Kaparot de Yom Kippour 2020 - 5781

Chers amis,

La tradition est de remettre la valeur*  d'un poulet à la tsédaka, spécialement à des institutions de Torah.

Selon le « Ari Zal », maître de la Kabbale,  donner l'argent des Kapparot contribue à une année pleine de réussite matérielle et spirituelle ainsi qu'à une bonne santé.

L'impact positif que peut avoir cette petite tsédaka est certainement considérable dans ce monde et dans le monde à venir.

En versant vos Kapparot à Leava, vous contribuez à la diffusion de la Torah dans le monde entier et bénéficiez d'un bouclier extraordinaire, notamment dans cette période de pandémie du Coronavirus.

Rav Ron Chaya

* Le montant unitaire  d'une kappara (une par membre de la famille) est de 18€ - valeur numérique du mot "Vie" -

Date limite : Dimanche 27 septembre 2020 à 18h00

Reçu Cerfa délivré.

Cliquez sur le bouton en fonction du nombre de personnes de votre famille

1 personne    2 personnes

3 personnes    4 personnes

5 personnes    6 personnes 


Au delà de 6 personnes

** Don par paiement sécurisé

 

Pour les versements en France, reçu Cerfa délivré.

Pour les versements par virement en Israël, reçu 46 délivré

 

 


7

Jours restants

Question de Boarmie des résineux du Jeudi 23 août 2018

Téchouva patatras...
,

Bonjour cher rav,
Tout d'abord une grande refoua shelema pour vous et que d. vous aide à rediffuser la Torah comme vous le faisiez.

Je viens vers vous car j'ai fais, enfin du moins j'essais depuis 4 mois de faire techouva.

  • J’écoute vos cours,
  • j’étudie la Guemara,
  • je m'arrache le cerveau contre mes pulsions sexuelles
    ( je ne fréquente quasiment plus de filles),
  • mes prières
    (3 fois par jour) me font presque pleurer ,
  • Je fais motsi
  • les berahot
  • birkat

bref, je sais qu'on peut toujours faire mieux et je veux constamment me rapprocher de D.

Mais il y a un sérieux problème.

Depuis 4 mois exactement et c est incroyable au niveau du timing mon yetser hara est limite "palpable" et je suis souvent triste et tenté pour certaines choses.
Je me sens très délaissé de D même si vous dites tout le temps qu'il faut se répéter sans cesse que dieu nous aime.
Il m'arrive galère sur galère ça ne s’arrête pas je marche je tombe, je conseille a une amie d enfance (une tsadzkette ) de faire telle choix et aujourd hui en m'écoutant un bus l'a percutée dans la rue (c est ce qui a déclanché ma question car je m'en veux severement aujourd hui).

  • Les disputes avec mes parents atteignent des niveaux incroyables
    (bien que j essais tout le temps et tout le temps de m'écraser devant eux) ,
  • je veux faire une mitsva de tsedaka la personne m insulte en partant...

bref jai des millions d exemples et mes journées se répètent et mes "malchances " sont vraiment espacées de courte durée dans ma journée.

J'ai beau me dire que tout est pour le bien et que cela aurait pu être pire a chaque fois et j'arrive tout de même à remercier D.ieu sur chaque chose qu'il m arrive, qu'elle soit bonne ou mauvaise mais mon esprit me chuchote toujours mais si rien n est impossible a D pourquoi cela m'arrive-t-il "de cette façon", pourquoi par exemple pour m’éviter un accident grave j'ai besoin d'être humilié ?

Cela me décourage et vu que je suis quasiment persuader que je ne m’éloignerais plus jamais de D.
(Peut-être un challeng envers moi-même ou autre chose je ne sais même pas)
Je me dis que ma vie ne va pas être un pic-nic. Le plus grand combat de ma vie aujourd'hui c est de me dire que tout vient de dieu et que tout est bon mais c'est trop.
J'essais même la hitbodedout je me sens un peu mieux après jusquau prochain coup qui me re-déprime encore.

