est assez pure, amoureuse, naïve, innocente, mais il ne faut pas s'y tromper :

C'est justement une fourberie.

C'est justement l'apparence de pureté de ces relations qui est LE piège ultime.

C'est une immense illusion.

Je connais des gens issus de couples mixtes, et je ne vous raconte pas la souffrance que c'est pour eux !
Et imaginez-vous mariés, à divorcer de votre femme au bout de 10 ans de mariage ou plus...
C'est presque notre vie qui est détruite à cause de cela.

J'aimerais ainsi apporter ma petite pierre à l'édifice en vous disant à tous (et à toutes) :

Faites-le.

C'est 5, 10 grand maximum mauvaises minutes à passer, à la limite quelques jours un peu difficiles (et encore)... et c'est fini aussi vite que c'est venu.
Cette douleur, ces efforts, il faut les voir comme un processus de réparation de la faute, et se dire "J'ai fait cette erreur, mais j'ai atteint un niveau qui m'a permis de m'engager vraiment très concrètement pour HaChem, Lui donner une vraie preuve d'amour".
On lisait la paracha Vayikra la semaine dernière :

C'est justement ce sacrifice (car c'en est un) qui nous permet de nous rapprocher, de nous lier à D.ieu, et de vaincre LE yetser hara du siècle.

Si mon témoignage peut aider un minimum, au moins une personne, j'en suis ravi.
Le plus dur c'est prendre la décision, le faire ça dure 5 minutes, puis on sèche ses larmes, on dort et le lendemain c'est déjà fini.

D.ieu aide, énormément, et je suis intimement persuadé que la vie de celui qui fait ces sacrifices-là, à la fois dans son 'Olam Hazé et son 'Olam Haba, est une vie où la présence divine ne peut que rayonner.

Très, très fort.

Je peux déjà vous le dire, sans entrer dans les détails :

Les miracles qui en suivent sont vraiment de l'ordre du Dévoilement.

Merci rav de votre lecture, et d'avance Pourim Samea'h
A vous et à tous les étudiants de votre Yéchiva...

,

Chalom,

Je trouve ton témoignage très important, et je suis très content que tu aies réussi à quitter cette non-juives.

Je publie ton témoignage.

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur J'ai quitté ma "goya"...

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Silène, Mercredi 08 janvier 2020

Bonjour, Si le Talit katan n’est obligatoire que pour les habits possédant 4 coins, pourquoi sommes nous obligés de le mettre aujourd’hui ? Si je fais Arvit avant la nuit, les 23 berakhot que je fais comptent pour quel jour (pour le compte des 100 berakhot) Merci....

Digitale, Mercredi 01 janvier 2020

Bonjour Rav, J'ai une question : J'ai vue la votre vidéo sur le Nom d'Hachem, et je remarque que ce Nom est interdit à dire, sauf pour le Cohen à Kippour. Je l'ai déja dit une fois sans s'avoir que c'était le Nom, et  mon père m'a vite corrigé en me disant qu'il ne fallait plus le dire ! Vous avez dit que celui qui le dit n'a pas sa place au monde futur, alors j'ai peur... Pouvez-vous me dire comment on fait pour se faire pardonner ? Merci ...

Samuel, Mercredi 13 novembre 2019

Chalom, D'apres ce que j'ai compris le fait de jeûner permet de faire un grand tikoun ; est-ce que le fait de jeûner seulement sur la nourriture est une alternative possible (donc seulement boire de l'eau disons), ou cela n'a aucun effet, comme si l'on n'avait pas jeûner ? De plus , si je jeûne , dois-je préciser pourquoi je jeune par une phrase ou même en ne disant rien le tikoun se fera seul ? Merci pour tout ....

Lamier, Vendredi 27 septembre 2019

Bonjours Rav Chaya, J'ai l'habitude de jeûner tous les jours de asseret yemei techouva (exception le jour avant kippour). Pour le vendredi, dois-je jeûner jusqu'au kiddouch ? Je viens de loue un nouvel appartement ; dois-je faire 'hannoukat bayit ? Si oui quel est le minimum d'homme requis ? Merci...

Polygale, Mardi 17 septembre 2019

Kvod Harav, J'ai plusieurs chéélot : A partir de quel âge puis-je amener mon fils à la choul ? Quelles téfilots prioriser ? Comment l'occuper ? Mon jeune fils a certaines fois un comportement effronté, il n'accepte pas la réprimande et répond mal certaines fois. C'est un enfant plutôt précoce qui analyse, comprend et retiens les choses rapidement Baroukh Hachem. Comment gérer ces conflits et arriver à ...

Phacélie, Lundi 12 août 2019

Bonjour Rav, Je me suis toujours posée des questions de base de Emouna, à savoir : Hachem a créé le monde, mais d'ou vient-Il ? Les Rabanims sont en général de bons orateurs, mais d'ou sait-on qu'ils ont raison ? Si un prêtre ou un imam nous parlait, qui aurait en fait plus raison...? Merci d'avance du 'hizouk que vous allez me donner. Kol touv !...

Epiaire, Lundi 05 août 2019

​Bonjour Rav, J'ai grandi dans une famille très religieuse, Yéchiva, mais j'ai eu un relâchement... et j'ai fais téchouva en me mariant. Je suis marié depuis plusieurs année, mais j'ai toujours cet énorme yetser hara par rapport aux femmes (Baroukh Hachem j'ai cessé chi'hvat zera). Je n'arrive pas DU TOUT à garder mes yeux, mais en plus je cherche le contact avec les femmes que je fixe (il m'arrive aussi d'engager la discussion et ...

Scorsonère, Dimanche 04 août 2019

Chalom Rav Ron Chaya, J'espère que vous allez bien. Je me demandais... Comment réagir lorsqu'on surprend une personne parler en mal dans notre dos ? A-t-on le droit de prendre ses distances, de cesser de lui parler ou devons malgré tout faire l'effort de lui pardonner ? Sachant que ces paroles ont fait très mal et qu'une confrontation est très difficile émotivement... Aussi, comment un juif peut il se défaire d'un amour qu'il ...

Buglose, Dimanche 28 juillet 2019

Chalon rav, Il y a quelques semaines j'ai du prier un Chabbat dans une petite synagogue où seulement 10 juifs étaient présents. Sur ces dix juifs, 4 transgressaient Chabbat publiquement (consultation du téléphone, etc). Dans le doute, je n'ai pas répondu au Barekhou, ni au qaddish, ni à la qedoucha. Ai je bien fait, ou faut il considérer en premier lieu l'Amour pour Israël ? Le vin n'était pas mevoushal, suis je tout de...

Pulsatille, Jeudi 18 juillet 2019

Chalom Rav,  Je suis sur le point de racheter un magasin d’optique. Le prix a été basé sur le chiffre d’affaire existant (le propriétaire étant non juif le magasin est ouvert Chabbat). Je compte ne pas être ouvert Chabbat (j’ai fait téchouva il y a un an et suis chomer Chabbat depuis). D’après mes « calcul rationnel » en travaillant de la même façon sans les Chabbat il ...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""L'homme ne peut acquérir la Torah que lorsqu'il trébuche." "

(Traité Guitin 43a)