Je n'arrive plus à être joyeux comme avant.
J'en pleure beaucoup le soir comme une petite fille.
J'ai aussi essaye toutes les formes de segoula que je puisse connaitre ( les ketoret sur le parchemin, le pain sur la table , mezouza, la main a l'entrée, il me manque les tefs mais elles ont été vérifiées il y a 8 mois ).
Il s'agit peut être d’épreuves ou bien de châtiments dans ce monde pour toutes les dingueries et les folies que j'ai pu faire avant dans ma vie.

Rav je vous en supplie...
Comment penser ?
Comment réagir ?

Avant je connaissais beaucoup de personnes et elles ont toutes disparu ; cette solitude me tue.
J'essais aussi de ne plus dire de lachon hara (c est pas encore ça mais j essais sincèrement) donc si il y a quelques choses qui ne va pas ou quelque chose que je pourrais faire en plus pour changer tout ça je vous en serais vraiment vraiment reconnaissant ou bien simplement une explication qui me donnerait du courage pour la suite.

Au passage je suis a l'université et je me suis engagé a rejoindre votre yeshiva sdv a la fin de mon diplôme (bon il me reste 3 ans mais voila)
Merci Rav (d’ailleurs c est la deuxième fois que je réécris ce message parce que en finissant le premier tout s'est effacé ☹ )

,

Chalom,
J’ai été très heureux de lire ton mail.

Sache que ce qui t’arrive est tout à fait normal.
Comprends que durant de nombreuses années, le yétser hara a réussi à s’approprier des parties de ton âme ; il s’agit de véritables diamants qu’il a placés dans son coffre-fort.
Un beau jour, tu es venu avec le système D, la téchouva, tu as forcé son coffre-fort et tu as récupéré tous tes diamants.
Il est clair que le yétser hara est devenu absolument fou après cela et qu’il veut à tout prix se venger.

Dès lors, D.ieu lui permet de le faire dans une certaine mesure, c’est-à-dire qu’il a l’autorisation d’Hachem de placer devant toi toutes sortes d’embûches, d’échecs et de problèmes afin que tu te remettes en question, dans le seul but de te briser dans ta téchouva.

Tu dois savoir que cette période est relativement courte.
Au bout d’un moment, en constatant que tu tiens bon, il sera obligé de te laisser tranquille.
Donc surtout, reste en sim’ha quoi qu’il arrive.

C’est cela le mérite même de la téchouva :
Tenir dans ce genre de moments, car lorsqu’on fait téchouva, on est aidé par Hachem, donc quelque part, c’est assez facile.
Dans ce cas, si c’est tellement facile, comment se fait-il qu’il y ait un mérite aussi grand en cela à un point tel qu’il est écrit qu’aucun Tsadik parfait ne peut accéder au lieu où se trouve un baal téchouva ?
Uniquement grâce à la souffrance que tu es en train de vivre qui est inhérente à chaque baal téchouva.

Par conséquent, sache que chaque pépin qui t’arrive est un très grand cadeau d’Hachem qui laisse le yétser hara tenter de casser ta téchouva.
Mais tu seras le plus fort, et bientôt, tu verras que tu auras gagné et que cette malchance t’abandonnera.

Tu es réellement en train d’accomplir une chose énorme et fantastique, et Baroukh Hachem, le fais juste avant la venue du Machia’h.
C’est absolument extraordinaire ; tiens bon !

Je serais heureux que tu me tiennes au courant.
N’hésite pas à me réécrire si tu as besoin d’un peu d’encouragements.

Que D.ieu t’aide, bonne continuation.

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur Téchouva patatras...

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Silène, Mercredi 08 janvier 2020

Bonjour, Si le Talit katan n’est obligatoire que pour les habits possédant 4 coins, pourquoi sommes nous obligés de le mettre aujourd’hui ? Si je fais Arvit avant la nuit, les 23 berakhot que je fais comptent pour quel jour (pour le compte des 100 berakhot) Merci....

Digitale, Mercredi 01 janvier 2020

Bonjour Rav, J'ai une question : J'ai vue la votre vidéo sur le Nom d'Hachem, et je remarque que ce Nom est interdit à dire, sauf pour le Cohen à Kippour. Je l'ai déja dit une fois sans s'avoir que c'était le Nom, et  mon père m'a vite corrigé en me disant qu'il ne fallait plus le dire ! Vous avez dit que celui qui le dit n'a pas sa place au monde futur, alors j'ai peur... Pouvez-vous me dire comment on fait pour se faire pardonner ? Merci ...

Samuel, Mercredi 13 novembre 2019

Chalom, D'apres ce que j'ai compris le fait de jeûner permet de faire un grand tikoun ; est-ce que le fait de jeûner seulement sur la nourriture est une alternative possible (donc seulement boire de l'eau disons), ou cela n'a aucun effet, comme si l'on n'avait pas jeûner ? De plus , si je jeûne , dois-je préciser pourquoi je jeune par une phrase ou même en ne disant rien le tikoun se fera seul ? Merci pour tout ....

Lamier, Vendredi 27 septembre 2019

Bonjours Rav Chaya, J'ai l'habitude de jeûner tous les jours de asseret yemei techouva (exception le jour avant kippour). Pour le vendredi, dois-je jeûner jusqu'au kiddouch ? Je viens de loue un nouvel appartement ; dois-je faire 'hannoukat bayit ? Si oui quel est le minimum d'homme requis ? Merci...

Polygale, Mardi 17 septembre 2019

Kvod Harav, J'ai plusieurs chéélot : A partir de quel âge puis-je amener mon fils à la choul ? Quelles téfilots prioriser ? Comment l'occuper ? Mon jeune fils a certaines fois un comportement effronté, il n'accepte pas la réprimande et répond mal certaines fois. C'est un enfant plutôt précoce qui analyse, comprend et retiens les choses rapidement Baroukh Hachem. Comment gérer ces conflits et arriver à ...

Phacélie, Lundi 12 août 2019

Bonjour Rav, Je me suis toujours posée des questions de base de Emouna, à savoir : Hachem a créé le monde, mais d'ou vient-Il ? Les Rabanims sont en général de bons orateurs, mais d'ou sait-on qu'ils ont raison ? Si un prêtre ou un imam nous parlait, qui aurait en fait plus raison...? Merci d'avance du 'hizouk que vous allez me donner. Kol touv !...

Epiaire, Lundi 05 août 2019

​Bonjour Rav, J'ai grandi dans une famille très religieuse, Yéchiva, mais j'ai eu un relâchement... et j'ai fais téchouva en me mariant. Je suis marié depuis plusieurs année, mais j'ai toujours cet énorme yetser hara par rapport aux femmes (Baroukh Hachem j'ai cessé chi'hvat zera). Je n'arrive pas DU TOUT à garder mes yeux, mais en plus je cherche le contact avec les femmes que je fixe (il m'arrive aussi d'engager la discussion et ...

Scorsonère, Dimanche 04 août 2019

Chalom Rav Ron Chaya, J'espère que vous allez bien. Je me demandais... Comment réagir lorsqu'on surprend une personne parler en mal dans notre dos ? A-t-on le droit de prendre ses distances, de cesser de lui parler ou devons malgré tout faire l'effort de lui pardonner ? Sachant que ces paroles ont fait très mal et qu'une confrontation est très difficile émotivement... Aussi, comment un juif peut il se défaire d'un amour qu'il ...

Buglose, Dimanche 28 juillet 2019

Chalon rav, Il y a quelques semaines j'ai du prier un Chabbat dans une petite synagogue où seulement 10 juifs étaient présents. Sur ces dix juifs, 4 transgressaient Chabbat publiquement (consultation du téléphone, etc). Dans le doute, je n'ai pas répondu au Barekhou, ni au qaddish, ni à la qedoucha. Ai je bien fait, ou faut il considérer en premier lieu l'Amour pour Israël ? Le vin n'était pas mevoushal, suis je tout de...

Pulsatille, Jeudi 18 juillet 2019

Chalom Rav,  Je suis sur le point de racheter un magasin d’optique. Le prix a été basé sur le chiffre d’affaire existant (le propriétaire étant non juif le magasin est ouvert Chabbat). Je compte ne pas être ouvert Chabbat (j’ai fait téchouva il y a un an et suis chomer Chabbat depuis). D’après mes « calcul rationnel » en travaillant de la même façon sans les Chabbat il ...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""La bouche du sot est sa ruine" "

(Proverbes 18-7)